L’Unité Islamique selon l’Imam al-Khomeiny

Rate this item
(1 Vote)
L’Unité Islamique selon l’Imam al-Khomeiny

La proclamation de la bénéfique « Semaine de l’unité de chiisme et du sunnisme», décidée sur l’initiative de la florissante Révolution Islamique de l’Iran dans le but de consolider l’union spirituelle des Musulmans du monde, est l’un des plus importants, et l’un des apports les plus sacrés de notre Révolution.

L’accueil indescriptible réservé à cette proposition positive et constructive, à l’intérieur du pays et à l’étranger, ainsi que les imposantes cérémonies auxquelles cette proposition a donné lieu après qu’il fut proclamé que le mois de Mars sera consacré, chaque année à la célébration de cette «Semaine de l’unité», dans tous les pays musulmans, prouvent le profond besoin des Musulmans du monde de s’unir, d’être en harmonie et cimentés. Or les embarras et les complications créés par les régimes réactionnaires et «dépendants» de la région et les efforts sans nombre des gouvernements «obéissants» aux superbes du monde pour attiser le brandon de la discorde entre les croyants, sont les signes révélateurs de l’effroi de ceux-ci de voir ces deux parties (le chiisme et le sunnisme) s’unir et s’entendre ...

Nous nous efforcerons, dans cet article et ceux qui suivront, d’expliquer la raison de l’organisation de cette «Semaine», de décrire les effets bienfaisants, ainsi que la nécessité de l’union des Musulmans. Or nous commencerons notre étude par une partie des déclarations aussi précieuses que des joyaux de notre Imam concernant 1a nécessité de l’union de tous les Musulmans, laissant leur analyse et leur étude pour plus tard.

*******

Au cours des déclarations qu’il fit à la fin du mois de Dey 1360 (1981), devant l’assemblée de nos hôtes étrangers, à l’occasion de la célébration de la «Semaine de l’unité», l’Imam Khomeiny souligna le rôle des colonialistes dans la désunion des Musulmans rappelant en même temps le devoir des croyants musulmans de faire face à ce rôle pernicieux. L’Imam a déclaré dans son discours:

« ... Nous devons faire attention aux activités des ennemis, penser et voir à quoi ils attachent le plus d’importance. Nous devons constater sur quel prestige des Musulmans ils mettent le doigt et comprendre que sur ce qu’ils insistent le plus, cela est le plus nuisible aux Musulmans et à l’humanité. Nous: devons découvrir, en observant leurs déclarations et leurs actes ce qu’ils veulent du juste et prendre des mesures en conséquence. Si vous observez bien, vous constaterez qu’au cours des derniers siècles l’humanité est devenue comme une seule famille. Nous devons comprendre par quelle voie, par quels plans prévus d’avance ont réussi ceux qui veulent dominer les pays du monde, piller les ressources et les richesses de tous. Nous devons comprendre quelle voie ils ont choisie pour arriver à leurs fins.

Or nous devons choisir à notre tour, la voie qui leur est opposée. Nous voyons que de multiples efforts ont été déployés en notre Iran, pour créer le désaccord et la mésentente entre deux «ailes» qui seraient la cause de l’amélioration de nos affaires si elles s’unissaient: il s’agit de l’aile religieuse et de l’aile universitaire. On s’est beaucoup efforcé pour jeter le brandon de la discorde entre ces deux ailes, à telle enseigne qu’on ne pouvait prononcer le nom des religieux à l’université ou bien le nom des étudiants à l’école théologique. Cet effet avait été obtenu à la suite dune vaste propagande. C’est à cause de cette propagande et de notre indifférence que cet état de choses s’est établi. Le coup que nous avons encaissé à la suite de cette mésentente na été pareil à nul autre: il était à vrai dire l’origine fondamentale de tous les autres coups ...

L’université gouvernait le pays et quand elle s’est pervertie, le pays glissa vers la corruption et la direction du territoire aussi vit sa perdition certaine. Tous les maux que nous avons soufferts dans les derniers siècles, notamment au cours des cinquante dernières années, sont venus de l’étranger, à la suite de la vaste propagande pour créer la mésentente entre les frères chiites et sunnites. Ils eurent recours (les ennemis) à tous les moyens pour désunir les deux grandes ailes, de sorte que l’une anathématisait l’autre. Ils (les ennemis) créaient des partis dans le pays.

 Cette situation ne concernait pas seulement le nôtre. Les contrées mettaient sur place des partis, qui à leur tour, provoquaient les deux ailes et les poussaient à se heurter. Les partis et leurs chefs ignoraient ce que l’ennemi voulait faire. Chaque parti était l’ennemi de l’autre et chaque couche l’adversaire de l’autre.

Nous remarquons donc que le point sur lequel ils insistent est que nous restions désunis que nous ne nous unissions pas que nous ne soyons pas frères. Ils veulent que les Musulmans, où qu’ils vivent, s’opposent les un: aux autres sous différente: formes.

L’une de ces formes est le nationalisme. L’un déclare qu’il a la nationalité persane, l’autre soutient qu’il a la nationalité arabe. L’un proclame qu’il est de nationalité turque et l’autre crie bien haut qu’il est de nationalité... Ce nationalisme enseigne que tout pays, toute langue doit se dresser contre les autres pays et les autres langues.

Toute cette tendance est justement ce qui contrevient à l’enseignement des prophètes car ceux-ci sont venus apprendre aux hommes, depuis le début c la fin, le sens de la fraternité et de l’amitié. Faisant face à ce enseignement de gens instruits à l’Est ou à l’Ouest sont revenu dans le pays - et consciemment, mais la plupart du temps inconsciemment - pour, propager la notion du nationalisme. Ils ont déclaré que la nation arabe devra être comme ceci et cela, que partant l’Islam et le peuple musulman devront être comme ceci et cela. Ils soutiennent que le peuple persan devra se comporter dune telle manière et le peuple arabe dune telle autre. Ils crient que le blanc est blanc, que la couleur noire est noire, et qu’enfin cette autre couleur est jaune...

Tous ces problèmes, toutes ces notions de désunion ­proviennent des grandes puissances et des grands satans qui veulent jeter le brandon de la discorde entre les peuples et les individus humains. D’autre part, nous voyons que l’Islam s’appuie sur la fraternité d’autant que toute chose se base sur la fraternité et se résume en elle.

Les superpuissances viennent à savoir que si les commandements et ces mots qui se trouvent dans le vénéré Coran se réalisent, elles ne peuvent plus intervenir et s’immiscer dans les pays.

Constatez vous-mêmes les prodiges dont a été capable le peuple iranien, grâce au Tout-­Puissant, au cours des dernières années où les différentes couches populaires de millions d’hommes - soit les couches religieuses, soit les couches universitaires – s’unir­ent et devinrent actives, et que tout le peuple forma un bloc uni.

Vous avez vu quels miracles a opérés cette fraternité dans un petit pays comme le nôtre dont la population est peu nombreuse par comparaison à la population mondiale. Ces faits extraordinaires étaient le fruit de cette unité et de cette fraternité.

Cette fraternité qui se voit en Iran, cette immense évolution qui s’y déroule unissant en un bloc unique toutes les couches de la population, coalisent les frères chiites et les frères sunnites, fusionnent les universitaires et les étudiants de l’école de théologie, les Turcs, les Arabes et les Persans. Tout cette union, toute cette communion a lieu en Iran. Tous les Iraniens sont unis maintenant. Constatez ce dont a été capable cette unité pour un peuple restreint, dans un pays limité, face aux superpuissances. Ce n’est pas sans raison que les mass media prodiguent leur temps et leurs efforts pour présenter l’Iran aux yeux des Musulmans sous un jour défectueux. Ils s’efforcent de présenter la République Islamique sous un faux jour.

La propagande anti­iranienne s’est développée et propagée dans le monde entier. Pourquoi l’Iran a fait l’objet d’attaques de la part des mass media et de leur propagande? C’est parce que le sens de la vraie fraternité s’est développé sur une très grande échelle en Iran. Ils se sont rendu compte que l’unité qui s’est réalisée en Iran et qui a produit des répercussions en d’autre pays musulmans deviendra un grand danger qui anéantira les intérêts des grandes puissances. Si celles-­ci ne craignaient pas que la fraternité de l’Iran n’allât se propager dans les autres pays, c’est-à-dire sils savaient que l’Iran est isolé et les autres pays aussi, que la fraternité entre l’Iran et les autres contrées n’aurait pas lieu, ils ne nous attaqueraient peut-être pas avec cette violence.

Cette attaque de la propagande multilatérale a été lancée parce qu’ils se sont rendu compte qu’à la suite de notre unité et de notre cohésion nous les avons évincés d’ici. Si cette union et cette cohésion se manifestera -, la main de toutes les superpuissances seront écartées des ressources et des richesses des Musulmans et ces puissances ne pourront plus dominer les déshérités du monde ... ».

*******

Comme la déclaré notre magnanime Imam, le seul facteur qui est capable d’écarter des ressources et des richesses naturelles des Musulmans la main pillarde des superbes du monde et de mettre fin à la domination colonialiste de ces derniers, c’est l’unité islamique, l’union, la cohésion et l’entente ...

Espérons le jour où le pacte d’union sacrée des Musulmans renversera le palais de l’injustice des despotes, faisant revivre dans les pays musulmans la grandeur pleine de prestige du début de l’Islam.

Read 21 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir