L'échec de l'hégémonie militaire et étasunienne dans le monde

Rate this item
(0 votes)

Finlandes- Les mouvements qui ont commencé en Tunisie et se sont répandus dans la région ont posé de façon concrètes des questions sur la démocratie et les droits de l'homme dans ces pays. L'isolement du régime sioniste est visible dans la décision de la Tunisie de reconnaitre l'Etat palestinien et la vision internationale des Nations unies.

"L'époque des empires est dépassée et le monde n'a pas d'autres solutions que la coopération" a déclaré le professeur Tomo Molasu, professeur à l'université de Tampere et de Turku en Finlandes, et spécialiste des questions du Moyen Orient, dans un entretien avec l'Agence iranienne de presse coranique, sur l'avenir du Proche orient et du régime sioniste, le nord de l'Afrique et la démocratie islamique.

Le professeur Molasu dont les travaux ont eu un chaleureux accueil dans les milieux politiques, au sujet de la victoire des Frères musulmans en Egypte et de l'isolement du régime sioniste, a déclaré que le principal évènement au nord de l'Afrique et au Proche orient en 2011, avait été la chute des régimes despotiques qui non seulement opprimaient les peuples mais soutenaient aussi le régime sioniste.

"Les mouvements qui ont commencé en Tunisie et se sont répandus dans la région ont posé de façon concrètes des questions sur la démocratie et les droits de l'homme dans ces pays. L'isolement du régime sioniste est visible dans la décision de la Tunisie de reconnaitre l'Etat palestinien et la vision internationale des Nations unies.

Nous devons avoir présent à l'esprit le fait que les conflits en Palestine ne sont pas des conflits religieux mais la poursuite de la lutte contre la politique impérialiste qui date de l'époque de l'entrée de l'Angleterre dans cette région. La création de colonies juives s'inscrit dans la même ligne et suscite la même indignation. Il y a des différences et des ressemblances entre les mouvements d'éveil islamique et les révoltes d'Europe de l'est, les pays du Proche orient et du nord de l'Afrique envisagent dans l'avenir, la création de démocraties et cela est nouveau. A mon avis, le Proche orient et le monde arabe avancent vers des démocraties locales qui respectent les cultures et la volonté populaire. La démocratie en Tunisie, en Egypte et en Libye a des sens différents dont les pays européens qui se prétendent les avocats de la démocratie, auraient beaucoup à apprendre. Au Proche orient et en Afrique du nord, la religion et les coutumes sont enchevêtrées et inséparables. Parler de coutume signifie parler de religion et le contraire. Dans ces pays, parler de coutumes ne signifie pas être opposé au progrès et aux nouveautés. Depuis le XVIIIème siècle, nous avons été témoins de la naissance de mouvements idéologiques importants et les jeunes qui constituent la majorité de ces pays sont à la recherche de leur identité et de leur place dans un monde où se posent les questions de mondialisation, des droits de l'homme et des libertés.

Les valeurs humaines aujourd'hui, sont communes à tous les êtres humains et il n'est plus possible d'agir de façon isolée. Est-ce que la polarisation du monde sous le contrôle des Etats-Unis, a eu de bons effets ? A mon avis, la décision unilatérale qui a été prise au sujet de la Libye, a été une erreur.

Les statistiques montrent que la majorité des gens dans le monde, considèrent que les Etats-Unis et Israël sont les pays les plus dangereux. Les Etats-Unis en Irak et en Afghanistan, ont montré qu'ils étaient incapables d'entreprendre une action positive dans le monde.

Le monde est contrôlé de façon très complexe, l'époque de l'impérialisme est révolue et nous avons besoin aujourd'hui, d'une coopération de tous les pays. La crise économique en Occident et spécialement en Europe, a fait que ces pays sont plus que jamais dépendants des exportations de pétrole et d'énergies du Moyen Orient. Les mouvements qui sont apparus dans ces pays, ont rendu difficile le travail des dirigeants.

Les gouvernements qui répriment par la force les mouvements populaires et les partis politiques, n'auront pas de place dans l'avenir et je ne vois pas d'issue de secours pour les monarchies du Moyen Orient", a déclaré le professeur Molasu qui a écrit de nombreux articles en français sur la situation des pays du nord de l'Afrique et qui fait partie du mouvement pour la paix en Finlande.

Read 1423 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir