Le Dou'a Arafah, un trésor ; laissé par Imam Houssayn (a), 1er épisode, 2ème partie

Rate this item
(0 votes)
Le Dou'a Arafah, un trésor ; laissé par Imam Houssayn (a), 1er épisode, 2ème partie

INTRODUCTION,  SUITE

Nous nous demandons comment un être humain, face à une telle difficulté, peut toujours rester calme et voir la beauté. Voici les questions que nous nous posons lorsque nous regardons Ashoura non pas comme une défaite mais comme une victoire. 
Quand nous voulons répondre à ces questions, nous réalisons que *cette beauté que les Ahloul Bayt (a) voyaient, ce calme profond, venait de l’état qu’ils avaient à l’intérieur* et c’est sur cela que nous allons nous focaliser dans cette série.
Nous n’allons pas parler de ce qui est arrivé à Imam Houssayn (a) mais ce qui se passait à l’intérieur d’Imam Houssayn (a). Quel était son état spirituel ? Comment était sa relation avec Allah (swt) ? Qu’avait-il pour rester aussi calme et optimiste ? Quel était l’état spirituel de cet être humain pour que même si on le prive de tout, même de ses amis les plus proches, il y a tellement de force dans son caractère que même l’armée ennemie est prête à risquer leur vie pour le rejoindre. D’où vient cette attraction pour Imam Houssayn (a) ? 
Cette attraction vient de la lumière qu’une âme peut atteindre. Je pense que ce n’est qu’en regardant Ashoura de cette façon que nous réussirons à être calme comme Imam Houssayn (a) et ses partisans. Autrement, nous pourrions faire le deuil d’Imam Houssayn (a) pendant des décennies mais ne pas parvenir à être aussi calme de la même façon qu’il y avait des personnes auprès d’Imam Houssayn (a) ou d’Imam Ali (a) qui n’ont jamais réussi à devenir comme eux.
Afin de devenir comme eux, il est important de comprendre comment ils étaient au lieu de se concentrer uniquement sur ce qui leur est arrivé. 
Nous voyons que cette force de l’âme qu’a Imam Houssayn (a) lui vient directement du Saint Prophète (sawas). Rappelons-nous que quand les gens jetaient des cailloux sur le Saint Prophète (s) et qu’il était complètement blessé, il continuait de lever ses mains pour prier sur ces mêmes personnes qui lui avaient fait du mal. De même, Imam Ali (a), lors de la bataille de Siffin, a permis à l’armée ennemie d’avoir librement accès à l’eau lorsqu’il a eu le contrôle sur le fleuve.
Il a dit : « Je ne suis pas comme eux pour les priver d’eau comme ils l’ont fait avec nous. 
Le point important à noter est que beaucoup de personnes qui faisaient partie de l’armée de l’Imam Ali (a) ont dit : « Maintenant que nous avons accès à l’eau, nous allons en bloquer l’accès aux ennemis. » Cela montre qu’ils étaient avec Imam Ali (a) mais qu’ils n’étaient pas comme lui. Et c’est ce que nous voulons éviter. *Si nous sommes avec Imam Houssayn (a), alors nous devons être comme Imam Houssayn (a).
C’est également ce qui est arrivé au Saint Prophète (s). Lorsqu’il est revenu à Makka ?, après avoir séjourné à Madina pendant de longues années, beaucoup de personnes qui étaient aux côtés du Saint Prophète (s) ont déclaré : « Aujourd’hui, c’est le jour de la vengeance. » Mais le Prophète (s) a dit : « Non, aujourd’hui c’est le jour du pardon et de la compassion. » Ainsi, nous pouvons être aux côtés du Prophète (s) mais ne pas être comme lui. Et nous pouvons également être aux côtés d’Imam Houssayn (a) et faire son deuil pendant des décennies, mais ne pas être comme lui. 
Pour être comme lui, nous devons comprendre ce qu’il était au plus profond de lui, ce qui se passait à l’intérieur de lui, son état spirituel.
Le meilleur endroit pour en apprendre davantage sur la spiritualité d’Imam Houssayn (a) sont ses dou’as et notamment son Dou’a-e-Arafah dans lequel nous voyons clairement la relation que cette belle âme avait avec son Créateur. 

Avant d’en venir au vif du sujet, j’aimerais parler de ce qu’est le dou’a. Le dou'a n’est pas quelque chose à lire ou à réciter. Le dou'a est une connexion véritable entre une âme et son Créateur, entre un être humain, entre un être emprisonné par le temps et l’espace et la source de toute la création. Le dou'a est comme une brise qui vient de l’éternité et qui nous sauve de ce sentiment d’être enchaîné dans un monde de désespoir...c’est cela le dou'a. 
Lorsque nous allons commenter le Dou'a-e-Arafah, nous n’allons pas réciter le dou'a mais nous allons être témoin du dou'a entre Imam Houssayn (a) et Allah (swt). Nous espérons que nous apprendrons également comment atteindre cette connexion avec notre Créateur. InshaAllah, nous apprendrons comment le dou'a nous permet de transcender nos limites...transcender ce monde physique et cette vie et regarder l’univers, nous-même ainsi que Dieu de telle sorte que nous pouvons voir les forces cachées, ces lois de l’univers et ces trésors que nous ne pouvons voir que lorsque nous atteignons une certaine hauteur. Nous pourrons voir l’univers à travers les yeux d’Imam Houssayn (a). Nous allons apprendre de nombreuses lois spirituelles à propos de l’univers. La hauteur de laquelle Imam Houssayn (a) regarde l’univers lui permet d’affirmer qu’aucune action ne sera vaine. 
Si nous voulons enseigner à nos enfants à propos d’Imam Houssayn (a) et des Ahloul Bayt (a), il est vrai que nous pouvons leur raconter leur histoire et ce qui leur est arrivé. Mais ce qui peut véritablement changer la vie de nos enfants et les rendre encore plus beaux n’est pas de leur enseigner à propos des Ahloul Bayt (a) mais d’agir comme les Ahloul Bayt (a). Dans le Dou'a Arafah, Imam Houssayn (a) déclare qu’Allah est toujours avec nous, qu’Il nous écoute en tout  temps. Et pour transmettre cela à nos enfants, nous devrions agir selon ces principes. Vivons de telle sorte que nos enfants ressentent que Dieu est toujours avec nous et qu’Il nous accompagne dans tous nos problèmes.
Bien sûr, ce n’est pas facile mais c’est exactement ce que nous essaierons d’atteindre à travers cette série : apprendre à appliquer ces leçons dans notre vie et faire en sorte que ce soit de cette façon que nos enfants regardent les Ahloul Bayt (a).
Beaucoup de dou’as pour vous tous de Karbala 

À suivre inshaAllah 
Source : https://youtu.be/hXmArf3uKXQ
Traduit par l’équipe Shia974 

Read 429 times