L'Islam et les autres religions

Rate this item
(0 votes)
L'Islam et les autres religions

Le Coran évoque toujours la religion dans un sens universel. De plus, l'expression «islam» signifie de manie générale la soumission à Dieu, l'acceptation du monothéisme et n'est pas seulement un message historique du Coran. Pour cette raison, on l'a vu, Abraham est appelé musulman dans Coran. Croire en Dieu, aux anges, aux prophètes et au Livre Divin sont des aspects sur lequel insiste le Coran. De nombreux versets font allusion au fait que la société humaine est une société unique, que Dieu a pour chaque peuple élu un prophète parmi celui-ci et que les selon les croyances islamiques dernier des prophètes est Mahomet.

Adam est le premier homme et le premier prophète. Da le Coran, sont officiellement admis d'autres grands prophète comme Jésus et moise et leurs livres divins.

Les penseurs de l'islam ont écrit de nombreux ouvrages propos de l'histoire des religions dans lesquels ils étudient les croyances des sectes et des religions diverses tels que judaïsme, le christianisme, le zoroastrisme, la religion sabéen ou mandéenne. La vision large de l'islam sur les autres religions et leur reconnaissance est une des raisons historiques des controverses religieuses en islam qui selon l'analyse d'historiens et des orientalistes a été un facteur très important dans le développement de cette religion.

L'ensemble des œuvres théologiques, philosophiques et historiques prouvent que parmi les écoles classiques de pensée islamique fermentent des idées très poussées concernant les autres religions car l'islam a été confronte a nombre d'entre elles que ce soit en Iran, en Inde, en Chine ou en Espagne.

Selon les lois islamiques tous les croyants (les gens du livre) doivent être sous la protection de la société islamique et leurs lois, respectées. Bien qu'à certaines époques de l'histoire, ces controverses religieuses étaient utilisées selon les désirs ou les besoins des gouverneurs, la civilisation islamique s'est montrée la plus tolérante. La base de l'église orthodoxe de­meure toujours à Istanbul et les chrétiens araméens en Iraq et en Iran. De nombreux intellectuels juifs espagnols ont rédigé la majorité de leurs ouvrages en arabe plutôt qu'en latin et en l'an 1492lorsque les musulmans furent chasses de l'Espagne la plupart ont trouve un refuge dans le monde islamique et purent ainsi conserver leur héritage religieux jusqu' a nos jours. Un autre exemple de tolerance est la cohabitation des musulmans et des hindouistes en Inde et ailleurs.

Ainsi, dans le monde actuelles relations entre les musulmans et les croyants d' autres confessions sont amicales exceptées dans le cas ou les prosélytes des autres religions menacent par la force de leurs disc ours et leur propagande, la cohésion de la société musulmane comme en Indonésie ou au Nigeria. En outre, dans certaines régions du globe, lorsque les conflits économiques et politiques se conjuguent aux di­vergences religieuses, des confrontations culturelles et religieuses naissent pour préserver l'indépendance des peuples comme par exemple l'ex-URSS, les pays de l'Europe de l'Est:

La Bosnie et l'Herzégovine. Depuis la création d gouvernement d'Israël, des conflits ont éclaté entre les arabes et les israéliens, beaucoup plus qu'entre musulmans et juif les chrétiens de la Palestine tout comme les musulmans 0: participe à ses conflits. Bien qu'au cours de ces deux décennies les musulmans non arabes aient pour la plupart soutenu II palestiniens, les juifs non-israelites ne se sont jamais heur aux musulmans.

Read 150 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir