La priere a la suite des signes Divins

Rate this item
(0 votes)
La priere a la suite des signes Divins
Réponse selon l'Imam Khamenei:
 

Question : Qu'est-ce que la prière relative aux signes divins ? Quand est-elle obligatoire ?

Réponse: La prière relative aux signes divins est constituée de deux unités de prière. Chacune d'entre elle comprend cinq inclinations et deux prosternations. Le fait générateur de cette obligation est l'éclipse solaire et l'éclipsé lunaire, même si ces dernières sont partielles, le tremblement de terre, ainsi que tout événement de nature à faire naître la crainte chez la plupart des gens. Parmi ces événements, on cite, les fumées noires, rouges ou jaunes inhabituelles, la forte obscurité, les événements naturels fracas­sants (le tonnerre), le feu qui apparaît à l'horizon. 

On ne tient pas compte des

 

événements qui ne génèrent pas la crainte, exceptés l'éclipsé et le tremblement de terre. De même, on ne tient pas compte des événe­ments qui n'effraient qu'une minorité de gens.

 

Q: Comment accomplit-on la prière relative aux signes divins ?

R : Elle s'accomplit de l'une des manières suivantes :

Selon une première possibilité, on commence par en formuler l'inten­tion, puis par énoncer le Takbîr. La première unité de prière comprend cinq inclinations et deux prosternations, réciter la sourate Fâtiha, suivie d'une autre sourate. Il faut ensuite s'incliner, puis relever la tête, puis réciter les sourates de la même manière (c'est-à-dire, la lecture de la sourate Fâtiha suivie d'une autre sourate), puis s'incliner à nouveau, puis relever la tête pour lire une autre sourate de la même manière que lorsqu'on lit la première, ainsi de suite, jusqu'à ac­complir cinq inclinations et s'en relever. Ces inclinations sont suivies de deux prosternations et dans la deuxième unité, après les prosternations, on accomplit le Tachahhud et les salutations de fin de prière.

 

Selon une seconde possibilité ; on commence par en formuler l'intention, puis par énoncer le Takbîr. 

La première unité de prière comprend cinq inclinations et deux prosternations, réciter la Fâtiha, suivie d'une première partie d'une sourate, même si cette première partie est constituée d'un seul verset entier. Il faut ensuite s'incliner, puis relever la tête, puis lire une deuxième partie de la même sourate de la même manière (c'est-à-dire, après la lecture de la Fâtiha), puis s'incliner à nouveau, puis relever la tête pour lire la troisième partie de la sourate de la même manière que lorsqu'on lit la première, ainsi de suite, jusqu'à accomplir cinq inclinations et s'en relever. Ces inclinations sont suivies de deux prosternations et dans la deuxième unité, après les prosternations, on accomplit le Tachahhud et les salutations de fin de prière.

 

Selon la troisième possibilité, on peut accomplir la première unité de prière selon la manière indiquée au premier paragraphe et la seconde, selon la manière indiquée au second.

Quatrième possibilité : il est enfin possible d'achever la récitation de la sourate au cours des trois ou quatre premières fois, tout en recherchant une nouvelle sourate, lors des récitations suivantes, à condition d'en achever la récitation, et à condition de la faire précéder de la Fâtiha.

 

https://french.khamenei.ir/news/11440

Read 242 times