QUI EST L'IMAM AL'HUSSAYN? Partie 4

Rate this item
(0 votes)
QUI EST L'IMAM AL'HUSSAYN? Partie 4

QUI EST L'IMAM AL'HUSSAYN?


*«Je ne me rendrai jamais à vous comme un soumis, ni ne me résignerai jamais comme un esclave».*

Partie 4
 
*Conscients de cette place de choix qu'al-Hussayn occupai dans le coeur et la pensée du Prophète(sawas) et dans sa famille,* *les Musulmans ne pourront pas ne pas sentir qu'à travers son assassinat, c'était le sang du Prophète qui fut répandu si injustement et si tragiquement dans la terre de Karbalâ',* *comme nous le verrons plus loin.* *Ils ne cesseront jamais de penser à ce crime impardonnable perpétré contre la famille du Prophète ne pourra se réparer que par le rétablissement des principes l'Islam pour lesquels l'Imam al-Hussayn s'était soulevé, et une révolte permanente contre ceux qui persistaient à dévier ces principes.*
*De là les révolutions successives, dont ce d'al-Tawwâbine,* *contre le régime ommayyade, auteur ce crime.* *Le sang d'al-Hussayn sera ainsi le volcan qui ébranlera les piliers de l'Etat Omayyade et détruira son entité.*

*Malgré toutes les tentatives perfides des Omayyades de justifier l'assassinat d'al-Hussayn et de déformer la noble cause pour laquelle il se battait,* *l'attachement des Musulmans au petit-fils du Prophète alla grandissant après son martyre.* *Car, comment auraient-ils pu se détacher de lui,* *s'ils voulaient rester attachés au Message de leur religion, alors qu'ils savaient que ce martyr faisait partie des Ahl-ul-Bayt (la famille du Prophète) que le Coran leur ordonne d'aimer:*
*«Dis: " Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre affection envers les proches"*.*(18) A celui qui accomplit une telle action, nous répondrons par quelque chose de plus beau encore». (Coran, XLII, 23);*
*et dont il souligne la purification:*
*«Ô vous, les gens de la Maison! Dieu veut seulement éloigner de vous la souillure et vous purifier totalement».* *(Coran, XXXIII, 33);*
*et qu'il associe au Prophète sawas:*
Si quelqu'un te contredit après ce que tu as vécu en fait de science,* *dit: "Venez! Appelons nos fils(19) et vos fils,* *nos femmes et vos femmes, nous ferons alors une exécration réciproque en appelant une malédiction de Dieu sur les menteurs"».* *(Coran, III, 61)*

*Les Racines du Mal*

*Après l'assassinat du troisième calife, 'Othman Ibn 'Affân, les Musulmans prêtèrent serment d'allégeance à l'Imam 'Ali et le désignèrent pour diriger les affaires de l'Etat.* 
*Toutefois, Mu'âwîyah Ibn Abi Sufiyân, gouverneur de Syrie refusa la désignation de l'Imam 'Ali et fit scission en se proclamant Calife de la Province de Syrie.*
*Lorsqu'on se penche sur cette période difficile de l'histoire de l'Islam, on remarque que l'Imam 'Ali avait à faire face à trois blocs politiques:*
*1- Le parti Omayyade, dirigé par Mu'âwîyah Ibn Abi Sufiyân.*
*2- Le bloc des Khârijites (scissionnistes) qui firent sécession dans l'armée de l'Imam 'Ali après s'être révoltés contre lui.*
*3- Le bloc de Â'ichah et de Talhah et al-Zubair Ibn al-'Awâm.*

*Après une période de guerres et de conflits entre l'Imam 'Ali et ces partis, ce dernier a pu venir à bout du mouvement de de Â'ichah et de Talhah et al-Zubair lors de la célèbre bataille d'Al-Jamal qui s'est déroulée à Basrah.*
 *Il a pu vaincre également l'armée du* *Mu'awiyah dans la bataille de Çiffine qui a débouché sur un arbitrage et des négociations que l'Imam 'Ali a fini par refuser, ayant constaté que Mu'âwîyah avait bel et bien recouru à une ruse de guerre et à une machination politique visant à diviser son armée.*
 *En effet, une partie de cette armée avait refusé l'arbitrage et s'était mutinée. La mutinerie a conduit l'Imam 'Ali à livrer bataille aux sécessionnistes (la Bataille d'al-Nahrawân) qui furent vaincus et dispersés.*
*Dans ce climat de confrontation, de guerres sanglantes et de conflits, un groupe de Khârijites ont élaboré un plan pour l'assassinat de Mu'âwîyah, de 'Amr Ibn al-'Âç et de 'Ali Ibn Abi Tâlib.* *Ils ont mis leur plan à exécution, pour ce qui concerne le dernier nommé.* *Ainsi, un jour, alors que l'Imam 'Ali faisait sa prière de l'Aube à la Mosquée de Kûfa, 'Abdul Rahmân Ibn Muljim le frappa d'un coup d'épée empoisonnée sur la tête. C'était le 19 Ramadân de l'an 40 Hégirien.* *Il mourra en martyr, après deux jours d'agonie, des suites de sa blessure, le 21 Ramadân.*
*Avec cet assassinat la Umma perdit le plus cher de ses hommes, le modèle exemplaire de ses avant-gardes, le porte-drapeau des Musulmans.*
*Après le martyre de cet homme de doctrine et de principes, l'équilibre social et politique du mouvement de la**Umma et de sa pensée fut rompu, le Message commença à être vidé de son contenu, et la Tradition du* *Prophète et de ses successeurs, bafouée.
 Le "Califat Bien* *Dirigé" d'Imam Ali qui présidait* *jusqu'alors à la destinée de la Umma et qui s'efforçait de maintenir et de poursuivre la Tradition du* *Prophète, s'éclipse et s'effondra sous les martellement des coups que lui assénaient des hommes avides de pouvoir personnel, pour céder la place au parti omayyade qui ne s'embarrassait de rien pour s'imposer aux Musulmans.*
Read 60 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir