Les 4 imams de descendants direct du prophète (psl) inhumes à Jana-Toul Baqi

Rate this item
(1 Vote)

1) IMAM HASSAN (as)

La fleur du Prophète, L'IMAM AL HASSAN (P.

Nom: Hassan, Parents: Imam Ali (a.s.) et Fatima (a.s.) Titre: Al Moujtabà (le choisi) Naissance: 15 Ramadhan 3 ans après l'hégire à Médina. Décès en l`an 50 de l'hégire. Inhumé à Jannatoul Baqi.

Le Noble Prophète de l'Islam (psl)a eu quelques fils, mais ils sont tous morts pendant qu'ils étaient tous jeunes enfants. Néanmoins, sa fille bien-aimée, Fatima AL-Zahra', a survécu. Elle mourra quelques mois après la disparition de son père. Le Prophète(psl) aimait énormément sa fille, car elle était la dame la plus éminente et la plus parfaite du monde. Elle s'est mariée avec l'Imam Ali en l'an 2 de l'Hégire, et elle a donné naissance à son premier enfant le 15 du mois de Ramadan de l'année suivante. Il était beau et agréable à voir. Le Prophète(psl) lui a donné le nom d'Al Hassan (beau). Il aimait beaucoup ce petit-fils qu'il avait l'habitude d'appeler "mon fils". Le Prophète (psl) lui donna le nom d’Hassan. Le Prophète (psl) a dit à l'Imam Ali (a.s.): "Oh Ali! Tu es à moi ce que Haroun était à Moïse, mis à part la prophétie. Le Prophète Haroun avait 2 enfants appelés Shabbar et Shabbir. La traduction de Shabbar en arabe est Hassan et celle de shabir est Hussein".

Le prophète Mohammed (psl) disait d'al-Hassan (as) qu'il était sa fleur aromatique ici-bas, et à plusieurs reprises les musulmans ont pu le voir circuler tenant Al-Hassan (as) mais aussi Al-Hussein (as) sur ses épaules.

En ces instants d'affection, le Prophète (psl) tenait les plus belles invocations concernant sa descendance pure, comme celle qui suit:

"Ô Allah, je l'aime, aime-le ainsi que tous ceux qui l'aiment."

L'Imam Al-Hassan était aussi connu par sa grande piété et générosité, il était réputé comme le meilleur adorateur de son temps et il avait effectué en tout 25 fois le pèlerinage à la Sainte Kaaba à pied.

Chaque fois qu'il se levait pour la prière, il jaunissait et une secousse le saisissait par la crainte d'Allah.

Lorsqu'il arrivait devant la porte de la Mosquée, il levait la tête et disait :

"Mon maître, ton invité est à ta porte ! Ô bienfaiteur, voici le malfaisant qui arrive devant toi ! Par le meilleur que tu as, ignore et néglige le pire que j'ai ! Ô toi le généreux !"

Les premiers Compagnons du Prophète tenaient son petit-fils en haute estime, parce qu'ils savaient que ce dernier faisait partie des rares privilégiés dont la vertu et la pureté sont attestées même dans le noble Coran, lequel est la constitution de l’Ummah.

En effet selon un hadith authentique et sain (rapporté entre bien d'autres par: Muslim dans son "Çahih", al-Tarmidi dans son "Çahih", al-Nissâ'ï dans "Al-Khaçâ'iç", Al-Tabari dans son "Tafsir"):

«Le Prophète(psl) à couvert un jour 'Alî, Fatima, Al-Hassan et al-Hussayn d'un voile et dit:

"Ô mon Dieu! Ce sont les gens de ma maison! Éloigne donc d'eux la souillure et purifie-les totalement". Et c'est pour exaucer cette prière du Prophète(psl) que Dieu descendit le fameux "Verset de Purification" annonçant la pureté des Ahl-ul-Bayt (les Gens de la Maison) et leur dépouillement de toute souillure:

«Ô vous, les Gens de la Maison (Ahl-ul-Bayt)! Dieu veut éloigner de vous la souillure et vous purifier totalement». (Sourate Al-Ahzâb, 33: 33)

Selon al-Samhoudî et selon l'imam Ahmad Ibn Hanbal (citant Anas):

«Le Prophète venait chaque matin à la porte de 'Ali, Fatima, Al-Hassan et Al-Hussayn, et, tenant les deux poteaux (de la porte), il s'écriait trois fois : "à la Prière", et de réciter ce Verset coranique (précité.

Il y a un autre Verset coranique qui atteste de la place privilégiée de l'Imam Al-Hassan auprès de Dieu: il s'agit du Verset de Mubâhalah:

«Si quelqu'un te contredit après ce que tu as reçu en fait de science, dis: "Venez! Appelons nos fils et vos fils, nos femmes et vos femmes, nous-mêmes et vous-même: nous ferons alors une exécration réciproque en appelant une malédiction de Dieu sur les menteurs". (Sourate, Âle 'Imrân, 3: 61)

Les interprètes du Coran affirment que ce Verset fut révélé lorsque, les chefs chrétiens de l'église de Najrân ayant engagé une discussion avec le Prophète(psl) sur la religion, s'entêtèrent à récuser ses arguments irréfutables.

Selon al-Baydhâwi al-Sinni al-Ach'ari, interprétant ce Verset:

«Le Prophète (psl) portant al-Hussein, tenant la main d'al-Hassan et laissant Fátima marcher derrière lui et 'Ali derrière elle, leur dit:

"Si je prie dites: Âmen". Observant cette scène, l'archevêque des Chrétiens s'écria: "Ô Chrétiens! Je vois des visages qui, s'ils demandent à Dieu de déplacer une montagne, Il le fera. N'invoquez donc pas l'exécration, sinon vous périrez tous". Aussi consentirent-ils à payer le tribut légal au Prophète. (psl)».

Dans ce Verset, comme on le remarque, Al-Hassan et Al-Hussayn sont désignés par "nos fils", le Prophète (psl) et 'Alî par "nous-mêmes" et Fatima par "nos femmes", celle-ci étant considérée comme la représentante de toutes les femmes Musulmanes.

QUELQUES PAROLES DE L'IMAM AL HASSAN (as)

-La méconnaissance de la grâce est une bassesse.

-Chaque fois qu'un groupe de gens se consultent, la voie de la décision mûre leur est acquise.

-Le déshonneur vaut mieux que le feu de l'Enfer.

-Le proche est celui que l'amitié rapproche bien que sa parenté soit lointaine, le lointain est celui que l'amitié éloigne bien que sa parenté soit proche.

As-Salam alayka ya ibno Rassoulillah (sas)

----------------------------------------------------------------------------

2)IMAM ALI ibn Al-Hussein (as)

L'Imam Ali ibn al Hussein (as), mieux connu sous l'appellation de Zayn al abidine as-sajjad (as) est né le 5 Chabane de l'an 38 de l'Hégire. Il était le fils de l'Imam al Hussein (as). Il était le seul survivant des fils de l'Imam Hussein lors de l'Événement de Karbala.

LES QUALITES DE L’IMAM (as)

Il était sans égal quant à son érudition, ses prières et ses autres qualités telles que la piété, l'aide aux pauvres. Beaucoup de gens ont acquis le savoir de lui. Ses paroles, ses invocations et ses narrations historiques sont encore préservées.

Sur son front figuraient les traces de la prosternation, c'est pour cela qu'on le surnomma d'as-sajjad (le prosterné. Zayn al abidine (as) effectua 20 fois le grand pèlerinage (al Hajj) à pieds.

La générosité de Zayn al abidine était très grande et les livres d'histoire nous rapportent qu'il était le soutien de plus de 100 familles de Médine...

QUELQUES PAROLES DE L'IMAM ZAYN AL ABIDINE (as)

-Faites attention à 5 genres de personnes avec qui vous ne devez jamais parler, et que vous ne devez jamais fréquenter.

-Garde-toi du menteur, il est comme un mirage, il te fait voir l'ami proche comme une personne lointaine et la personne lointaine comme un ami proche.

-Garde-toi du pervers, il te trahit en contrepartie d'un repas ou encore moins.

-Garde-toi de l'avare, il t'abandonne lorsque tu as le plus besoin de lui.

-Garde-toi du sot, car il veut te faire le bien mais il te fait le mal.

-Garde-toi de celui qui rompt le lien de parenté, il est maudit par Allah.

-Faites du bien à quiconque vous le demande, s'il le mérite alors votre geste est bien placé et s'il ne le mérite pas alors c'est vous qui aurez le mérite. Si quelqu'un vous insulte sur votre droite puis passe à votre gauche et vous demande pardon, acceptez ses excuses.

(Ces paroles ont été adressées par l'Imam Zayn al Abidine (as) à son fils l'Imam al-Baqer (as), mais conviennent à toute la Communauté.)

As Salam alayk ya ibn Rassoulillah (sas)

Parmi les œuvres du quatrième Imam, on retient surtout le livre intitulé : « Sahifah Sadjadiyah » qui consiste en cinquante-sept prières se rapportant aux plus sublimes sciences divines

3) Imam Mohammad Baqir (as)

Imam Mohamad-al Baqir, le petit-fils de l’imam Hussein (as). L'Imam Mohammed Ibn Ali dit al Baqir (as) est né le 1er Rajab de l'an 57 de l'Hégire à Médine. Son surnom était al Baqir. Comme il s'illustra dans l'analyse et l'explication des problèmes juridiques très compliqués, on le surnomma "Bâqir Al-'Ulûm",celui qui perce les sciences.

Mohammed al Baqir (as) avait 4 ans lors de la tragédie de Karbala, il fut donc avec son père Zayn al abidine (as) parmi les rescapés.

D'après la citation d'un grand compagnon nommé Jabir ibn Abdallah, le prophète (sas) aurait dit en désignant al Hussein (as) :

"De celui-ci naîtra Ali qui sera appelé le jour du jugement l'ornement des adorateurs (Zayn al abidine) et de lui naîtra alors un garçon qui pourfendra la Science (al Baqir) ! Alors Jabir, si tu le rencontres passe-lui mon Salam."

C'est donc sur les dires du prophète (sas) que bien plus tard le surnom d'al Baqir (LE POURFENDEUR DE SCIENCES) sera donné au 5ème Imam (as.

Lorsque l'Imam al Baqir (as) prit sa place dans la Mosquée de Médine afin d'y enseigner les préceptes de l'Islam authentique de son aïeul, le saint prophète Mohammed (sas), il habitua les musulmans aux longs récits de Hadith et à la récitation du saint Coran. Cette attitude fut l'inauguration d'une page nouvelle dans l'histoire des sciences musulmanes, et prit le nom d'enseignement multidisciplinaire.

L'Imam al Baqir (as) "réhabilita" le système d'enseignement propre à celui de ses grands-parents, Mohammed (sas) et Ali (as).

SA MORALE

L'Imam al Baqir (as) vécut 35 années au côté de son père Zayn al abidine(as) et resta 18 ans Imam des musulmans par la suite.

Il fut tout comme ses prédécesseurs un modèle parfait sur tous les plans et maîtrisa toutes les épreuves également, son mode de vie était simple à une époque où la luxure avait englouti tous les notables arabes, ce qui rajoute une excellence particulière à son détachement du matérialisme régnant.

Il tenait également comme ses prédécesseurs à travailler lui-même, par ses propres mains dans les champs. C'est certainement afin de donner l'exemple à tous les musulmans de l'époque. Les Omeyyades (le califat de l'époque) avaient propagé certaines valeurs sociales qui tentaient de convaincre que le travail manuel des notables arabes portait atteinte au rang de ceux-ci. L’Imam (as) fut toujours en opposition avec conception et montrait donc le bon exemple.

QUELQUES PAROLES DE L'IMAM MOHAMMED AL BAQR (as)

-Nul croyant ne voit son cœur touché par l'orgueil sans que sa raison ('aqle) n'en soit diminuée.

-Pour Allah, un Savant qui fait profiter de sa Science vaut mieux que mille adorateurs; pour Ibliss (le diable), la mort d'un Savant est préférable à la mort de 70 adorateurs.

-Si tu es lésé, ne lèse personne.

-Si on te trahit, ne trahis personne.

-Si on te contredit, ne te mets pas en colère.

-Si on te fait éloge, ne te réjouis pas.

-Si tu es déneigé, ne t'affole pas.

----------------------------------------------------------------------------

4) L'Imam Ja'far Al-Çâdiq (P)

Le véridique, L'Imam Ja'far as-Sâdiq (p), le fils d’imam baqir (as.

Son titre : as-Sâdiq (le véridique, du fait qu`il n`a jamais dit autre chose que la vérité et que tout ce qu`il a enseigné aux gens était vrai et exact. Son kunya (surnom) : Abou 'Abdallah.

Il naquit à Médine durant le mois de Rabi' I, le 17, le jour anniversaire de son auguste arrière-grand-père, le Prophète (SAW), en l'an 83 (ou 80) de l'Hégire, et mourut le 25 Chawwâl, 148 A.H., à l'âge de 65 ans.

As-Sâdiq (p) instruisit de nombreux savants, en matière de sciences spéculatives ('aqli), traditionnelles (nâqli), jurisprudentielles (fiqh). On raconte que de ses cours sortirent quatre mille savants dans le hadith et autres sciences.

Abou Hanifah écrit à propos de l'Imam Al-Çâdiq : "Je n'ai jamais connu quelqu'un de plus savant que Ja'far Ibn Mohammed Al-Çâdiq".

Dans les cours du saint Imam, on apprenait toutes les matières utiles à la guidance et au développement intellectuel des gens, et on assistait à des discussions sur Allâh, les principes de la religion, les préceptes islamiques, l'enseignement de la morale, des sujets éducatifs et théoriques. C'est pourquoi le saint Imam comptait parmi ses élèves des personnalités éminentes tels que Jabir Ibn Hayyan qui avait à son crédit plus de cent traités dans lesquels il abordait des sujets scientifiques très variés, et qui fut surnommé le Père de la Chimie. Lui-même répétait à qui voulait l'entendre qu'il avait appris la sagesse de son instructeur l'Imam Ja'far Al-Çâdiq.

Il possédait un grand savoir et des qualités supérieures. Il était un homme de sagesse, connaisseur de la chari'a et pieux. Il était sincère, juste ; un homme de grandeur, de générosité et de valeur. Il était doté de beaucoup d'autres qualités.

L'Imam Ja'far Aç-Çadeq (p.) dit:

"Fais de tes passions un ennemi à combattre et de ton âme un égaré à entraîner sur la bonne voie. Tu es le véritable médecin de toi-même, puisqu'on t'a fait connaître les signes de la bonne santé et ceux de la maladie, et qu'on t'en a bien indiqué le bon remède; alors, vois comment tu prends soin de toi-même."

L’Imam Sâdeq (p) évoquant les bienfaits du Hajj disait:

“Celui qui fait le Hajj et l’U‘mrat sont les hôtes de Dieu.

S’ils Le sollicitent, Il les exauce,

S’ils L’appellent, Il leur répond,

S’ils Lui demandent la pitié, Il prend pitié d’eux,

S’ils se taisent, Il prend l’initiative de leur [donner].

Read 3508 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir