Ruqaya, la fille d'Imam Hussein, Enfant martyre

Rate this item
(0 votes)
Ruqaya, la fille d'Imam Hussein, Enfant martyre

Sa sainteté Ruqaya (que le salut soit sur elle)*

*Hazrat Ruqaya (as), fille de l’Imam al-Hussain (as), a participé à l’épopée de Karbala en mourant en martyre(enterré à Damas).*

*Elle créa un autre héroïsme aussi bien que les autres, aussi bien que les autres «gens de la maison» et des personnes présentes.*
*Ruqaya, son nom dérive de «roqiyy» signifiant «s’élever» et «progrès».*
*Il faut mentionner que ce nom fut son titre honorifique, bien que son vrai nom ait été «Fatima».*
*Selon l’Imam al-Hussain (as), les prénoms «Fatima» et «Ali» avaient des sens particuliers.*
*Il est mentionné dans les livres d’histoire que parmi les enfants de l’Imam al-Hussain (as), il existait une petite fille du nom de Fatima.*
*Puisque l’Imam al-Hussain (as) aimait beaucoup sa vénérée mère, il nomma Fatima chaque fille que Dieu lui offrit, de même qu’il nomma Ali tous ses fils, en l’honneur de son père, l’éminent Imam Ali (as).*

*La présence de Hazrat Ruqaya (as) dans l’épopée d’Achoura montre une autre dimension de la gloire et de la grandeur de cet évènement. La présence de cette petite fille dans le mouvement rouge al-Hussaini ne fut pas un événement simple et insignifiant.*

*Selon les témoignages des chroniqueurs et de ceux qui traitèrent le drame de Karbala, le trépas de Ruqaya (as) en tant qu’enfant martyr âgée de trois ou quatre ans, peu de temps après l’épopée sanglante de Karbala, eut lieu en 61 H.*
*Ruqaya (as), bien qu’étant toute jeune, passa les frontières de l’histoire et atteignit l’éternité.*
*Il semble que ce soit peut-être la première chose merveilleuse à propos de Ruqaya (as), de même que pour son frère, Ali Asghar (as), un nourrisson, parvenir à une telle vénération, autrement dit il semble qu’un autre événement important de l’épopée d’Achoura soit la diversité des âges de ses personnages, du plus jeune au plus âgé (Habib ibn Mazaher).*
*Les malheurs et les épreuves que Ruqaya (as) a subis de Karbala à Koufa, de Koufa à Damas étaient si tristes et si effroyables qu’ils choquèrent la conscience de tout homme libre et pieux mais aussi touchèrent et blessèrent l’âme et le cœur.*
Supporter la chaleur intense et la soif, la présence sur le champ de bataille du martyre de ses parents, être otage et témoin de comportements odieux, de persécutions et tourments physiques et spirituels, la nostalgie de son père dans les ruines de Syrie,… furent les signes des grandes épreuves auxquelles une petite enfant fut confrontée.*


*Le discours de Fatima la grande fille d’Hussain*
 
*Fãtima la fille d’Hussain prononça un discours où elle dit:* *«… et après le préambule nécessaire, Ô gens de Kũfa, Ô fourbes, traîtres et orgueilleux. Nous, la famille du Prophète, Dieu nous a éprouvés par vous et vous a affligés par nous.* *Il a rendu notre épreuve bonne. Il nous a confié son savoir et ses connaissances:* *Il nous a rendus les héritiers de son savoir, le récipient de sa connaissance, sa sagesse et son autorité sur la terre et dans ses pays pour ses serviteurs.* *Il nous a honorés par sa dignité, et nous a distingués par son Prophète Mohammad sawas, parmi plusieurs de ceux qu’il a créés. Vous, vous nous avez accusés de mensonge et d’athéisme.* *Vous avez licité votre offensive contre nous et le pillage de nos biens …* *Comme, vous avez tué notre grand-père «Le Prince des croyants” et vos épées ne cessent de s’égoutter de notre sang, nous la famille du Prophète d’après une haine cachée depuis longtemps.* *Vous vous êtes réjouis et vous étiez trompés et Dieu est le plus capable de répondre à votre malice (…)»*
*En entendant cela, les cris de pleurs ont augmenté et les gens lui ont dit:* *«Cesse Ô fille des bons, tu as brûlé nos cœurs, tu as gonflé nos cous et tu as animé de feu, nos ventres». Alors elle se tue.
Read 40 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir