REFLEXIONS CONCERNANT SOURATE TÂHA N3

Rate this item
(0 votes)
REFLEXIONS CONCERNANT  SOURATE TÂHA N3

SOURATE TÂHA ET SES GROS PLANS
*Un lecteur de cette page demande plus d’explications concernant les ‘close-up’ (les ‘gros plans’) dans le Coran : revenons pour ce faire aux versets concernant la maman de Moïse*
*(voir articles précédents) :*
*« 40.Et voilà que ta soeur (te suivait en) marchant et disait :»*
*« Puis-je vous indiquer quelqu’un qui se chargera de lui? *«Ainsi, Nous te rapportâmes à ta mère afin que son oeil se réjouisse et qu’elle ne s’afflige plus. »*
*Ce close-up fonctionne comme si le regard divin se focalisait tout à coup sur un détail à partir des immensités macrocosmiques.*
*Dans le contexte de ces versets, il s’agit d’un embrassement par la tendresse divine.*
*Le musulman ressent l’essence du message dans sa simplicité extrême, car il provient du Locuteur ultime, le Créateur Lui-Même qui s’adresse à Moïse.*
*Mais il s’adresse aussi au Prophète qui récite le Coran :*
*«9.Le récit de Moïse t’est-il parvenu? »*
*Le ‘te’ (ka en arabe) nous introduit dans l’intimité entre le Prophète et son Seigneur, et les close-ups se déploient d’abord, dans leur essence, sur l’écran de la conscience du Prophète.*
*C’est une des dimensions absolument uniques du Coran.*
*Le ‘qasas’, récit coranique est souvent une suite de tels close-ups entre des espèces d’ellipses.*
*Il en va ainsi dans le contexte des versets suivants dans la sourate Tâha, à la suite du départ des Banou Isra’îl d’Egypte.*
*Ces versets nous plongent abruptement dans un récit* *concernant le rendez-vous divin de Moïse :*
*il s’agit d’un échange verbal en close-up, capté divinement sans préambule*
*« .81. »*
*Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées et ne vous montrez pas ingrats, sinon Ma colère s’abattra sur vous : et celui sur qui Ma colère s’abat, va sûrement vers l’abîme. 82.*
*Et Je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne oeuvre, puis se met sur le bon chemin ». 83. »*
*Pourquoi Moïse t’es-tu hâté de quitter ton peuple?*
*« 84.Ils sont là sur mes traces, dit Moïse.*
*Et je me suis hâté vers Toi, Seigneur, afin que Tu sois satisfait.*
*85.Allah dit :*
*« Nous avons mis ton peuple à l’épreuve après ton départ. Et le Samiri les a égarés ».*
*Le verset 83 contient une question étonnante de la part du Seigneur:* *comme si le Créateur de toute chose ne connaissait pas la réponse…*
*Devons-nous y comprendre une espèce de reproche dans la bouche du Seigneur ?*
*Il s’agit plutôt de l’affirmation de l’ubiquité du Narrateur divin qui présente l’égarement du peuple d’Israël comme une épreuve venant de Sa part.*
*D’autres sourates nous présentent d’autres dimensions de cette rencontre de Moïse van Allah , (à moins qu’il faille comprendre qu’il s’agit d’autres rencontres…) entre autres la demande de Moïse de voir le Seigneur, et l’effondrement de la montage..*
*L’échange verbal semble donc contenir des ellipses, comme pour aller à l’essentiel de cet aspect de l’échange:*
*la hâte du Prophète, l’égarement du peuple, l’ubiquité de Dieu, et de Sa guidance.*
*Le verset 86 sera compris dans ce même contexte.*
*« 86.Moïse retourna donc vers son peuple, courroucé et chagriné; il dit :*
*« Ô mon peuple, votre Seigneur ne vous a-t-Il pas déjà fait une belle promesse?* *L’alliance a-t-elle donc été trop longue pour vous?*
*ou avez-vous désiré que la colère de votre Seigneur s’abatte sur vous, pour avoir trahi votre engagement envers moi? »*
*Ce verset est précédé par le récit en flash-back de l’égarement de Banou Isra’îl. Ce retour en arrière (à partir de la réponse du peuple d’Israël) illustre le rôle du Prophète Haroun.*
*« Ne peut-on pas aussi voir dans le verset 83 un frein à l’empressement de Moïse de se rendre au rendez-vous divin ?*
*Qu’il y a un équilibre à respecter et que le désir de Moise de rencontrer Dieu, le désir de proximité avec le ‘ciel’ ne doit pas conduire à léser la ‘terre’, à quitter son peuple ? »*
*Ma réponse:*
*« C’est sans doute l’une des dimensions essentielles, non seulement du verset 83, mais de la totalité de l’échange verbal et de la réaction du Prophète, c’est-à-dire les versets 83-86.*
*Cela n’exclut naturellement pas l’impeccabilité du Prophète, mais bien la nécessité permanente de la correction et guidance divine. »*
*Remarquons aussi l’extrême précision dans le tracé coranique de la formulation divine de cet ‘échange’.

Read 89 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir