LA CONCEPTION ISLAMIQUE DE LA MORALE

Rate this item
(0 votes)
LA CONCEPTION ISLAMIQUE DE LA MORALE

Selon ce que nous rapporte la tradition ,Jaffar ibn ABI talib, chef du premièr groupe musulman émigré, répondant au Negus d'ethiopie qui lui avait accordé l'hospitalité définit ainsi l'islam:
" le prophète(sawas) envoyé par Dieu nous demanda de renoncer à nos idoles et d'adorer Allah, le Dieu unique.il nous ordonne à dire le vérité, de rester fidèle à la parole donnée,d'agir avec bienveillance envers nos parents et non voisins, d'éviter le mal,de ne pas verset le sang des innocents de ne pas mentir, de ne pas nous emparer des biens des orphelins et de ne pas nos attaquer à l'honneur des femmes.

Nous avons cru en lui; nous l'avons suivi; nous avons tenu à conformer notre vie aux préceptes qu'ils nous enseignait. Cette définition montre clairement qu'outre la foi et la loi que l'islam renferme un aspect moral très évident. 
MOHAMMAD n'a-t-il pas dit ,lui-même,qu'il avait été envoyé afin de parfaire les nobles caractères? ceci semble,d'ailleurs avoir été sa préoccupation principale,au début de sa mission à la Mecque.Le coran confirmé la nature éminente et exemplaire du prophète.

Toutefois, sa "morale était le coran":en d'autre terme ,cette morale n'était pas "éthique particulière,mais ouvraient l'ensemble des actions quotidiennes,entant qu'application des préceptes énoncés dans la loi divine".La loi révélée à toi règle et n'a laissé aucun acte du croyait indifférent, guidant sa conduite personnelle,ses relations avec autrui et son comportement dans la société musulmane, on en dehors d'elle.
L'impératif morale de l'islam, qui pouvait être qualifié selon Marcel Boisard" d'eschatologique" est caracteristique: la pensée du jugement dernier incite le musulmans à respecter la loi,à renoncer au mal et à prêcher le bien."il induit donc un aspect inclinant vers la morale de récompense que toute doctrine religieuse peut difficilement eviter".Cette optique s'insère d'ailleurs parfaitement dans l'économie globale de l'islam.

En effet,la révélation d'adresse à la nature véritable de l'homme qui porte en lui le bien et le mal, et pour qui la peur de sanctions contribué à imposer une conduite directe. L'éthique religieuse s'en sépare cependant,puisque tout acte social, au même titre que les pratiques culturrelles,ne doit être exécuté qu'en tant qu'expression de la foi intérieure."

Parallèlement au sens moral,l'âme est donnée d'intelligence et de raison.Le coran essaie de faire transcender nos sentiments actuel en invoquant à son appui le témoignage des compétences,à savoir les sages et les saints de tous les temps.

C'est la raison pour la quelle un des termes très chére à la révélation coranique est de s'attacher solidairement à celle qui l'ont précédée".Le musulman considéré ainsi qu'au cœur des grands précédent moraux des religions qui ont précédé la révélation coranique n'est étranger à sa foi.

Read 10 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir