RÉFLEXION CORANIQUE*

Rate this item
(0 votes)
RÉFLEXION CORANIQUE*

*RÉFLEXION CORANIQUE*

*Émerger des tombes*

*خُشَّعًا أَبْصَارُهُمْ يَخْرُجُونَ مِنَ الْأَجْدَاثِ كَأَنَّهُمْ جَرَادٌ مُنْتَشِرٌ*

Khushsha‘an absārahum yakhrujūna minal-ajdāthi ka-annahum jarādun muntashir

*Les regards baissés, ils sortiront des tombes comme des sauterelles éparpillées*

(Sūrat al-Qamar No.54, Āyat 7)

Beaucoup de versets du Quran décrivent le Jour du Jugement avec des détails saisissants. Les croyants peuvent imaginer les événements de ce jour et se maintenir sur le droit chemin en gardant à l’esprit des images précises de leur présentation des comptes à venir. L’une des fonctions des descriptions du Jour du Jugement est de rappeler aux croyants qu’ils devront rendre des comptes à Allah ‘azza wa-jall. Le système juste qu’Il a créé va veiller à ce que chacun soit rétribué en fonction de ses actions.

Ce verset décrit l’état des gens lorsqu’ils sortiront de leur tombe pour le Jour du Jugement. Il donne deux détails à leur sujet :
1. Les regards seront baissés. Le terme ‘khushsha‘an’ fait référence à une forme d’humilité qui sera visible dans leurs yeux. Ils seront stupéfaits par les évènements de ce Jour et ils auront perdu toute la fierté qu’ils avaient dans ce monde. Ils n’auront aucun contrôle sur ce qui va leur arriver. Cette impuissance va les rendre complètement humbles.
2. Ils émergeront comme des sauterelles éparpillées. Cette comparaison révèle que tout comme les sauterelles, les êtres humains vont fourmiller partout ce jour-là, se déplaçant en grand nombre, mais sans objectif ou direction. Certains groupes vont fusionner avec d’autres et continuer à avancer.

Imam Ali (a) décrit cette scène avec beaucoup de puissance dans le Nahjul Balagha : Ils s’imitent les uns les autres, avançant en groupes vers leur objectif final et le rendez-vous de la mort, jusqu’au moment où les choses se terminent, que le monde meurt et que la résurrection s'approche. Allah les fera sortir des coins des tombes, des nids d’oiseaux, des tanières d’animaux et des centres de la mort. Ils se hâtent vers Son ordre et se ruent vers le lieu fixé pour le retour final, groupe par groupe, silencieux, debouts et disposés en rangs. Ils seront sous la vue d’Allah et entendront quiconque les appellera. Ils seront vêtus par l’impuissance et couverts par la soumission et l’indignité. (À cet instant,) les artifices disparaîtront, les désirs seront tronqués, les coeurs se noieront en silence, les voix faibliront, la sueur étouffera la gorge, la peur augmentera et dans les oreilles résonnera la voix tonitruante de l’annonceur appelant vers le jugement final, l’attribution de la récompense, la frappe de la punition et le paiement de la rétribution. (Sermon 83 – Traduit de l’anglais)

Beaucoup d’autres versets décrivent de la même manière l’état des humains en ce jour. Le Quran dit : Le jour où ils sortiront des tombes, rapides comme s’ils couraient vers des pierres dressées ; leurs yeux seront abaissés, l’avilissement les couvrira. C’est cela le jour dont on les menaçait ! (Q 70 :43-44) Et dans la Sourate Hajj : Le jour où… tu verras les gens ivres, alors qu’ils ne le sont pas. Mais le châtiment d’Allah est dur. (Q 22 :2).

En étudiant les raisons pour lesquelles le Jour du Jugement aura un tel effet sur l’être humain, le Tafsīr Namūne évoque les points suivants :
1. En recevant leur livre des actions, les transgresseurs ressentiront un immense regret de ne pas avoir vécu leur vie différemment.
2. Il n’y aura aucune chose petite ou grande qui sera délaissée dans le bilan personnel de tout un chacun. Beaucoup de choses oubliées depuis longtemps referont surface ce jour-là, remplissant les gens de honte et d’humiliation.
3. Il n’y aura plus aucune possibilité de pardon ou de clémence ce jour-là. Cette opportunité était pour le monde. Avec la mort, elle aura pris fin.
4. En ce jour, la conséquence tangible des actions sera énorme. Ce sera une vie éternelle qui ne sera limitée ni par l’espace, ni par le temps comme dans ce monde.

Ce verset, comme les autres qui lui ressemblent, nous rappelle que nous ne pouvons pas nous permettre d’oublier le Jour du Jugement. Il s’agit d’une réalité sans laquelle la vie sur terre n’aurait pas beaucoup de sens. Il est donc censé d’y croire et de nous préparer pour ce jour. Que Dieu nous préserve de faire partie de ceux qui sont mentionnés dans ces versets !

Sources : Āyatullāh Nāsir Makārim Shirāzī (Ed.), Tafsīr-e Namūneh ; ‘Abd Ali b. Jumu’ah al-'Arusi al-Huwayzi, Tafsīr Nūr al-Thaqalayn.

Read 99 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir