Comment affronter les menaces internationales ?

Rate this item
(0 votes)
Comment affronter les menaces internationales ?
Les autorités américaines prétendent vouloir parvenir à un accord avec la République islamique d’Iran, alors que leur attitude vis-à-vis de l’accord sur le nucléaire (PAGC) a montré que la meilleure solution était la résistance à la politique de Washington et le recours aux capacités nationales.
Le gouvernement américain a annoncé qu’à partir du 2 mai 2019, il ne renouvellerait pas les exemptions sur l’achat du pétrole iranien arrivées à échéance pour réduire à zéro les exportations de brut iranien et forcer l’Iran à se plier aux exigences américaines.
 
Les Etats-Unis ont aussi mis le Corps des Gardiens de la révolution sur leur liste des groupes terroristes, et Mike Pompeo, secrétaire d'État des États-Unis, dans un discours à l’« Heritage Foundation », a déclaré que les Usa souhaitaient arriver à un accord avec Téhéran à 12 conditions : la fermeture du réacteur d’eau lourde, l’autorisation pour l’Agence de visiter tous les centres militaires, l’arrêt du programme balistique iranien, la libération de tous les Américains arrêtés en Iran, l’arrêt du soutien iranien au Hezbollah, au Hamas et au djihad islamique, le retrait des forces iraniennes de Syrie et le soutien au désarmement des forces populaires irakiennes. Parmi les propositions très dangereuses faites par John R. Bolton, conseiller à la sécurité nationale, figurent des attaques contre les sites nucléaires et militaires iraniens, l’organisation de révoltes sociales et l’armement des différentes ethnies pour une guerre civile. 
 
Les responsables américains ont opté pour une politique d’effondrement de l’Iran de l’intérieur, estimant qu’une guerre serait très coûteuse. C'est pourquoi, dans leurs discours, ils ont toujours prétendu que les sanctions ne visaient pas le peuple iranien mais étaient destinées à modifier le comportement du régime iranien. Les sanctions très sévères et l'affaiblissement maximal de l'économie iranienne en limitant son accès aux réserves de devises, font partie de ce programme, la dévaluation de la monnaie nationale, l'inflation et finalement, la montée du mécontentement populaire devant contribuer à des émeutes de rue.
 
Étant donné le coût énorme d’une guerre, les chances d'une entrée des États-Unis dans une guerre à part entière avec l'Iran, sont très faibles. 
 
Le problème est qu’il n’y a aucune garantie que les Américains respectent les accords qu’ils ont signés si l’Iran acceptait ces conditions ce qui est d’ailleurs tout à fait improbable. Le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire, négocié après de nombreuses années, qui a coûté du temps et de l'argent, en est la preuve. La sortie des États-Unis de l’accord nucléaire a mis un terme à ces équations et Washington pourrait imposer de nouvelles exigences après avoir désarmé un pays en ne remplissant pas ses obligations. Les négociations avec le gouvernement américain actuel ne seront probablement pas couronnées de succès car les autorités américaines actuelles ne parlent pas de respect mutuel mais veulent imposer leurs volontés. 
 
La fin des exemptions sur l’achat du pétrole iranien ne vise pas seulement l'Iran mais sera dangereuse pour certains pays dont la Turquie qui achète à l’Iran 50% de ses besoins en pétrole et entretient d'importantes relations commerciales avec l'Iran.
 
Les responsables américains ont toujours affirmé que les sanctions n'incluaient pas les aliments et les médicaments, mais ce n'est pas vrai car importer des produits étrangers est plus difficile que par le passé et ne se fait pas dans des conditions normales.  Les Américains disent que les aliments et les médicaments ne sont pas sanctionnés mais ils utilisent des méthodes qui empêchent l'exportation de biens y compris les aliments et les médicaments, en Iran.
 
Dans la situation actuelle et étant donné les pressions économiques américaines croissantes, la solution pour l'Iran, est de compter sur les capacités de la population et la gestion des coûts. Il est aussi nécessaire d’arrêter les importations de produits qui ont des équivalents nationaux ou qui ne sont pas nécessaires.
 
Il ne fait aucun doute que chaque pays tire son pouvoir contre les étrangers, du soutien populaire qui est dans le cas de l’Iran, le moyen le plus important pour affronter les États-Unis.
Read 18 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir