Une histoire de l'époque du Prophète saws: *prenez soins de vos parents*

Rate this item
(1 Vote)
Une histoire de l'époque du Prophète saws: *prenez soins de vos parents*

Il est rapporté que le Prophète (P) assistait un jour à l'agonie d'un jeune homme.

*Il essayait de lui dicter (faire prononcer) la traditionnelle attestation de foi islamique «Lâ ilâha illâllaâh ...» (Il n'y a de divinité qu'Allah ...), mais la langue de l'agonisant se bloquait et ne parvenait pas à répéter cette attestation. Le Prophète demanda alors à une dame assise au chevet du mourant si elle était sa mère. Celle-ci répondit par l'affirmative.*

*Le Prophète(p) lui demanda alors:* *«Es-tu mécontente de lui?».*

*Elle répondit: «Oui, et je ne lui ai pas adressé la parole depuis six ans».*

*Le Prophète (P) lui dit:* *«Pardonne-lui». La mère acquiesça:*

*«Qu'Allah soit satisfait de lui comme tu es satisfaite de lui». Dès qu'elle exprima ainsi son pardon et sa satisfaction de son fils, la langue de ce dernier se débloqua et le Prophète put ainsi lui faire répéter la formule «Lâ ilâha illâllaâh ...».*

*Le Prophète (P) demanda alors au jeune agonisant:*

*«Que vois-tu maintenant?». Il répondit: «Je vois un homme noir, d'aspect laid, putréfié, portant des vêtements sales et exhalant une mauvaise odeur. Il vient vers moi, il serre ma gorge et ma trachée».*

*Le Prophète (P) lui commanda alors de dire:*

*( Mafâtîh al-Jinân, chapitre du mois de Rajab)* *(Ô Toi Qui accepte le peu (de bonnes actions que le serviteur accomplit tout en pardonnant beaucoup* *Accepte de moi le peu (que j'ai fait) et pardonne-moi la multitude (de péchés que j'ai commis)». Le jeune mourant s'exécuta. Le Prophète lui demanda, une fois qu'il avait terminé la récitation:*

*«Et maintenant que vois-tu?». Le jeune homme répondit:* *«Je vois un homme au visage d'une blancheur pure, gracieux, parfumé, portant des vêtements propres, se diriger vers moi, alors que l'homme noir tourne les talons et s'apprête à partir».*

*Le Prophète lui après lui avoir dit de répéter encore une fois la récitation, lui demanda à nouveau:*

*«Et maintenant que vois-tu?».*
*Il répondit:* *«L'homme noir a fiché le camp sans laisser de traces, et l'homme blanc reste à mes côtés». Sur ce le jeune homme rendit le dernier soupir*

*(Mustadrak Wasâ'il al-Chî'ah, 1/ 92, Bâb 29, Hadith 1).*

*prenez soins de vos parents*

Read 672 times