L’Islam, nouvelle cible de Donald Trump !

Rate this item
(0 votes)
L’Islam, nouvelle cible de Donald Trump !

Récemment, et lors de sa
campagne présidentielle au
Liban, pour courtiser les
Franco-Libanais Chrétiens -
d’ailleurs tous acquis à sa
cause- Marine Le Pen, candidate
avait été rappelée à l’ordre
par le Premier Ministre
libanais Monsieur Rafik Hariri,
musulman chiite, pour lui
demander d’arrêter d’assimiler
l’Islam au terrorisme.
A peine installé à la Maison
Blanche, Donald Trump avait
aussitôt décrété l’interdiction
aux musulmans ressortissants
de sept pays d’entrer aux Usa.
Parmi ceux-ci, l’Iran et le
Yémen pays Chiites, le
Soudan, et la Lybie, Sunnites.
Donc les autorités occidentales
et américaines, ne font pas le
distingo entre Musulmans
Chiites et Musulmans
Sunnites. Ce qui leur importe,
c’est l’éradication de l’Islam
tout court.
Et c’est dans cette politique
de diabolisation et de combat
que ces autorités ont travesti et
galvaudé les termes et le sens
de «Jihad» et de résistance
contre l’envahisseur et l’oppresseur,
en les assimilant au
terrorisme. Les analystes et
observateurs avertis constatent
maintenant que ce sont bel
et bien les occidentaux qui sont
derrière les kamikazes et les
attentats Jihadistes des
groupes terroristes.
«Et cramponnez- vous tous
ensemble au «habl» (câble)
d’Allah et ne soyez pas divisés
; et rappelez-vous le bienfait
d’Allah sur vous : lorsque vous
étiez ennemis, c’est Lui qui
réconcilia vos coeurs. Puis, par
Son bienfait, vous êtes
devenus frères» (sourate 3
verset 103).
Pour la défense et la survie
de l’Islam, nous invitons les
Saoudiens sunnites, et les
Iraniens chiites, à mettre en
pratique cette injonction divine
ci- dessus. Ils devront beaucoup
méditer, sur l’histoire des
Horaces et des Curiaces. Si les
Curiaces, n’avaient pas permis
au troisième et dernier Horace
de les attaquer séparément,
les Curiaces l’auraient vaincu.
Faute d’union, les Curiaces ont
été éliminés chacun à son tour,
par le Horace restant.
Quand on analyse le décret
interdisant l’entrée de certains
musulmans aux USA, on
s’aperçoit vite qu’il y a une
volonté de tenter de diviser les
musulmans, à l’instar de ce qui
était malheureusement arrivé
aux Curiaces. Les ressortissants
d’Egypte, de l’Arabie
Saoudite, du Pakistan etc, tous
pays majoritairement musulmans
et Sunnites, ne sont pas
concernés par ce décret de
Donald Trump. Est-ce parce
que ces pays sont des alliés
historiques et stratégiques des
USA, et font partie du Giron
Américain ?
Et pourtant, dans ces pays il
n’y a pas de démocratie, les
droits de l’Homme y sont
régulièrement piétinés, et la
plupart de leurs régimes sont
issus d’un coup d’Etat militaire.
Contrairement à la République
Islamique d’Iran, où la presse
est libre, multiple et diversifiée
et où les élections municipales,
législatives et présidentielles
se déroulent régulièrement
depuis plus de 30 ans. Avec six
changements de présidents de
la République élus au suffrage
universel direct, tous portés
par différents partis politiques.
Tout cela pour démontrer l’inconséquence
et la folie de
Donald Trump, dont tout le programme
se résume à la diabolisation
de l’Islam et à son
assimilation au terrorisme.
L’histoire récente, a permis à
l’opinion internationale de
découvrir le vrai visage des
Républicains américains, qui
sont généralement des
racistes, des xénophobes et
des pyromanes qui jouent aux
pompiers après avoir mis le
feu.
En 1991, pour pouvoir liquider
Saddam Hussein, s’emparer
du pétrole Irakien et
sécuriser d’avantage Israël,
Bush l’avait faussement
accusé de posséder des armes
chimiques de destruction massive.
Après avoir tué Saddam
et détruit l’Irak, la communauté
internationale s’était tardivement
rendue compte qu’il ne
s’agissait en fait qu’un simple
et pur mensonge de l’Etat
américain. Aujourd’hui, pour
pouvoir bombarder et détruire
des pays musulmans, dont les
ressortissants sont interdits
d’accès aux USA, c’est le
même scenario que les forces
de la coalition dite «internationale
» ont reconduit, à la
seule différence que cette foisci,
les Américains ne parlent
plus d’armes chimiques mais,
à la place, ils prennent le prétexte
de la présence de Daesh
(Etat Islamique) en Irak, en
Syrie, en Lybie etc. Daesh, on
le sait, est ce groupe terroriste
créé, armé et financé par le
truchement de la CIA et par les
Français, comme ce fut le cas
en Afghanistan dans les
années 80 avec Ben Laden qui
a été créé de toutes pièces en
même temps que son Al-Qaïda
pour combattre contre les
Soviétiques. De la même
manière que le contrôle de Ben
laden leur avait échappé,
Daesh est devenu ce monstre
qu’ils ont créé et qu’il ne peuvent
plus contrôler. Fait troublant
d’ailleurs, Daesh, si
proche d’Israël parce que se
situant en plein Proche-Orient,
n’a jamais menacé ni attaqué
l’état hébreu, preuve que les
Américains, protecteurs
d’Israël sont bien les parrains
de ce mouvement terroriste.
Autre preuve de la création
d’Al Qaida en Afghanistan, des
Talibans au Pakistan et en
Afghanistan, des Chebabs
(jeunesse) en Somalie, de
Boko Haram au Nigeria et de
Daesh (Etat islamique) en Irak
et en Syrie qui se réclament
tous de l’Islam, groupes créés
par la Cia américaine dans
l’objectif de discréditer et salir
l’image de l’Islam, c’est le fait
que malgré l’engagement de
l’Iran aux côtés de ceux qui
combattent Daesh en Syrie, les
Usa s’opposent à ce que l’aviation
iranienne bombarde les
positions tenues par Daesh. -
Groupe Terroriste. Et paradoxalement,
Donald Trump a
inclut au même moment la
République islamique d’Iran
dans la liste du décret d’interdiction
d’entrée des
Musulmans aux Usa, alors que
Téhéran, ennemi juré d’Israël
combat actuellement, militairement
l’Etat islamique, Daesh,
en Syrie à côté du Président
Bashar Al Assad pour défendre
l’intégrité territoriale de ce
pays. C’est donc parce que
Daesh a échappé au contrôle
de la Cia (qui l’a créé), comme
naguère Al Qaida leur avait
échappé, que les Américains
sont décidés aujourd’hui à le
combattre en le présentant
comme une organisation terroriste
internationale. Qui veut
noyer son chien…
Vu l’acharnement, le battage
médiatique, et les fausses
accusations portées contre
l’Islam qu’ils assimilent au terrorisme,
l’histoire actuelle confirme
les propos d’André MALRAUX,
athé, intellectuel
Français auteur de la « condition
humaine » qui avait prédit,
que le 21ème siècle sera
religieux ou ne sera pas. Avec
la présente campagne de dénigrement
et de stigmati-sation
de l’Islam ; déjà, dans les
années 90, et par la voie de
l’Américain SAMUEL HUNTINGTON,
des cercles occidentaux
avaient prédit le choc des
civilisations entre Islam et culture
occidentale. C’est pour
dire, que rien n’est du hasard
dans ce qui se déroule
actuellement dans le monde.
Car tout est devenu clair,
depuis la déclaration de guerre
contre les musulmans par
DONALD TRUMP. Et tout
s’explique donc du camouflage
de la CIA Américaine derrière
DAESH (Groupe Etat
Islamique) en Asie, Bokou
Haram en Afrique etc. pour
d’abord discréditer l’Islam,
ensuite pour mieux le combattre.
Toutes les guerres qui se
déroulent en Irak, Lybie, Syrie
etc. ont été projetées, provoquées
et bien planifiées, par
des forces occidentales qui crient
aujourd’hui au terrorisme.
Les raids de l’aviation
Israëlienne du 17 Mars 2017,
contre l’Armée Syrienne, mettent
à nu la collaboration
secrète entre les Américains,
Israël et Daesh (Etat
Islamique), Groupe Terroriste
qui sevit en Syrie et en Irak.
Cheikh Oumar TALL

Read 28 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir