15 Ramadhan heureux naissance de petit-fils du Prophète (pslf),Imam Hassan (p)

Rate this item
(0 votes)
15 Ramadhan heureux naissance de petit-fils du Prophète (pslf),Imam Hassan (p)

Le 15 du mois bénie Ramadhan, l`heureux naissance de petit fils du Saint Prophète (pslf), Imam Hassan (p). L`an 3Hijir à Médine. Un jour joyeux pour la famille du prophète (pslf)

IMAM HASSAN (as), la fleur du Prophète (Pslf).

Nom: Hassan. Parents: Imam : Ali (p) et Bibi Fatima (p) Titre: Al Moujtabà (le choisi) Naissance: 15 Ramadan 3 ans apres. Hijr (Madinà).Dèce en l`an 50 Hijir . Inhumé à Cimetière Janna Toul Baqi. .

Le Noble Prophète de l'Islam au eu quelques fils, mais ils sont tous morts pendant qu'ils étaient tout jeunes enfants. Néanmoins, sa fille bien-aimée, Fâtimah AL-Zahrâ', a survécu. Elle mourra quelques mois après la disparition de son père. Le Prophète aimait énormément sa fille, car elle était la dame la plus éminente et la plus parfaite du monde. Elle s'est mariée avec l'Imam Ali en l'an 2 de l'Hégire, et elle a donné naissance à son premier enfant le 15 du mois de Ramadân de l'année suivante. Il était beau et agréable à voir. Le saint Prophète (pslf) aimait beaucoup ce petit-fils qu'il avait l'habitude d'appeler "mon fils".

Le Prophète (S.W.A.) lui donna le nom d’Hassan (Beau). Le Prophète dit à l’Imam Ali (a.s.): "Oh Ali! Tu es pour moi ce que Hàroune était pour Moïse sauf qu`il n`y a pas de prophète après moi. Le Prophète Hàroune avait 2 enfants appelés Shabbar et Shabbir. La traduction de Shabbar en arabe est Hassan." Imam Hassan fut le premier petit-fils du Prophète (S.W.A.) et à la nouvelle de sa naissance le Prophète a souri montrant ses dents (une des rares occasions de son bonheur intense). Le 7è jour on a accompli l’aqikà et ce fut le premier Akikà en Islam. Le Prophète organisa un festin pour les gens de Madinà. Il est né l’année où les batailles ont eu lieu et par conséquent il a ouvert les yeux dans un environnement de Djihàd.

Son grand-père était le prophète (sas), celui-ci entreprit son éducation avec amour

et affection. Le prophète Mohammed (sas) disait d'al-Hassan (as) qu'il était sa fleur aromatique ici-bas et à plusieurs reprises les musulmans ont pu le voir circuler tenant al-Hassan (as) mais aussi al-Hussein (as) sur ses épaules. En ces instants d'affection, le prophète (sas) tenait les plus belles invocations concernant sa descendance pure, comme celle qui suit :

"Ô Allah, je l'aime, aime-le ainsi que tous ceux qui l'aiment. “Ce hadith est rapporté dans les livres Jaafari tes, mais également dans le sahih de Mouslim,

L'Imam al-Hassan était aussi connu par sa grande piété, il était réputé comme le meilleur adorateur de son temps et il avait effectué en tout 25 fois le pèlerinage à la Sainte Ka'aba. Chaque fois qu'il se levait pour la prière, il jaunissait et une secousse le saisissait par la crainte d'Allah. D'ailleurs, il disait que quiconque se présentait devant son créateur devait jaunir et frémir. Lorsqu'il arrivait devant la porte de la Mosquée, il levait la tête et disait : "Mon maître, ton invité est à ta porte ! Ô bienfaiteur, voici le malfaisant qui arrive devant toi ! Par le meilleur que tu as, dépasses et néglige le pire que j'ai ! Ô toi le généreux !"

Il ressemblait beaucoup au Prophète(psl). Il fut le plus généreux et le plus courtois envers tout le monde.

Par ailleurs, si les premiers Compagnons du Prophète tenaient son petit-fils en si haute estime c'est parce qu'ils savaient que ce dernier faisait partie des rares privilégiés dont la vertu et la pureté sont attestées même dans le noble Coran, lequel est la constitution de la Ummah. En effet selon un hadith authentique et sain (rapporté entre bien d'autres par: Muslim dans son "Çahih", al-Tarmidi dans son "Çahih", al-Nissâ'ï dans "Al-Khaçâ'iç", al-Tabari dans son "Tafsir": «Le Prophète à couvert un jour 'Alî, Fâtimah, al-Hassan et al-Hussayn d'un voile et dit: "Ô mon Dieu! Ce sont les gens de ma maison! Éloigne donc d'eux la souillure et purifie-les totalement". Et c'est pour exaucer cette prière du Prophète que Dieu descendit le fameux "Verset de Purification" annonçant la pureté des Ahl-ul-Bayt (les Gens de la Maison) et leur dépouillement de toute souillure: «Ô vous, les Gens de la Maison (Ahl-ul-Bayt)! Dieu veut éloigner de vous la souillure et vous purifier totalement». (Sourate Al-Qhzâb, 33: 33) Selon al-Samhoudî et selon l'imam Ahmad Ibn Hanbal (citant Anas): «le Prophète (psl) venait chaque matin à la porte de 'Alî, Fâtimah, al-Hassan et al-Hussayn, et, tenant les deux poteaux (de la porte), il s'écriait trois fois "à la Prière", et de réciter ce Verset coranique (précité)». Il y a un autre Verset coranique qui atteste de la place privilégiée de l'Imam al-Hassan auprès de Dieu: il s'agit du Verset de Mubâhalah: «Si quelqu'un te contredit après ce que tu as reçu en fait de science, dis: "Venez!

Appelons nos fils et vos fils, nos femmes et vos femmes, nous-mêmes et vous -mêmes: nous ferons alors une exécration réciproque en appelant une malédiction de Dieu sur les menteurs"». (Sourate, Âle 'Imrân, 3: 61) Les interprètes du Coran affirment que ce Verset fut révélé lorsque, les chefs chrétiens de l'église de Najrân ayant engagé une discussion avec le Prophète sur la religion, s'entêtèrent à récuser ses arguments irréfutables. Selon al-Baydhâwi al-Sinni al-Ach'ar interprétant ce Verset: «Le Prophète portant al-Hussayn, tenant la main d'al-Hassan et laissant Fâtimah marcher derrière lui et 'Alî derrière elle, leur dit: "Si je prie dites: Âmen". Observant cette scène, l'archevêque des Chrétiens s'écria: "Ô Chrétiens! Je vois des visages qui, s'ils demandent à Dieu de déplacer une montagne, il le fera. N'invoquez donc pas l'exécration, sinon vous périrez tous". Aussi consentirent-ils à payer le tribut légal au Prophète...». Dans ce Verset, comme on le remarque, al-Hassan et al-Hussayn sont désignés par "nos fils", le Prophète et 'Alî par "nous-mêmes" et Fâtimah par "nos femmes", celle-ci étant considérée comme la représentante de toutes les femmes Musulmanes.

QUELQUE PAROLES DE L'IMAM AL HASSAN (as) _comporte toi avec les gens exactement comme tu voudrais qu`on se comporte avec toi.

-La méconnaissance de la grâce est une bassesse. -Chaque fois qu'un groupe de gens se consultent, la voie de la décision mûre leur est acquise. -Le déshonneur vaut mieux que le feu de l'Enfer. -Le proche est celui que l'amitié rapproche bien que sa parenté soit lointaine, le lointain est celui que l'amitié éloigne bien que sa parenté soit proche.

As-Salam alayk ya ibno Rassoulillah (sas)

Read 179 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir