Pourquoi la bienfaisance à l’égard de parents?

Rate this item
(0 votes)
Pourquoi la bienfaisance à l’égard de parents?
Pourquoi la bienfaisance à l’égard de parents:*
*Avoir la repentance:*
*un homme est venu auprès du prophète sawas et lui a dit:*
*«Ô prophète de Dieu! y’a-t-il pas un vilain acte que je puisse commettre* *Est-ce que je peux espérer à une repentance? le prophète sawas lui a dit:* *«Est-ce qu’il te reste un parent vivant? il dit: «Oui, mon père est en vie.»* *Le prophète lui a dit: «Va et occupe-toi de lui.»* *Quand il est parti, le prophète a dit: «Si seulement c’était sa mère.»*

     * L’islam considère la  simple onomatopée «ouf» prononcée à l’égard de ses parents,*  *comme un acte de désobéissance.*
 
 
*Dieu le Très-Haut a créé l’homme, l’a fait descendre dans ce bas monde dans un récipient spécial qui est en parfaite harmonie avec son statut physique, spirituel et affectif.* *Pour que l’homme parvienne à ce monde, il doit passer par un ventre qui le protège et le nourrit d’une manière spéciale. Sans, ce mécanisme son passage vers notre monde serait impossible.*
*La première étape de voyage de l’homme:*
*commence par celle de goutte de sperme et un ovule,  qui devient ensuite un embrouillons, puis les os se forment, la chair et enfin il devient un être complet.* *Louange à Dieu le meilleur des créateurs.*
*Toutes les étapes d'embryons se passent à l’intérieur du ventre de la mère.* *Elle le porte et endure de nombreuses peines et fatigues pour protéger sa grossesse.* *Après tout cela, Dieu le Très-Haut a disposé une nourriture spéciale pour l’enfant dans la poitrine de sa mère, une nourriture qui correspond parfaitement avec la nature singulière de l’homme sans laquelle il court le risque d’une mort certaine.*
*Le père quant à lui, il est le responsable du foyer, celui qui s’occupe de ses enfants et veille à la satisfaction de leurs besoins, assure leur éducation et instruction. Le souci qu’il porte pour eux suffit comme preuve.*
 
*Les droits des parents:*
*Il est rapporté de l’Imam Zaiynul Abidine (paix sur lui):*  *«Le plus grand droit de*
*Dieu sur toi, est de l’adorer sans lui associer avec aucune autre.* *Si tu fais cela sincèrement, Dieu te suffira pour tous tes problèmes d’ici-bas et à l’au-delà».*
*Il dit:* *«Quant au droit de ta mère, c’est de reconnaitre qu’elle t’a porté dans*
*un endroit où on ne peut pas supporter un autre.*
J *Elle t’a donnée de son temps précieux,* *elle t’a nourrie quand elle avait faim, elle t’a donnée de l’eau alors*
*qu’elle avait soif, elle t’a habillée alors qu’elle en manquait, elle a veillé et s’est privée de sommeil à cause de toi, qu’il fasse froid ou bien chaud.* *Tu n’es pas en mesure de la remercier sauf par l’assistance du Très-Haut.»*
 

Le droit de ton père est de savoir qu’il est à ton origine, sans lui tu n’allais pas exister.* *Sache que ton père est à l’origine tous les biens qui t’arrivent remercie*
*alors ton seigneur pour tout ce qu’il t’a disposé.»*


*Les relations affectueuses et son rôle dans la vie de l’homme:*
*Parmi les bienfaits de Dieu le Très-Haut qu’il a mis à la disposition de l’homme, figure la chaine de relations sociales qui garantissent sa survie.* *À la naissance, l’homme entre dans le monde étant faible et lié aux autres. Il ne peut pas être indépendant ni solitaire.*
*Tous ses besoins en nourriture, boisson et habits, doivent provenir de ses parents en plus de conditions de confort et*
*d’autres besoins de la vie.*
*Dieu a mis dans le cœur de ses parents une affection spéciale pour lui, affection qu’on ne remarque nulle part à ailleurs.*
*C’est la même chose pendant la vieillesse après avoir perdu la vigueur de la jeunesse, la santé et le bien-être, il a besoin que l’on prenne soin de lui parce  qu’il retourne à nouveau à l’état de faiblesse, car sa force lui a été retirée. C’est là qu’intervient le rôle des enfants pour rendre tant soit peu, le droit de leurs parents sur eux. Dieu a établi l’affection particulière dans les cœurs des enfants pour leurs parents.* *Les enfants les aiment et ne les abandonnent pas même dans les moments les plus difficiles.* *Il est rare de voir que l’homme abandonne son humanité, ses valeurs et principes de la religion pour abandonner sa famille et tel que ça se passe en occident où le pays se voit dans l’obligation de créer des maisons de foyer pour les enfants et des hospices de vieillards.*
 
Pourquoi la bienfaisance à l’égard de parents?
 
*1. La longévité et l’augmentation de la portion de vivre:*
*Il est rapporté du prophète (paix sur lui):* *«Celui qui veut avoir une longue vie et plus de portions de vivre, qu’il améliore son lien de parenté, car en cela, il y a obéissance à Dieu.»*
*2. L’agrément de Dieu est dans la satisfaction des parents:*
*il est rapporté de prophète (paix sur lui et sur sa famille):*
*«Ô Ali, la satisfaction de Dieu est relative à celle des parents, il en est de même avec la colère de Dieu.»*
*Il est rapporté du saint prophète* *(paix sur lui et sa sainte famille) qu’il a dit:*
*«On dira à un désobéissant à l’égard de ses parents, agis comme tu veux, tu ne seras pas pardonné et on dira au bienfaiteur à ses parents:* *agis comme tu veux, tu seras pardonné.»*

*3. Alléger les supplices de la mort:*
*il est rapporté de l’imam  Jafar Sadiq (paix sur lui):*
*«Celui qui veut qu’Allah allège pour lui les supplices de la mort, qu’il consolide sesliens familiaux, qu’il soit bienfaisant envers ses parents.* *S’il agit de la sorte, il verra alléger les supplices de la mort et il ne goutera pas dans vie, la pauvreté.*

*Le respect envers sa maman:*
*Auweis al Qarni, était un Yéménite qui aimait ardemment le prophète de Dieu (paix sur lui et sa sainte famille).* *Sa passion pour le prophète le poussait d’aller à sa rencontre, mais sa mère était trop vieille qu’elle ne pouvait pas se séparer de son fils.* *Un jour, il a demandé la permission à sa mère afin d’aller visiter le prophète sawas.*
*Vu l’insistance de son fils, elle lui a dit:*
*«Je te permets d’aller le voir à condition*
*que tu n’y restes pas plus d’une demi-journée.* *Auweisi a accepté la condition de sa mère et a pris la route vers Médine.* *Arrivé à Médine, il s’est dirigé pour rencontrer le prophète, car il n’avait pas beaucoup de temps. Un homme lui a dit:*
*«Le prophète vient de quitter la ville de Médine pour ne rentrer qu’avant le crépuscule.* *Auwesi a regretté et éprouvé du remords pour toute la peine endurer sans succès parce qu’il ne pouvait pas patienter jusqu’au crépuscule, à cause de la condition de sa maman, qui l’avait demandé de ne pas rester au-delà de la moitié de la journée.*
*Auweisi est rentré au Yémen, souciant, désolé, avec un cœur brisé.*
*Le noble prophète de Dieu, à son retour à Médine, a dit:*
*«Quelle est cette lumière*qui brille dans la maison.»* *On lui a dit:* *«Un Arabe de Yémen est venu, son nom est Auweis, il a voulu te rencontrer, mais il n’a pu patienter et il est rentré.* *Quand le prophète a entendu cela, il a dit:* *«Certes, Auwesi a foulé le sol de notre maison et nous a laissé cette lumière.» Il a ajouté en disant:* *«Le parfum du paradis souffle du côté de Yémen, combien je désire te rencontrer,*
*Ô Auweisi! Celui qui le verra qu’il lui adresse une salutation de ma part.*
Read 42 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir