Les Actes de Piétés du 9e et 10e jour du mois Muharam

Rate this item
(0 votes)
Les Actes de Piétés du 9e et 10e jour du mois Muharam

•Le 9ème jour de Moharram

Il est rapporté de [l’imam] as-Sâdeq(p) qui dit : «Le 9e jour fut le jour où al-Hussein(p) et ses compagnons furent assiégés à Karbalâ’. Les chevaux des habitants de Shâm s’étaient rassemblés contre lui et l’avaient forcé à s’arrêter. Ibn Marjânah et ‘Omar bn Sa’ad se réjouissaient du grand nombre des chevaux et trouvèrent faibles [l’imam] Hussein(p) et ses compagnons. Ils étaient persuadés qu’aucune aide n’arriverait à Hussein(p) et que les habitants d’Iraq ne le soutiendraient pas.» Puis il(p) ajouta : «Par mon père, l’opprimé, l’étranger !»

•La 10ème nuit de Moharram

(la nuit de ‘Ashûrâ ”)

Sayyed a rapporté, dans al-Iqbâl, pour cette nuit, de nombreuses invocations et prières qui ont beaucoup de faveurs.

-Dont la prière de 100 raka’ats, en récitant pour chaque raka’at, après al-Hamd, Le Culte Pur (CXII) 3 fois. Après avoir fini la prière en entier, dire 70 fois :

Subhâna-llâhi wa-l-hamdu li-llâhi, wa lâ ilâha illâ-llâhu, wa-llâhu akbaru, wa lâ hawla wa lâ quwwata illâ bi-llâhi al-‘aliyyi al-‘azhîmi

Gloire à Dieu, Louange à Dieu, Il n’y a de Dieu que Dieu, Dieu est plus Grand, il n’y a de Force qu’en Dieu le Très-

Elevé, le Très-Grandiose !

سُبْحَانَ اللهِ وَ الْحَمْدُ للهِ وَ لا إِلَهَ اِلّا اللهُ وَ اللهُ أَکْبَرُ وَ لا حَوْلَ وَ لا قُوَّةَ اِلّا بِاللهِ الْعَلِیِّ الْعَظِیمِ

Et dans un autre propos rapporté, il est ajouté la demande de pardon à Dieu après «Le Très-Grandiose !».

-Dont la prière de 4 raka’ats à la fin de la nuit, en récitant, pour chaque raka'at après al-Hamd, 10 fois, le verset du Trône (255/II), Le Culte Pur (CXII), L’Aurore (CXIII), Les Hommes (CXIV). A la fin de la prière, réciter 100 fois Le Culte Pur (CXII).

-Dont la prière de 4 raka’ats, en récitant, pour chaque raka ’at après al-Hamd, Le Culte Pur (CXII) 50 fois. Cette prière correspond à celle du Prince des croyants(p) qui a beaucoup de faveurs.

Sayyed dit, après avoir mentionné cette prière : «Quand tu as fait les salutations finales de la dernière raka'at, multiplie le Rappel de Dieu (Très-Elevé) et la prière sur Son Messager ainsi que les

malédictions contre leurs ennemis, autant que tu le peux.»

-Il est rapporté, à propos des faveurs d’animer cette nuit :

«Celui qui l’anime [en actes d’adoration] est comme s’il avait adoré Dieu de l’adoration de l’ensemble des Anges. Et la récompense

pour celui qui agit durant cette nuit équivaut à [celle] de 70 ans.» -Celui qui a la chance (ou l’opportunité) de visiter [l’Imam] alHussein(p) à Karbalâ’ durant cette nuit et de rester auprès de lui(p) jusqu’au matin, Dieu le ressuscite le Jour du Jugement, avec le groupe des martyrs, recouvert du sang de [l’imam] al-Hussein(p).

•Le 10ème jour de Moharram

(le jour de ‘Ashûrâ’)

Le jour du martyre de [l’Imam] al-Hussein(p). C’est un jour de malheur et de tristesse pour les Imams et leurs partisans. Les shi’ites doivent, en ce jour,

-se retenir de vaquer à leurs occupations de ce monde et de faire entrer des provisions dans leurs maisons;

-se libérer pour les pleurs, les lamentations et l’évocation du drame;

-faire des cérémonies funèbres pour [l'imam] al-Hussein(p)

comme ils le font pour le deuil de leurs enfants et de leurs proches;

-visiter [l’imam] al-Hussein(p) de la ziyârat ‘Ashûrâ’ (Cf. Livre

III p 1431) puis dire :

a‘zhama-llâhu ajûranâ bi-musâbinâ bi-l-husayni ‘alayhi assalâmu, wa ja‘alanâ wa iyyâkum mina-t-tâlibîna bi-thârihi ma‘a waliyyihi, al-imâmi al-mahdî min âli Muhammadinn, ‘alayhim assalâmu.

Que Dieu rende grandiose notre récompense pour notre malheur de (l’Imam al-Hussein (que la Paix soit sur lui), et qu’Il nous place ainsi que vous parmi ceux qui demandent vengeance pour lui avec son successeur, al-Mahdî, de la famille de Mohammed (que la Paix soit sur lui).

اَعْظَمَ اللهُ اُجُورَنا بِمُصابِنا بِالْحُسَيْنِ عَلَيْهَ السَّلامُ وَجَعَلْنا وَاِيّاكُمْ مِنَ الطّالِبينَ بِثارِهِ مَعَ وَلِيِّهِ الاِمامِ الْمَهْدىِّ مِنْ آلِ مُحَمَّد عَلَيْهِمُ السَّلامُ

-évoquer, durant ce jour, la tragédie de [l’imam] al-Hussein(p) et pleurer ensemble .... Il n’y a pas de place pour présenter ici la tragédie de Karbalâ’. [Voir à cette fin, notamment Le Martyre de l'Imam al-Hussein(p) aux Editions B.A.A.] Il est également évoqué pour ce jour, entre autres :

-La récitation de la sourate Le Culte Pur (CXII) 1000 fois durant ce jour, pour laquelle il y a beaucoup de faveurs. Il est rapporté que Dieu (Très-Elevé) regarde celui qui la récite d’un regard plein de Miséricorde.

-Sheikh [Tûsî] rapporte de Abdallah fils de Sinân, de [l’Imam] as- Sâdeq(p) une prière de 4 raka’ats et une invocation à réciter le matin.

-Se retenir de manger et de boire durant ce jour, sans l’intention de jeûner, jusqu’au début de l’après-midi. Rompre l’abstinence avec ce que mangent les gens dans le malheur comme du yaourt aigre et non avec des nourritures délicieuses.

-Se vêtir de vêtements de deuil, propres comme pour prendre les condoléances.

-Il est rapporté de l’imam ar- Ridâ’(p) qui dit : « A celui qui abandonne de vaquer à ses affaires le jour de ‘Ashûrâ’, Dieu satisfait ses besoins en ce monde et dans l’Au-delà. A celui qui considère le jour de ‘Ashûrâ’ comme un jour de malheur pour lui, de tristesse et de pleurs, Dieu rend le Jour du Jugement Dernier comme un jour de joie et de bonheur pour lui et il se réjouit de nous au Paradis. Et celui qui considère le jour de ‘Ashûrâ’ comme un jour de bénédiction et qui fait entrer des provisions dans sa maison en ce jour ne tire aucune bénédiction de ce qu’il a stocké et le Jour du Jugement Dernier, il est réuni avec Yazîd, ‘Ubaydullah fils de Ziyâd, ‘Omar bn Sa’ad (que Dieu les maudisse).»

En tout cas, il est bien d’évoquer, à la fin de la journée, la situation des femmes de l’imam al-Hussein(p), de ses filles et de ses enfants, quand ils furent emmenés captifs de Karbalâ’, tristes, en pleurs, subissant des malheurs qui ne viendraient à l’esprit de personne et que la plume ne peut décrire.

-Visiter [l’Imam al-Hussein(p)] de cette ziyârat.

As-salâmu‘alayka yâ wâritha Âdama sifwati-llâhi.

Que la Paix soit sur Toi, ô héritier d’Adam, l’Elu de Dieu

!

As-salâmu‘alayka yâ wâritha Nûhinn nabiyyi-llâhi.

Que la Paix soit sur Toi, ô héritier de Nouh (Noé), le

Prophète de Dieu !

As-salâmu ‘alayka yâ wâritha Ibrâhîma khalîli-llâhi.

Que la Paix soit sur Toi, ô héritierd’lbrahîm(Abraham), l’Ami intime de Dieu !

As-salâmu‘alayka yâ wâritha Mûsâ kalîmi-llâhi.

Que la Paix soit sur Toi, ô héritier de Moussa (Moïse), à qui Dieu a parlé !

As-salâmu ‘alayka yâ wâritha ‘Isâ rûhi-llâhi.

Que la Paix soit sur Toi, ô héritier de ‘Aïssa (Jésus), l’Esprit de Dieu !

As-salâmu ‘alayka yâ wâritha Muhammadinn habîbi-llâhi.

Que la Paix soit sur Toi, ô héritier de Mohammed, le

Bien-Aimé de Dieu !

As-salâmu ‘alayka yâ wâritha ‘Aliyyinn amîri-l-mu'minîna waliyyi-llâhi.

Que la Paix soit sur Toi, ô héritier de ‘Alî, le Prince des croyants, le walî de Dieu !

As-salâmu ‘alayka yâ wâritha-l-Hasani, ash-shahîdi, sibti rasûlillâhi.

Que la Paix soit sur toi, ô héritier de Hassan, le martyr, le petit-fils du Messager de Dieu !

As-salâmu ‘alayka yâ-bna rasûli-llâhi.

Que la Paix soit sur toi, ô fils du Messager de Dieu !

As-salâmu ‘alayka yâ-bna-l-bashîri, an-nadhîri wa-bna sayyidi-lwasiyyîna.

Que la Paix soit sur toi, ô fils de celui qui annonce la bonne nouvelle et met en garde et du Maître des Légataires

!

As-salâmu ‘alayka yâ-bna Fâtimata, sayyidati nisâ’i-l-âlamîna.

Que la Paix soit sur toi, ô fils de Fâtimah, Dame des femmes des mondes !

As-salâmu ‘alayka yâ Abâ ‘Abdi-llâhi.

Que la Paix soit sur toi, ô Abâ Abdallah !

As-salâmu ‘alayka yâ khiyarata-llâhi wa-bna kiyaratihi.

Que la Paix soit sur toi, ô Excellence de Dieu et fils de

Son Excellence !

As-salâmu ‘alayka yâ thâra-llâhi wa-bna thârihi.

Que la Paix soit sur toi, ô celui dont Dieu réclame la vengeance et le fils de celui dont Dieu réclame la vengeance !

As-salâmu ‘alayka ayyuhâ al-witru al-mawtûru.

Que la Paix soit sur toi, ô Désir de vengeance, le continuel vengé !

As-salâmu ‘alayka ayyuhâ al-imâmu, al-hâdî, az-zakiyyu, wa ‘alâ arwâhinn hallat bi-finâ’ika, wa aqâmat fî jiwârika, wa wafadat ma‘a zuwwârika.

Que la Paix soit sur toi, ô l’Imam, le Guide, le Pur et sur les âmes qui demeurent en ton parvis, se sont établies dans ton voisinage, et viennent en délégation avec tes visiteurs !

As-salâmu ‘alayka minnî, mâ baqîtu wa baqiya-l-laylu wa-nnahâru.

Que la Paix soit sur toi, de ma part, tant que je subsiste et que subsistent la nuit et le jour !

Fa-laqad ‘azhumat bika ar-raziyyatu, wa jalla-l-musâbu fî-lmu’minîna wa-l-muslimîna, wa fî ahli-s-samâwâti ajma‘îna wa fî sukkâni-l-aradîna.

Le malheur [de ta perte] est immense et le désastre terrible et difficile [à supporter] pour les croyants, les musulmans, et pour l’ensemble des habitants des cieux et pour les habitants des terres.

Fa-inna li-llâhi wa innâ ilayhi râji‘ûna, wa salawâtu-llâhi wa barakâtuhu wa tahiyyâtuhu ‘alayka, wa ‘alâ abâ’ika at-tâhirîna, attayyibîna, al-muntajabîna, wa ‘alâ dharârîhimu, al-hudâti, almahdiyyîna.

C’est que nous sommes à Dieu et nous retournons à Lui, que les prières de Dieu ainsi que Ses Bénédictions et Ses Saluts soient sur toi, sur tes pères purs, bons, élus, et sur leurs descendants, les guides, les bien-dirigés !

As-salâmu‘alayka yâ mawlâya wa ‘alayhim wa ‘alâ rûhika, wa‘alâ arwâhihim wa ‘alâ turbatika wa ‘alâ turbatihim.

Que la Paix soit sur toi, ô mon Maître et sur eux, sur ton âme, et sur leurs âmes, sur ton argile et sur leur argile !

Allâhumma, laqqihim rahmatann, wa ridwânann wa rawhann wa rayhânann.

Mon Dieu, accorde-leur une Miséricorde, une Satisfaction, un repos, un myrte.

As-salâmu ‘alayka yâ mawlâya, y â abâ ‘abdillâhi, yâ bna khâtamin-nabiyyîna, wa bna sayyidi-l-wasiyyîna, wa bna sayyidati nisâ’i al-‘âlamîna.

Que la Paix soit sur toi, ô mon Maître, ô Abâ Abdallah, ô fils du sceau des Prophètes et fils du maître des Légataires, ô fils de la Dame des femmes des mondes !

As-salâmu ‘alayka yâ shahîdu, yâ bna-sh-shahîdi, yâ akha-shshahîdi, yâ abâ-sh-shuhadâ’i.

Que la Paix soit sur toi, ô martyr, ô fils de martyr, ô frère de martyr, ô père de martyrs !

Allâhumma, ballighhu ‘annî fi hadhihi as-sâ‘ati, wa fi hadhâ-lyawmi, wa fi hadhâ-l-waqti, wa fî kulli waqtinn, tahiyyatann kathîratann wa salâmann.

Mon Dieu, transmets-lui de ma part, en cette heure, en ce jour, en ce moment et à tout moment, un salut multiple et une paix.

Salâmu-llâhi ‘alayka wa rahmatahu-llâhi wa barakâtuhu, yâ bna sayyidi-l-âlamîna, wa ‘alâ-l-mustashhadîna ma'aka salâmann muttasilann mâ attasala-l-laylu wa-n-nahâru.

Que la Paix de Dieu soit sur toi ainsi que la Miséricorde de Dieu et Sa Bénédiction, ô fils du Maître des mondes, et sur ceux qui sont tombés en martyre avec toi, d’une paix ininterrompue de la succession de la nuit et du jour.

As-salâmu ‘alâ-l-Husayni bni ‘Aliyyinn ash-shahîdi.

Que la Paix soit sur al-Hussein, fils de ‘Alî, le martyr !

As-salâmu ‘alâ ‘Aliyyi bni-l-Husayni ash-shahîdi.

Que la Paix soit sur ‘Alî fils d'al-Hussein, le martyr !

As-salâmu ‘alâ-l-‘Abbâsi bni amîri-l-mu’minîna ash-shahîdi.

Que la Paix soit sur ‘Abbas fils du Prince des croyants, le martyr !

As-salâmu ‘alâ ash-shuhadâ’i min wuldi amîri-l-mu’minîna.

Que la Paix soit sur les martyrs de la descendance du

Prince des croyants !

As-salâmu ‘alâ ash-shuhadâ’i min wuldi-l-Hasani.

Que la Paix soit sur les martyrs de la descendance d’alHassan !

As-salâmu ‘alâ ash-shuhadâ’i min wuldi-l-Husayni.

Que la Paix soit sur les martyrs de la descendance d’alHussein !

As-salâmu ‘alâ ash-shuhadâ’i min wuldi Ja‘farinn wa ‘Aqîlinn.

Que la Paix soit sur les martyrs de la descendance de

Ja’far et de ‘Aqîl !

As-salâmu ‘alâ kulli mustashhadinn ma'ahum mina-l-mu’minîna.

Que la Paix soit sur ceux des croyants qui sont tombés en martyrs avec eux !

Allâhumma, salli ‘alâ Muhammadinn wa âli Muhammadinn, wa ballighhum ‘annî tahiyyatann kathîratann wa salâmann.

Mon Dieu, prie sur Mohammed et sur la famille de Mohammed et transmets-leur de ma part un salut multiple et une paix.

As-salâmu ‘alayka yâ rasûla-llâhi, ahsana-llâhu laka al-‘azâ'a fi waladika al-Husayni.

Que la Paix soit sur toi, ô Messager de Dieu, que Dieu te présente les meilleures condoléances pour ton fils alHussein !

As-salâmu ‘alayki yâ Fâtimatu, ahsana-llâhu laki al-‘azâ’a fi waladiki al-Husayni.

Que la Paix soit sur toi, ô Fâtimah, que Dieu te présente les meilleures condoléances pour ton fils al-Hussein !

As-salâmu ‘alayka yâ amîra-l-mu’minîna, ahsana-llâhu laka al-‘azâ’afî waladika al-Husayni.

Que la Paix soit sur toi, ô Prince des croyants, que Dieu te présente les meilleures condoléances pour ton fils alHussein !

As-salâmu ‘alayka yâ abâ Muhammadinn al-Hasana, ahsana-llâhu laka al-‘azâ’a fi akhîka al-Husayni.

Que la Paix soit sur toi, ô Abâ Mohammed, al-Hassan, que Dieu te présente les meilleures condoléances pour ton frère al-Hussein !

Yâ mawlâya, yâ abâ‘abdi-llâhi, anâ dayfu-llâhi wa dayfuka, wa

jâru-llâhi wa jâruka, wa li-kulli dayfinn wa jârinn qirann,

Ô mon Maître, ô Abâ Abd-Allah, je suis l’invité de Dieu et ton invité, le voisin de Dieu et ton voisin, et pour tout invité et tout voisin, un bienfait,

wa qirâya fî hadhâ-l-waqti, an tas’ala-llâha, subhânahu wa ta‘âlâ,

an yarzuqanî fakaka raqabatî mina-n-nâri,

et mon bienfait en ce moment est que tu demandes à Dieu, (qu’il soit Glorifié et Exalté), de m’accorder

l’affranchissement (de mon cou) du Feu, innahu samî‘u-d-du‘â’i, qarîbunn, mujîbunn.

car Il est Celui qui entend l’invocation, le Proche, Celui qui répond.

اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا وارِثَ آدَمَ صِفْوَةِ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا وارِثَ نُوح نَبِىِّ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا وارِثَ اِبْراهيمَ خَليلِ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا وارِثَ مُوسى كَليمِ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا وارِثَ عيسى رُوحِ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا وارِثَ مُحَمَّد حَبيبِ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا وارِثَ عَلِىٍّ اَميرِ الْمُؤْمِنينَ وَلِىِّ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا وارِثَ الْحَسَنِ الشَّهيدِ سِبْطِ رَسُولِ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يَا بْنَ رَسُولِ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يَا بْنَ الْبَشيرِ النَّذيرِ وَابْنَ سَيِّدِ الْوَصِيِّينَ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يَابْنَ فاطِمَةَ سَيِّدَةِ نِسآءِ الْعالَمينَ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا اَبا عَبْدِ اللهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا خِيَرَةَ اللهِ وَابْنَ خِيَرَتِهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا ثارَ اللهِ وَابْنَ ثارِهِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ اَيُّهَا الْوِتْرَ الْمَوْتُورَ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ اَيُّهَا الاِْمامُ الْهادِى الزَّكِىُّ وَعَلى اَرْواح حَلَّتْ بِفِنآئِكَ وَاَقامَتْ فى جِوارِكَ وَوَفَدَتْ مَعَ زُوّارِكَ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ مِنِّى ما بَقيتُ وَبَقِىَ اللَّيْلُ وَالنَّهارُ فَلَقَدْ عَظُمَتِ بِكَ الرَّزِيَّةُ وَجَلَّ الْمُصابُ فِى الْمُؤْمِنينَ وَالْمُسْلِمينَ وَفى اَهْلِ السَّمواتِ اَجْمَعينَ وَفى سُكّـانِ الاَْرَضينَ فَاِنّا للهِ وَاِنّا اِلَيْهِ راجِعُونَ وَصَلَواتُ اللهِ وَبَرَكاتُهُ وَتَحِيّاتُهُ عَلَيْكَ وَعَلى آبآئِكَ الطّاهِرينَ الطَّيِّبينَ الْمُنْتَجَبَينَ وَعَلى ذَراريهِمُ الْهُداةِ الْمَهْدِيّينَ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا مَوْلاىَ وَعَلَيْهِمْ وَعَلى رُوحِكَ وَعَلى اَرْواحِهِمْ وَعَلى تُرْبَتِكَ وَعَلى تُرْبَتِهِمْ اَللّـهُمَّ لَقِّهِمْ رَحْمَةً وَرِضْواناً وَرَوْحاً وَرَيْحاناً اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا مَوْلاىَ يا اَبا عَبْدِاللهِ يَا بْنَ خاتَمِ النَّبِيّينَ وَيَا بْنَ سَيِّدِ الْوَصِيّينَ وَيَا بْنَ سَيِّدَةَ نِسآءِ الْعالَمينَ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا شَهيدُ يَا بْنَ الشَّهيدِ يا اَخَ الشَّهيدِ يا اَبَا الشُّهَدآءِ اَللّـهُمَّ بَلِّغْهُ عَنّى فى هذِهِ السّاعَةِ وَفى هذَا الْيَوْمِ وَفى هذَا الْوَقْتِ وَفى كُلِّ وَقْت تَحِيَّةً كَثيرَةً وَسَلاماً سَلامُ اللهِ عَلَيْكِ وَرَحْمَةُ اللهِ وَبَرَكاتُهُ يَا بْنَ سَيِّدِ الْعالَمينَ وَعَلَى الْمُسْتَشْهَدينَ مَعَكَ سَلاماً مُتَّصِلاً مَا اتَّصَلَ اللَّيْلُ وَالنَّهارُ السَّلامُ عَلَى الْحُسَيْنِ بْنِ عَلِىّ الشَّهيدِ السَّلامُ عَلى عَلِىِّ بْنِ الْحُسَيْنِ الشَّهيدِ اَلسَّلامُ عَلَى الْعَبّاسِ بْنِ اَميرِ الْمُؤْمِنينَ الشَّهيدِ السَّلامُ عَلَى الشُّهَدآءِ مِنْ وُلْدِ اَمِيرِ الْمُؤْمِنينَ اَلسَّلامُ عَلَى الشُّهَدآءِ مِنْ وُلْدِ الْحَسَنِ اَلسَّلامُ عَلَى الشُّهَدآءِ مِنْ وُلْدِ الْحُسَيْنِ السَّلامُ عَلَى الشُّهَدآءِ مِنْ وُلْدِ جَعْفَر وَعَقِيل اَلسَّلامُ عَلى كُلِّ مُسْتَشْهَد مَعَهُمْ مِنَ الْمُؤْمِنينَ اَللّـهُمَّ صَلِّ عَلى مُحَمَّد وَآلِ مُحَمَّد وَبَلِّغْهُمْ عَنّى تَحِيَّةً كَثيرَةً وَسَلاماً اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا رَسُولَ اللهِ اَحْسَنَ اللهُ لَكَ الْعَزآءَ فى وَلَدِكَ الْحُسَيْنِ اَلسَّلامُ عَلَيْكِ يا فاطِمَةُ اَحْسَنَ اللهُ لَكَ الْعَزآءَ فى وَلَدِكَ الْحُسَيْنِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا اَميرَ الْمُؤْمِنينَ اَحْسَنَ اللهُ لَكَ الْعَزآءَ فِى وَلَدِكَ الْحُسَيْنِ اَلسَّلامُ عَلَيْكَ يا اَبا مُحَمَّد الْحَسَنَ اَحْسَنَ اللهُ لَكَ الْعَزآءِ فى اَخيكَ الْحُسَيْنِ يا مَوْلاىَ يا اَبا عَبْدِاللهِ اَنَا َضْيُف اِلله َوضَيْفُكَ وَجارُ اللهِ وَجارُكَ وَلِكُلِّ ضَيْف وَجار قِرىً وَقِراىَ فى هذَا الْوَقْتِ اَنْ تَسْئَلَ اللهَ سُبْحانَهُ وَتَعالى اَنْ يَرْزُقَنى فَكاكَ رَقَبَتى مِنَ النّارِ اِنَّهُ سَميعُ الدُّعآءِ قَريبُ مُجيبُ .

 

•Le 25ème jour de Moharram

En ce jour (ou le 12e jour de ce mois) en l’an 94H ou en l’an 95H (appelé également l’année des savants), a eu lieu la mort de l'imam ‘Alî fils de Hussein, Zayn al-’Abidine(p).

Read 26 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir