A l'occasion de l'anniversaire de la naissance de Jésus-Christ (as) : Prophète Issa dans le Coran

Rate this item
(0 votes)
A l'occasion de l'anniversaire de la naissance de Jésus-Christ (as) : Prophète Issa dans le Coran

A l'occasion de l'anniversaire de la naissance de Jésus-Christ (as) : Prophète Issa dans le Coran 

Le monde Chrétien célèbre ces jours-ci la mémoire de la naissance de Jésus Christ (p). Certains chercheurs affirment que sa naissance n'a pas eu lieu à cette date mais à une autre. Et cette affirmation est confirmé par le Verset Coranique qui dit en s'adressant à Mariyam (Marie) (p) ((Secoue le tronc du palmier, des dattes mûres tomberont vers toi)) (Coran XIX, 25). Cela prouve que la naissance de Jésus (p) a eu lieu à la saison des dattes, qui est plus proche de l'été. Nous vénérons Jésus Christ (p) que Dieu en a fait un miracle tout comme il a auparavant fait d'Adam (p): ((‘Îssâ est pour Dieu à l’exemple d’Adam. Il l’a créé de terre, puis, Il lui a dit : ‘Sois !’ et il fut)) (Coran III, 59).

Dieu, à Lui la Grandeur, a voulu ainsi montrer Sa puissance, que ce soit dans la création d'Adam (p) : ((Je vais créer l'homme de limon. Lorsque Je l'aurai formé et que j'aurai soufflé dans lui Mon esprit, prosternez-vous devant lui)) (Coran XV, 28-29), ou dans la naissance miraculeuse de Jésus (p) de sa mère pure, pieuse et immaculée Mariyam Fille de 'Imrân (p) que les anges lui avaient d'avance annoncé sa naissance. Ils ont dit à ce propos: ((Les anges disent à Marie: Dieu t'annonce Son Verbe. Il se nommera le Messie, Jésus fils de Marie, honoré dans ce monde et dans l'Autre, et un des confidents de Dieu. Il parlera aux hommes, enfant au berceau et adulte, et il sera du nombre des justes)) (Coran III, 45-46).

Marie (p) était surprise. Elle a dit: ((Seigneur! Comment aurais-je un fils? Aucun homme ne m'a approchée. C'est ainsi, reprit l'ange, que Dieu crée ce qu'Il veut. Il dit: "Sois" et il est) (Coran III, 47). La volonté de Dieu décide de tout ce qu'Il fait, y compris dans la création de l'univers, de l'homme et de l'animal.

Dieu, à Lui la Grandeur, nous parle ensuite des bienfaits dont Il a comblé Jésus (p). Comment Il l'a élevé et l'a éduqué, comment Il lui a demandé d'être ouvert au bien, à la justice, à l'amour et à la compassion envers tous les hommes. Dieu dit à ce propos: ((Il lui enseigna le Livre et la sagesse, le Pentateuque et l'Evangile. Jésus sera Son envoyé auprès des Fils d'Israël)) (Coran III, 48). Il l'a envoyé auprès d'eux afin qu'ils soient les premiers à recevoir son appel. Il fait partie des prophètes "Fermement résolus" qui ne sont pas envoyés à un peuple à l'exclusion des autres. Il est normal que chaque envoyé commence à transmettre son message à son propre peuple, avant que ce message ne se propage pour englober la totalité du monde. ((Je viens vers vous accompagné de Signes du Seigneur)). Ce signe est le miracle qui prouve que je suis l'Envoyé de Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire: ((Je formerai de boue la figure d'un oiseau; je soufflerai dessus et, par la permission de Dieu, l'oiseau sera vivant)). Jésus (p) façonnait la figure de l'oiseau, puis il soufflait dessus, mais c'est Dieu qui y insufflait l'âme. Ce n'était pas Jésus qui le créait, mais Dieu, à Lui la Grandeur, a placé dans les souffles de Jésus un peu de la puissance divine.             

La fonction miraculeuse de Jésus (p)

((Je guérirai l'aveugle de naissance et le lépreux; je ressusciterai les morts par la permission de Dieu)). Jésus (p) vivait à une époque dans laquelle la médecine était très prospère. On lui emmenait les lépreux, les aveugles et les sourds. Dès qu'il les touchait ils guérissaient par la permission de Dieu. ((Je vous dirai ce que vous aurez mangé et ce que vous aurez caché dans vos maisons)). Pour le faire il utilisait ce que Dieu lui a donné en matière de présage grâce auquel il devinait ce que les gens mangeaient ou cachaient dans leurs maisons. ((Tous ces faits seront autant de signes pour vous, si vous êtes croyants)).

((Je viens pour confirmer le pentateuque que vous avez reçu avant moi)), car le message tardif n'abroge pas le message qui l'avait précédé. Ainsi, Jésus (p) est venu pour confirmer le Pentateuque au sujet duquel Dieu, a Lui la Grandeur et la Gloire, a dit que ((Les prophètes qui se sont soumis s'y réfèrent pour gérer les affaires des Juifs)). Jésus (p) est venu pour compléter ce message, car les choses évoluent au cours du temps, et les hommes ont besoins de nouvelles règles. C'est ainsi que le message ultérieur vient pour combler le vide dans la réalité vécue par les hommes.

((Je vous permettrai l'usage de certaines choses qui vous ont été interdites)). C'est Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, qui décide de ce qui est licite et de ce qui est illicite. Dieu déclare une chose comme licite pour une raison ou pour un avantage, puis Il la déclare comme illicite  pour une raison ou pour un avantage, et vice versa. Nous le constatons dans la reproduction humaine. Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, a permis aux fils et aux filles d'Adam de se marier les uns avec les autres, avant d'interdire ce mariage par la suite. Nous le constatons également dans le changement de la direction de la prière qui se faisait au début vers al-Qods (Jérusalem) qui était la première Qibla, avant de demander au Prophète (P) de diriger la prière vers la Mosquée Sacrée à la Mecque : ((Nous t'avons vu tourner incertain ton visage de tous les côtés du ciel; nous voulons que tu le tournes dorénavant vers une région dans laquelle tu te complairas. Tourne-le donc vers la Mosquée Sacrée. En quelque lieu que vous soyez, tournez-vous vers cette Mosquée)) (Coran II, 143).                

((Je viens avec des signes de la part de votre Seigneur. Craignez-Le et obéissez-moi. Il est mon Seigneur et le vôtre)). Dieu, à Lui la Grandeur, ne s'est donc pas incarné dans Jésus (p), comme le prétendent certains parmi ceux qui suivent Jésus Christ (p). Il est seulement le serviteur de Dieu. C'est lui qui a dit : ((Je suis le serviteur de Dieu)). ((Adorez-Le : C'est le sentier droit)). Jésus s'aperçut bientôt de l'infidélité des Juifs. Il s'écria : ((Qui m'assistera dans le sentier de Dieu?)). Il leur avait transmis le message, mais ils se sont révoltés contre lui, ils l'on embarrassé et ils l'ont torturé. Il a alors demandé assistance pour la cause de Dieu et non pas pour son propre cause. ((C'est nous, répondirent les apôtres, qui seront les aides dans le sentier de Dieu. Nous croyons en Dieu et tu témoigneras que nous nous sommes soumis. Seigneurs! Nous croyons à ce que tu nous envoies et nous suivons le messager. Ecris-nous au nombre de ceux qui rendent témoignage. Les Juifs imaginèrent des artifices contre Jésus. Dieu en imagina contre eux; et certes, Dieu est le plus habile)) (Coran III, 48-54).

Jésus, la parole de vérité et le messager

Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, nous parle de Jésus en ces termes : ((Le Messie, Jésus Fils de Marie, est l'apôtre de Dieu et Son verbe qu'Il jeta dans Marie : Il est un esprit venant de Dieu. Croyez donc en Dieu et à Ses messagers et ne dites point : Il y a trinité)). ((Ceux qui ont dit Dieu qu'Il est le troisième parmi trois sont tombés dans la mécréance)). Mais il ne s'agit pas d'une mécréance vis-à-vis de Dieu, mais vis-à-vis de la prophétie et de l'unicité apportée par les messages divins. 

((Cessez de le faire. Ceci vous sera plus avantageux. Car Dieu est unique. Loin de Sa gloire qu'Il ait eu un fils. A Lui appartient tout ce qui est dans les Cieux et sur la terre. Son patronage suffit ; il n'y a pas besoins d'un agent. Le Messie ne dédaigne pas d'être le serviteur de Dieu, pas plus que les anges qui l'approchent. Dieu rassemblera un jour les dédaigneux et les orgueilleux)) (Coran IV, 170-171).

Parlant par la bouche de Jésus, Dieu le Très-Haut, dit : ((Je suis le serviteur de Dieu? Il m'a donné le Livre et m'a constitué prophète. Il a voulu que je sois béni partout où je me trouve ; Il m'a recommandé de faire la prière et l'aumône tant que je vivrai)). Etant encore dans le berceau, Jésus a parlé. Et le faisant, il a parlé de la prière, car la prière est l'ascension du croyant cers Dieu. Elle est le pilier de la religion. Elle représente le lien entre l'homme et Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire. Il a parlé également de l'aumône car elle représente ce que l'homme donne aux autres à partir ce que Dieu lui a donné et lui a demandé d'en donner. Dieu dit : ((Donnez-leur à partir des biens de Dieu qu'Il vous a octroyés)) (Coran XXIV, 33).

((Il m'a recommandé d'être pieux envers ma mère ; Il ne permettra pas que je sois rebelle et abject)). Être pieux envers les parents exprime le sentiment de reconnaissance dans la mesure où Dieu établit un lieu entre la reconnaissance qu'on doit aux parents et celle qu'on Lui doit. Celui qui ne se montre pas reconnaissant envers la créature ne peut point se montrer reconnaissant envers le Créateur. Dieu n'a pas permis que Jésus soit rebelle et abject mais affectueux envers les autres dans routes leurs affaires. ((La paix sera sur moi au jour où je naquis et au jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité. Ce fut Jésus Fils de Marie, pour parler la parole de la vérité, celui qui est le sujet de doutes d'un grand nombre. Dieu ne peut pas avoir d'enfants. Loin de Sa gloire ce blasphème! Quand il décide d'une chose; Il dit : "Sois" et elle est. Dieu est mon Seigneur et le vôtre. Adorez-Le, c'est la voie droite)) (Coran XIX, 30-36).

C'est ainsi que Dieu, à Lui la grandeur, nous a parlé de Marie en nous disant qu'elle est une dame pure et impeccable ((Qui a conservé sa virginité ; nous la constituâmes, avec son fils, un signe pour l'univers)) (Coran XXI, 91).  

S'ouvrir aux bons caractères de Jésus-Christ (p)    

A l'occasion de l'anniversaire de la naissance de Jésus-Christ, il y a plusieurs choses que nous sommes appelés à connaître :

Faire connaître à nos familles et nos enfants les deux Sourates, "Mariyam" (Marie) et "âl-'Imrân" (la Famille d'Imran). Nous devons leur lire ce que Dieu a dit, dans maints Versets coraniques, au sujet de Jésus (p) et de Marie (p). Il faut leur dire qu'il est le messager de Dieu, Son Verbe et un signe présenté aux hommes sous tous les aspects de son existence. Il faut se conduire ainsi afin de ne pas confondre la doctrine en vigueur chez les autres et la doctrine coranique. A l'occasion de l'anniversaire de la Naissance de Jésus-Christ (p), nous devons nous ouvrir à sa spiritualité, à ses moralités, à sa foi en Dieu, l'Unique, à Lui la Grandeur et la Gloire, et à toutes les significations d'amour, de magnanimité et de justice.

Nous ne voulons pas nous écarter de la ligne doctrinale unicitaire de l'Islam. Nous croyons en Jésus (p) en tant que serviteur et messager de Dieu. Dieu a demandé à l'homme musulman de croire en Lui, en Son Messager et à tous les autres prophètes.

Que la paix soit sur lui, le jour où il est né, le jour où il est mort et le Jour où il sera ressuscité!        

Read 170 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir