3 du mois Safar, La Naissance d'Imam Mohammad al-Baqir

Rate this item
(0 votes)
3 du mois Safar, La Naissance d'Imam Mohammad al-Baqir
Les traits saillants du caractère de l’Imam Mohammad al-Baqir
 
Il est né le 1er Rajab selon certain source ou 3 Safar selon d'autre, l'an 57 de l'Hégire. 

L’Imam Mohammad Baqir avait des jardins et des champs en grand nombre qu’il visitait et dont il partageait le travail avec les cultivateurs et les travailleurs. Il partageait son déjeuner et parlait humblement avec ses serviteurs. Il était un maître qui avait des relations étroites avec ses employés.

Quelque soient les produits agricoles qu'il recevait de ses jardins et de ses champs, il les donnait au nom de Dieu. Il répondait à tous les besoins et les exigences de ses travailleurs dans la mesure où il fut connu comme l'un des hommes les plus généreux de son temps dans Hijaz.

Mohammad bin Mankadir, un sot qui se montrait pieux, déclare: «Comme l’Imam (Psl) travaille trop dur, je me suis dit qu'il était matérialiste et que je devais l’arrêter et l’admonester.

Alors un jour, je l'ai vu épuisé et en sueur à cause du travail sous le soleil brûlant. Je suis allé près de lui, le saluai et lui dit: "O fils du Saint Prophète, pourquoi courez-vous derrière la richesse du monde? Si la mort vous vient dans cet état,que feriez-vous alors? "

Il a dit: "C'est le meilleur de mon temps parce que je travaille en sorte que je ne dépende pas des autres personnes, et que je mange de la rémunération des autres. Si Dieu me donne la mort dans cet état, je serai beaucoup plus heureux que de trouver la mort lors de ses prières et son obéissance. "

Lorsqu’il dit cela, j’ai compris alors que j'avais tort. Je lui ai présenté mes excuses, en disant: «Je voulais vous avertir et vous conseiller, mais c’est vous qui m’aviez averti et informé."



La bonté envers les frères en religion :

L'un des compagnons de l'Imam al-Baqir (Psl), Abi Obadiah, raconte: " J'avais l'habitude d'accompagner l'Imam al-Baqir dans ses voyages. Pendant les trajets, l’Imam ne montait sur son cheval qu’après que je ne sois assis sur ma monture. (Cet acte de l'Imam al-Baqir (Psl) évoquait un respect extrême).

Chaque fois que nos montures étaient côte à côte, il conversait avec moi et m’interrogeait sur mon état de santé d’une telle manière comme s’il venait de rencontrer un vieil ami qu'il n'avait pas vu depuis longtemps, alors qu’il venait de me voir quelques instants plus tôt.

Je lui ai demandé: " O! Fils du Saint Prophète Mohammad (Pslf), vous agissez d’une manière complètement différente de tous les autres lorsque vous fréquentez les gens. Votre gentillesse et votre amabilité envers vos compagnons et vos amis sont exceptionnelles. Vraiment, il serait appréciable que les autres en fassent autant lors de leur premier contact avec autrui. "

L'Imam al-Baqir (Psl) répondit: Ne savez-vous pas la valeur de serrer la main gentiment des amis et des croyants? Chaque fois que les croyants font ceci, leurs péchés tombent (sont pardonnés) comme les feuilles chutent d'un arbre. Et ils sont sous la bénédiction d’Allah (SWT) jusqu'à leur séparation."
 

En outre, beaucoup d'autres paroles de l'Imam al-Baqir (Psl) recommandent la bonté envers les amis et les frères de religion: " Une prière qui est plus susceptible de recevoir une réponse et plus rapidement exaucée, est une prière pour un frère de religion, en son absence. "

Imam al-Baqir (Psl), a dit aussi: " Un croyant est le frère d'un autre croyant. Il ne doit ni insulter l'autre, ni le refuser, ni l’accuser inutilement"

Et l'Imam Baqir (Psl) conseilla à ses compagnons: " Soyez indulgents quand vous parlez à un hypocrite, aimez les croyants de tout cœur, et comportez-vous bien, même si vous êtes face à un Juif."

Et enfin, l'Imam Baqir (Psl) considéra que l'un des devoirs les plus importants d'un croyant est d'aider financièrement son frère de religion.
Read 33 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir