Discution d'Imam Ali, Le maître des croyants, avec Un moine à la mosquée du Prophète sawas

Rate this item
(0 votes)
Discution d'Imam Ali, Le maître des croyants, avec Un moine à la mosquée du Prophète sawas
C'était à l'époque du premier Calife. On raconte qu’une délégation de Rome est venue à Médine du temps du califat d’Abu Bakr. L’un des membres de cette délégation était un moine chrétien, il s’est dirigé vers la mosquée du Prophète (p) portant un coffret rempli de pièces d’or et d’argent. Il a trouvé le kalife assis et entouré de ses compagnons. Il les a salués. Le moine dit « Je viens de Rome avec ce coffret remplit de pièces d’or et d’argent pour interroger Le garant de cette communauté sur un sujet. S’il me répond, je me soumets à l’Islam, je me soumets à ses ordres et je distribue cet or entre vous. Et s’il est incapable de me répondre, je rebrousse chemin avec ce que j’ai et je n’embrasse pas l’Islam. »
 
....Le Prince des croyants, Ali est entré dans la mosquée, il s’est assis et Premier Calife a dit au moine : « ô, moine, interroge-le car il est celui que tu demandes et celui que tu attends. »

Le moine regardant l’Imam Ali lui demande : « Comment t’appelles-tu jeune homme ? »

L’Imam Ali : « Je m’appelle chez les Juifs Élie, chez les Chrétiens Élyia, pour mon père c'est Ali et pour ma mère c'est Haydar.

Le moine : « Quel est ton lien avec votre Prophète ? »

L’Imam Ali : « Il (p) est mon frère(voir la pacte de fraternité entre les musulmans à Médine), mon beau-père et mon cousin. »

Le moine : « Tu es celui que je cherche par le Seigneur de Jésus, parle-moi de ce que Dieu n’a pas, de ce qui ne vient pas de Dieu et ce que Dieu ignore. »

L’Imam Ali : « Tu es devant un connaisseur, concernant ta question sur ce que Dieu n’a pas c’est une compagne et des enfant car Il est Unique. »

« Concernant ta question sur ce qui ne vient pas de Dieu, c’est l’injustice envers aucune de ces créatures. »

Concernant ta question sur ce que Dieu ignore et bien c’est le polythéisme car il ne connait pas d’associé dans son Royaume. »

Le moine s’est levé, a pris la tête de l’Imam Ali dans ses mains puis l’a embrassé entre les yeux en disant : « J’atteste qu’il n’y de Divinité que Dieu, j’atteste que Mohammed est le Messager de Dieu et j’atteste que tu es Le successeur et Le garant de cette communauté, que tu es l’essence, le minerai de la Religion et de la Sagesse. »

« J’ai lu ton nom Elie dans la Thora, ton nom Eliya dans l’Évangile, ton nom ‘Ala dans le Coran et ton nom Haydar dans les premiers Livres divins ».

Je sais qu’après le Prophète (p), tu es Le légataire et le Prince de la Walaya, tu es plus digne pour ce poste que quiconque. Dis-moi qu’est-ce qui se passe entre toi et ces gens ? »

L’Imam Ali (p) lui a répondu.

Le moine s’est levé et il a remis le coffret plein de pièces d’or et d’argent au Prince des croyants qui les a distribuées entre les pauvres et les nécessiteux de Médine. Le moine est rentré chez lui après avoir embrassé l’Islam».
Read 79 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir