La dernière lumière : AL Mahdi

Rate this item
(6 votes)

Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux,

La dernière lumière : AL Mahdi

Le Coran indique que la dernière mission du Bien Aimé Mohammad(psl) , est de faire prévaloir cette religion qui lui est révélée sur toutes les religions du monde ; et cette aspiration verra bientôt le jour. ALLAH dit dans Son Livre :

« C’est Lui qui a envoyé Son Messager (Mohammad) avec la guidance et la religion de la Vérité, pour prévaloir sur toutes religions, en déplaise aux idolâtres. » (9 :33)

On y trouve aussi, l’annonce concernant le destin de ce monde :

« La Terre appartient à ALLAH. Il la donne en héritage à qui Il veut, et la meilleure fin est pour les gens qui craignent. » (7 :128)


On peut aussi y lire :

« DIEU a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes oeuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'il a agréé pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là les pervers. » (24 :55)

ALLAH dit :

« Ils essaient de faire disparaître la Lumière d’ALLAH avec leurs bouches, mais ALLAH parachèvera Sa Lumière, en déplaise aux incroyants. » (61 : 8 )

DIEU (qu’Il soit glorifié) dit aussi :

« Et Nous voulons montrer Notre faveur faite sur ceux qui étaient oppressés sur cette Terre en faisant d’eux des symboles et en faisant d’eux les héritiers (Imams). » (28 :5)

Tels sont quelques exemples des divines promesses mentionnées dans le Noble Coran. En étudiant ceux-ci et d’autres versets similaires, on pourra en déduire que le Message du Cher Islam atteindra son ultime parachèvement quand les aspirations à l’autorité de DIEU (Wilayat al ilahiya) prendront leur place dans ce monde. Toute la corruption de ce monde, l’inégalité, … satan seront bannis de cette Terre, et remplacés par la justice et l’égalité, constituant les lois de la création. L’établissement du Calife (KhalifatuLLAH) se manifestera lui-même dans les quatre coins du monde.

La Lumière de la guidance d’ALLAH brillera et la Terre appartiendra à Ses serviteurs vertueux. Oui le Coran annonce la bonne nouvelle qui arrivera sans aucun doute.


Dieu, le Très-Haut, dit dans Son Noble livre : ((Nous voulons combler de nos faveurs ceux qui, étant faibles, sont traités injustement sur terre, pour en faire des Imâms et pour en faire les héritiers. Nous voulons établir leur puissance sur terre et montrer à Pharaon, à Hâmân et à leurs armées ce qu’ils faisaient)) (Coran XXVIII, 5-6).

le Verset nous apprend que Dieu comble de Ses faveurs les faibles, établit leur puissance sur terre et détruit Pharaon et Hâmân pris comme deux modèles du pouvoir injuste dont le gouvernement et les soldats oppressent les gens. C’est une entreprise semblable que nous attendons en attendant Notre Imâm al-Mahdî (a) qui, à son avènement, établira la justice sur terre.

Il est à remarquer que les hadîth qui parlent de l’avènement de l’Imâm al-Mahdî (a) ne parlent que de la justice et de l’injustice, bien qu’il soit l’imâm de l’Islam qui vient pour appeler les hommes à suivre le Message du Prophète Muhammad (P) et la doctrine de l’unicité qui en est l’essence. Il s’agit de l’unicité de Dieu, l’unicité dans le culte, l’unicité dans l’obéissance et l’unicité de toutes les lois destinées à ordonner la vie des hommes. Pourtant les hadîth qui parlent de l’avènement de l’Imâm (a) n’ont évoqué rien de tout cela. Tout ce qu’ils évoquent c’est que l’Imâm (a) vient pour établir la justice, car le mot « justice » concrétise toute la doctrine de l’unicité et représente tout ce qui est prôné par le Message de l’islam en ce qui concerne la relation de l’homme avec Dieu et avec les autres hommes.

Dieu, le Très-Haut, dit dans Son Noble Livre :((N'avons-nous pas dit en propres termes dans les Ecritures, après l'avoir gravé dans le Livre éternel : Seuls, en vérité, Mes serviteurs vertueux hériteront de la terre)) (Coran XXI, 105). Et Il dit aussi : ((A ceux d'entre vous qui auront cru et fait le bien, Dieu promet formellement de donner la suprématie sur terre, comme Il l'a donnée à d'autres les ayants précédés. Il établira fermement, à leur intention, le culte qu'Il a choisi pour être le leur. Il changera leur crainte en sécurité. Qu'Il M'adorent sans rien M'associer)) (Coran XXIV, 55).

«Oui, Nous avons écrit dans az-Zabûr(47), après le Rappel (le Livre céleste) que la terre sera héritée par Mes bons serviteurs».(48),…… - «Nous voulons favoriser ceux qu'on a affaiblis sur terre, et en faire les dirigeants, et en faire des héritiers».(50)

Interprétant ce verset, l'imâm Mâlik Ibn Anas, le fondateur de l'Ecole Mâlikite dit: «L'application de ce verset ne s'est pas encore réalisée. La Umma attend encore la venue de celui par lequel cette prédiction sera réalisée».

Dieu, le Très-Haut a décidé de ne pas laisser ce bas-monde toucher à sa fin avant l'avènement de la direction islamique juste qui sert la cause de l'Islam tout entier afin que le monde tout entier soit soumis à Dieu sur la ligne du prophète Ibrâhîm (p) (Abraham) : ((Lorsque son Seigneur lui dit: soumets-toi (sois Musulman), il répondit : je me soumets (je suis Musulman) au Seigneur des Mondes)) (Coran II, 131)..

Ces Versets nous inspirent qu'à une ère à venir, Dieu donnera la puissance aux déshérités et la faiblesse aux arrogants. Les bons serviteurs de Dieu pourront alors contrôler toute la terre et l'hériter, et la religion que Dieu a demandé aux hommes d'adopter et d'en respecter les prescriptions prospérera et se propagera.

. Cette ère est celle désignée par le Prophète (P) lorsqu'il a parlé de la fin du monde, et de la direction islamique appartenant aux Gens de la Maison (p) et des descendants de l'Imâm al-Hussein (p), cette direction qui remplira la terre en matière de justice et d'équité après avoir été remplie d'injustice et d'iniquité(voir les hadiths en desous).

Faire régner l’Islam et établir la justice dans le monde sont donc les deux missions que Dieu a préparées l’Imâm al-Mahdî (a) à réaliser. Nous disons dans nos invocations à ce propos : « Seigneur ! Fais triompher avec lui Ta religion et la Sunna de Ton Prophète», « Seigneur ! Fais qu’il soit glorieux et rend-nous glorieux grâce à lui. Fais qu’il soit victorieux et qu’il réalise Ta victoire ! ». Nous lisons également dans l’invocation  : « Seigneur ! Nous T’implorons un Etat digne par lequel tu raffermis l’Islam et les Musulmans et tu humilies l’hypocrisie et les hypocrites ; dans lequel Tu fais de nous ceux qui appellent à T’obéir, ceux qui dirigent sur Ton Chemin et ceux que Tu combles de la gloire de ce monde-ci et de l’Autre Monde !».

Le Coran nous apprend que la justice est le fondement de tous les messages : ((Nous avons envoyé nos messages avec les preuves, et fait descendre avec eux le Livre et la Balance, pour que les hommes mettent en œuvre l’équité)) (Coran LVII, 25). L’équité doit être généralisée parmi les Musulmans et les mécréants..

C’est en effet la dernière recommandation de l’Imâm ‘Alî (p) dans son testament à ses deux fils al-Hassan et al-Hussein (p), ainsi à tous ceux qui en sont informés : « Soyez l’ennemi des oppresseurs et l’ami des oppressés ! ».

La justice est donc le fondement de tous les messages ; c’est elle qui les unifie en unifiant leurs concepts et leurs lois. La foi en l’unicité est elle-même un fait de justice, car nous devons respecter le droit de Dieu en croyant à Sa divinité exclusive : Il n’y a pas d’autres divinités en dehors de Lui, Il n’a pas d’associés. Nous devons croire à Son unicité en l’adorant : Il n’y a pas d’être adoré en dehors de Lui. Nous devons croire en Son unicité en Lui obéissant : Il n’y a pas d’obéissance à quiconque en dehors de Lui.

-Nombre de traditions religieuses intègrent la notion d'une figure salvatrice, qui doit venir sur la Terre dans une époque critique et inaugurer une ère purifiée de toutes les imperfections du monde actuel. Dans le judaïsme et le christianisme, cette figure est appelée le Messie. Dans la tradition musulmane, c'est le Mahdi.

Al-Mahdî n'est pas seulement l'incarnation d'une doctrine islamique à caractère religieux, mais aussi le titre d'une aspiration à laquelle l'humanité a souscrit dans ses différentes religions et doctrines, et la formulation d'une inspiration innée à travers laquelle tous les autres humains, malgré la diversité de leurs doctrines et la divergence de leurs voies conduisant au mystère, se rendent compte que l'humanité connaîtra le Jour Promis où les messages divins, réaliseront leur objectif final et dévoileront leur signification grandiose, et où la marche pénible à travers l'histoire aboutira à la stabilité et à la tranquillité, après tant d'efforts.

Si l'idée d' "Al-Mahdî" est plus vieille que l'avènement de l'Islam et dépasse les limites de celui-ci, ses aspects détaillés que le message islamique a définis sont en revanche les plus aptes à satisfaire l'ensemble des aspirations liées à cette idée depuis l'aube de l'histoire, et les plus exaltants pour les sentiments des victimes d'injustice et des damnés de la terre tout au long de l' histoire. Car l'Islam a transformé l'idée du mystère en une réalité et l'a ramenée de l'avenir au présent.

Alors qu'elle n'était qu'une aspiration à un sauveur que ce bas-monde engendrera dans un avenir lointain et inconnu, l'Islam l'a transformée en une croyance à l'existence effective du sauveur qui aspire, comme tout le monde, au jour promis où toutes les conditions objectives seront réunies pour lui permettre de jouer son rôle déterminant.

Notre doctrine affirme que l’Imâm al-mahdi (a) est l’Imâm des déshérités, des opprimés, des damnés, des pauvres et des démunis. Son rôle est, d’après la Tradition, de « remplir la terre de justice et d’équité après avoir été remplie d’injustice et d’iniquité. Son rôle est de détruire toutes les positions de l’injustice et des arrogants au monde et de répandre la justice pour la rendre universelle. Son message est celui de la justice car Dieu, le Très-Haut, a affirmé dans le Noble Coran que le fondement de tous les messages depuis Adam jusqu’à notre Prophète Muhammad (P) est d’établir la justice : ((Nous avons envoyé nos messagers avec des preuves évidentes. Nous avons fait descendre avec eux le Livre et la Balance afin que les hommes observent l’équité)) (Coran LVII, 25).

Des Hadiths concernant l`avenement de Imam al-Mahdi

Après le Saint Coran, les paroles du Bien Aimé sont ce qu’il y a de plus important et un trésor inestimable d’apprentissage islamique. Voici quelques points de repère qui permettent au lecteur de faire des recherches lui-même et de constater que les hadîths sur l'Imam al-Mahdî sont mentionnés aussi bien dans les sources sunnites que dans les sources chiites :

- «Même s'il ne restait de la vie de ce bas-monde qu'une seule journée, Allah l'allongera jusqu'à ce qu'IL envoie un homme pieux de ma descendance, lequel remplira la terre de justice et d'équité, après qu'elle aura été remplie d'injustice et de tyrannie».(49)

Ce Hadîth est rapporté du Prophète (P) par l'Imam 'Alî (p). Il est transmis par AHMAD dans son "Musnad", ainsi que par Ibn Abî Chîbah, Abû Dâwûd, et al-Bayhaqî. Al-Tabrasî en a dit que les Sunnites et les Chî'ites s'accordent sur son authenticité.(80)

- «L'Heure ne sera suscitée avant qu'un Homme de ma Famille dont le nom sera mon nom ne soit suscité».

Ce Hadîth rapporté du Prophète (P) par Ibn Mas'ûd est transmis par AHMAD et al-Tirmithî, al-Tabrânî selon plusieurs chaînes de transmission.

«L'Heure ne sera pas suscitée avant que la terre ne soit remplie d'injustice et d'agression. Et là un Homme de ma progéniture - ou de ma Famille (Ahlu-Baytî) selon une autre version(85) - apparaîtra et la (la terre) remplira d'équité et de justice, de même qu'elle aura été remplie d'injustice et de tyrannie».

Ce Hadîth rapporté du Prophète (P) par Abû Sa'îd al-Khidrî, est cité par AHMAD, Ibn Habân, et par al-Hâkem qui l'a déclaré "authentique" selon les critères d'al-Bukhârî et de Muslim, ainsi que par al-Çâfî dans "Muntakhab al-Athar".(86)

selon al-Miqdad Ibn al-Aswad: «J'ai entendu le Messager d'Allah (P) dire:

«Il n'y aura plus sur la terre une maison d'argile ou de poils sans qu'il (al-Mahdî) n'y fasse entrer le mot de l'Islam, de gré ou de force. Soit en les rendant (les gens) puissants si Allah les fait des adeptes de cette Religion, soit en les humiliant et ils le suivent par soumission».(36)

Le Mahdi apparaîtra à la fin de l'existence de ma Communauté. Allah l'arrosera par la pluie, et la terre laissera pousser sa végétation, et des biens abondants seront distribués, et il y aura beaucoup de bétail, et la communauté connaîtra un important développement. Le Mahdi vivra sept ou huit ans."

Voir Moustadrak de Hakim n° 4/557-558. Il dit : "la chaîne de transmission de ce hadith est impeccable.

D'après Djabir, le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) a dit :
"Jésus descendra, et leur (les musulmans) Emir, le Mahdi lui dira :
- Dirige notre prière.
et Jésus répondra :
- Non ! les uns doivent servir d'Imam aux autres, c'est un honneur qu'Allah a réservé à cette communauté." Rapporté par Mouslim, 225.


- Les Hadîths déclarant qu'Al-Mahdî descend du Prophète (P).
- Selon Abû Sa'îd al-Khidrî, le Prophète (P) a dit:
«Al-Mahdî descend de moi. Il aura le front haut, le nez aquilin. Il remplira la terre d'équité et de justice de même qu'elle aura été remplie d'injustice et de tyrannie. Il régnera pendant sept ans».
Al-Hâkem.(76) déclare ce Hadîth comme authen-tique (çahîh), selon les critères de Muslim et d'al-Bukhârî. De même l'ont classé parmi les hadîths authentiques al-Kanjî al-Châfi'î, al-Suyûtî, Cheikh Mançûr 'Alî Nâçif, et Abûl-Faydh.(77)

Selon Om Salamah: «J'ai entendu le Prophète dire:

«Al-Mahdî est une vérité. Il descend de Fâtimah».

Ce Hadîth est rapporté par Abû Dâwûd, al-Tabarânî, et al-Hâkem , Sunan Ibn Majah, V2, Tradition 4086

«Les Compagnons, Salmân al-Fârecî, Abî Sa'îd al-Khidrî, Abû Ayyûb al-Ançârî, Ibn 'Abbâs, 'Alî al-Hilâlî ont rapporté du Prophète (P) le Hadîth suivant avec des nuances dans la formulation:

«Ô Fâtimah! Nous les Ahl-ul-Bayt, sommes favorisés par sept qualités dont n'a été favorisé aucun parmi les premiers et que n'atteindra aucun des derniers (....) De nous sera issu al-Mahdî de la Umma, derrière lequel priera 'Îssâ (Jésus)».

Et posant sa main sur l'épaule d'al-Hussain (p), le Prophète (P) a ajouté:

«C'est de lui que sera issu al-Mahdî de la Umma».(93)



Quiconque meurt sans avoir connu l'Imam de son temps, mourra en jâhilite».(99)

Ce Hadîth rapporté du Prophète (P) avec des variantes dans la formulation - mais exprimant toutes le même sens et le même contenu - est relaté dans les principaux et les plus célèbres ouvrages de Hadîth, et par les rapporteurs de Hadîth les plus notoires, sunnites et chî'ites confondus. Il serait trop long de les énumérer ici.(100) Contentons-nous donc d'en citer quelques-uns dont l'autorité est universellement reconnue: "Çahîh al-Bukhârî" et "Çahîh Muslim"(101) parmi les Sunnites; al-Kulaynî, al-Çadûq et son père, ainsi qu'al-Humayrî et al-Çaffâr parmi les Chî'ites.(102)

La terre n'est jamais vide d'un Guide qui, répondant pour Allah, maintient Ses témoignages ...».

Ce Hadîth, rapporté lui également par les ulémas aussi bien sunnites que chî'ites, en citant différentes chaînes de transmetteurs,(103) corrobore le Hadîth précédent et commande l'existence nécessaire de l'Imam al-Mahdî.

Le dit Hadîth est rapporté directement de l'Imam 'Alî (p) par Kumayl Ibn Ziyâd al-Nakh'î à qui il a été adressé:

«Ô Kumayl Ibn Ziyâd: Apprends de moi par coeur ce que je te dis: (...) Oui, certes, par Allah! La terre n'est jamais vide d'un Guide qui maintient les Preuves d'Allah. Il assume cette tâche soit à découvert soit tout en étant caché. Et ce afin que les Preuves divines et leurs significations ne soient pas anéanties».(104)

Ibn Hajar al-'Asqalânî a compris ce Hadîth comme allusion à l'Imam al-Mahdî, lorsqu'il a déclaré:

«Le fait que 'Îssâ (p) priera derrière un Homme de cette Umma, bien qu'on soit vers la Fin du Temps et à l'approche de la résurrection de l'Heure indique que "la terre n'est jamais vide d'un Guide qui, répondant d'Allah, maintient Ses Preuves"».(105)

L'authenticité des Hadîths sur al-Mahdi

Ci-après sont énumérés, à titre d'exemple et d'illustration, quelques-uns des plus célèbres des ulémas et des spécialistes des Sciences du Hadîth sunnites, qui ont déclaré comme authentiques (sain, çahîh) des hadîths du Prophète sur l'Imam al-Mahdî (p):
al-Termithî (décédé en 297): Il note à propos de trois Hadîths sur l'Imam al-Mahdî: «C'est un Hadîth bon (hasan) et authentique».(61)
Al-Hâkem al-Nîsâpûrî (décédé en l'an 405 H.): Il souligne l'authenticité de la chaîne de transmission des Hadîths sur al-Mahdî, et note qu'ils sont authentiques selon les critères des deux Cheikh (Al-Bukhârî et Muslim)
Al-Imâm al-Bayhaqî (décédé en 458 H.): Il déclare «Les hadîth sur la sortie d'al-Mahdî sont à la chaîne de transmission authentique».(65)
Al-Baghwî (décédé en 510 ou 516 H.): Il a rapporté dans son livre "Maçâbîh al-Sunnah", un hadîth sur al-Mahdî dans le chapitre de "Hadîths authentiques"(66) et cinq autres dans le chapitre de "Hadîths bons (hasan)".(67)
Ibn Kathîr (décédé en 774 H.): Il a dit à propos de la chaîne de transmission d'un hadîth sur al-Mahdî «C'est une chaîne solide et authentique (saine)»,(68) puis il a transmis un autre hadîth rapporté par Ibn Mâjah en le commentant ainsi: «C'est un hadîth bon qui a été rapporté du Prophète (P) par plus d'une source».(69)
Al-Hâfidh Ibn al-Qayyim (décédé en 751 H.): Il est parmi ceux qui confirment la concordance des hadîths rapportés sur al-Mahdî. Il a rapporté et trans-mis certains de ces hadîths en déclarant "authentiques" certains d'entre eux et "bons" (crédibles ou dignes de confiance) certains autres.(70)
Al-Suyûtî (décédé en 911 H.): Il a marqué certains hadîths rapportés sur l'Imam al-Mahdî par les lettres (çh) c'est-à-dire çahîh (authentique, sain),(71) et certains autres par la lettre (h) c'est-à-dire hasan (bon, digne de foi).(72)



Vu le nombre de Hadîths authentiques sur al-Mahdî, rapportés par des sources sunnites(52) et chî'ites concordantes, la croyance à al-Mahdî devient une nécessité de la Religion et une obligation pour tous les Musulmans, puisque une telle concordance de hadîths apporte une quasi certitude que cette croyance fait partie de la Sunna du Prophète (P).

-Une Tradition émise par le Messager de Dieu (P) dit : « Je vous laisse les deux Choses Grandioses : Le Livre de Dieu et les Membres de ma Famille. Tant que vous vous y attachez, vous ne serez pas égarés. Elles ne se sépareront pas avant de venir me rejoindre au bord du Bassin ». (dans sahih Al Tirmithi,tome II,p380,al-mustadrak de al-hakim neysaburi tomeIII,p.109).Le Prophète (P) affirme le caractère éternellement inséparable  du Coran et de la Descendance prophétique Tant que le Livre de Dieu sera présent dans la réalité des Musulmans, un Imâm de la descendance du Prophète (P) sera toujours présent avec lui, qui font apprendre aux hommes les qualifications du Livre et ses horizons. Une autre Tradition dit : « Les jours et les nuits ne s’épuiseront pas avant que Dieu n’envoie un homme de ma descendance, dont le nom est identique au mien, qui la remplira de justice et d’équité après avoir été remplie d’injustice et d’iniquité ».

-Selon "Çahîh Muslim", le Prophète (P) a dit:

« La Religion se maintiendra jusqu'à l'arrivée de l'Heure ou jusqu'à ce que Douze Califes, issus tous de Quraych, vous eussent dirigés ».( Çahîh al-Bukhârî", 4/164, "Kitâb al-Ahkâm", Bâb al-Istikhlâf. Le même témoignage est cité également par al-Çadûq dans "Kamâl al-Dîn", 1/272/19 et dans "Al-Khiçâl", 2/469 et 475.)

"Musnad Ahmad", cite le témoignage suivant de Masrûq: «Nous étions assis chez 'Abdullâh Ibn Mas'ûd qui récitait le Coran. Un homme demanda alors à ce dernier: «Ô Abû 'Abdul-Rahmân! N'avez-vous jamais demandé au Messager d'Allah (P) combien de Califes vont régner sur cette Umma?» 'Abdullâh Ibn Mas'ûd a répondu: «Personne, avant toi, ne m'a posé cette question depuis que je suis venu en Irak». Et d'ajouter: «Si! nous l'avons posée au Messager d'Allah (P) et il y a répondu: "Douze, comme le nombre des Chefs (noqabâ') de Banî Isrâ'îl"».(109) «La Religion se maintiendra jusqu'à l'arrivée de l'Heure ou jusqu'à ce que Douze Califes, issus tous de Quraych, vous eussent dirigés».(108)( Ceci est conforme à la croyance du Chî'isme qui veut que les seuls guides(imam), soient ses Douze Descendants, les Douze Imams d'Ahl-ul-Bayt (p), dont le douzième est l'Imam al-Mahdî, occulté et toujours vivant jusqu'à la Fin des Temps.

Certes, on peut objecter que l'expression "Émirs ou Califes" ne s'applique pas à la réalité des Douze Imams,(etudiant leur vie ,leur paroles ,…nous montre qu`ils etait les meilleurs dans leur temps de point vue piete , courage ,justice ,application la tradition du prophete( p) ,…=khalifa-to-allah ) lesquels, à l'exception de l'Imam 'Alî, n'ont pas accédé au pouvoir. le Prophète (P) a désigné par "Califes ou Émirs" ceux qui sont dignes d`etre guide.et non point des califs Bani oumayade ou Abbasside qui ont fondees la monarchie héréditaire et qui au lieu de se plier aux exigences de la Charî'ah ont plié celle-ci aux caprices de leur règne et de leur pouvoir, Si les Imams d'Ahl-ul-Bayt ont été systématique-ment écartés du pouvoir, ils n'ont pas moins exercé leur fonction de diriger spirituellement leurs adeptes, de transmettre les enseignements authentiques du Prophète (P), d'attirer l'attention de la Umma chaque fois que le pouvoir califal commettait une entorse évidente à la Charî'ah. le Hadîth dit clairement que la Religion existera avec leur existence jusqu'à l'avènement de l'Heure.

Il n'est donc nullement le reflet d'une réalité vécue, mais plutôt l'expression d'une vérité divine annoncée par celui "qui ne prononce rien sous l'effet de la passion"(115) et qui ne fait que transmettre la Parole d'Allah, le Prophète (P), en affirmant: «Les Califes après moi seront au nombre de douze», afin que les gens qui ont le privilège d'être bien guidés constatent la concrétisation de cette vérité dans la réalité historique qui a commencé avec l'Imam 'Alî et qui se termine par l'accession de l'Imam al-Mahdî à l'Imamat. Telle est la seule application plausible et logique de ce Hadîth.

******************************

-Une  attention particulière est donnée par les Musulmans, mais aussi par les adeptes des autres religions à la question du Mahdi, dans la mesure où il s’agit du Sauveur de l’humanité des injustices et des souffrances, celui qui répand la justice et l’assurance. Tous les Musulmans, qu’ils soient sunnites ou chiites, croient à l’Imâm al-Mahdî (que Dieu hâte son avènement). La différence en est que les Chiites disent qu’il est né mais des raisons divines veulent qu’il soit en occultation pour une longue durée.il est le 12em imam de dscendant du prophete (p). le dernier Imâm. Sa mission est de gouverner le monde sur la base de la vérité et du droit jusqu’au triomphe universel de l’Islam où aucune autre religion n’aura de place à côté de l’Islam. Les Traditions rapportées des Imâms de la Famille Prophétique affirment que le Messie, Jésus Fils de Marie (p), viendra avec l’Imâm al-Mahdî (h) et l’assistera.

il y a de nombreuses autres traditions déclarant que le Mahdi est le fils du onzième Imam, Hassan al-Askari.il est Né le: Vendredi 15 Shàbàne 255 (ah) à Samarra (Iraq). Ils s'accordent pour dire qu'après sa naissance et après une longue occultation, le Mahdi apparaîtra, remplissant le monde de justice, après que celui-ci eût été corrompu par l'iniquité.

Par exemple, Ali Ibn Mussa al-Ridâ (le huitième Imam du descendant du noble prophete psl) a dit : « Après moi, l'Imam sera mon fils Mohammad, après lui son fils Ali, après Ali son fils Hassan et après Hassan son fils Hodjdjat al-Qâ'im, qui est attendu pendant son occultation et obéi pendant sa manifestation. S'il ne restait qu'un seul jour d'existence au monde, Dieu le prolongerait jusqu'à ce qu'il se manifeste pour remplir le monde de justice, comme il avait été rempli d'iniquité. Mais quand ? Pour ce qui est de l' « Heure » mon père m'a rapporté avoir entendu de son père qui l'avait entendu de son père qui le tenait de ses ancêtres qui l'avait entendu de la bouche de Ali, qu'on avait demandé au Prophète : O ! Prophète de Dieu, quand surgira le Mahdi du sein de ta famille ? Il répondit : Son cas est analogue à celui de l'« Heure » (de la Résurrection). Lui Dieu seul en dévoilera le terme. (Sa méconnaissance) pèse aux habitants des cieux et de la terre. Elle vous surprendra à l'improviste » (Coran,7 :187)

Si certains trouvent impensable qu’un homme reste en vie pour des siècles et des siècles, nous savons pourtant que Dieu décide de la durée de vie de chacun et Il nous a parlé de Nûh (Noé) (p) qui ((était demeuré parmi son peuple mille ans mois cinquante)) (Coran XXIX, 14), sachant que nous ne savons pas combien de temps a-t-il vécu après le déluge.

Nous vivons donc dans un Etat d'attente. Mais quelle est alors notre tâche en attendant cette ère à venir ? Et quelle est notre responsabilité face au mouvement de la réalité lorsque nous aspirons à retrouver cette direction mahdiste juste ? En observant le processus de l'Imâmah, nous constatons que la tâche des Imâms (p), des pères de al-Mahdî (H), était de remplir le monde en matière d'Islam, et ce dans leurs Hadith, dans leurs instructions et dans leurs leçons, au niveau des principes et des détails, pour que toutes les qualifications et les concepts de l'Islam soient à la disposition des Musulmans. Lorsque son temps est arrivé et c'était son tour, l'Imâm al-Mahdî (a) a rempli sa fonction et, avant de commencer son occultation, il a, en réponse à une question, donné cette recommandation : "Quant aux affaires à venir, référez-vous à leur sujet aux transmetteurs de nos Traditions", car ces transmetteurs détiennent toutes ces traditions pour les transmettre aux hommes. En effet, il ne restait rien concernant l'Islam, l'interprétation du Coran, et le Sunna, qui ne leur aurait pas été transmis, au point que les gens avaient à leur disposition toutes les qualifications légales au sujet de toutes les affaires islamiques.

C'est ainsi que, pour des raisons en liaison avec la sagesse divine, qu'a commencé l'occultation majeure. Mais, malgré l'absence de l'Imâm (a), les questions islamiques traitées par les Imâms étaient toujours à la disposition des gens. Il est donc du devoir de tout Musulman et de toute Musulmane, mais surtout des savants qui sont les héritiers des prophètes et ''les porteurs du dépôts laissé par les messagers tant qu'ils ne se mouillent pas des affaires de ce bas-monde", il est de leur devoir de se référer à tout ce patrimoine pris du Livre, de la Sunna et de tout ce qui est laissé par les Imâms appartenant aux Gens de la Famille (p) pour le faire circuler parmi les gens. Un Hadîth du Prophète (P) prévient et menace les savants qui restent assis chez eux sans remplir leurs tâches dans le domaine de l'appel en disant : "Lorsque les innovations commencent à apparaître, le savant doit présenter sa science au public, sinon il aura la malédiction de Dieu".

Nous devons nous occuper, chacun selon son niveau de culture, ses moyens et ses conditions, à agir afin de propager l'Islam, en tant que culture et action, partout dans le monde. Nous avons à assumer une autre responsabilité : De la justice et de l'injustice coexistent dans ce monde où nous vivons. Des peuples y subissent la tyrannie des oppresseurs, et notre responsabilité est d'agir afin de propager la justice parmi les hommes, car Dieu nous ordonne d'établir la justice et la charité. Il nous demande d'être justes avec tous afin de réaliser le grand but qui est celui de l'Imâm al-Mahdî (a). Nous devons supporter tout peuple qui revendique la justice en ce qui concerne ses droits, que ce peuple soit ou non musulman, car Dieu, le Très-Haut, refuse de traiter injustement les gens même s'ils sont mécréants.

*********************************

« Seigneur ! Que Tes bénédictions soient sur le Chargé de Ton Ordre, l’Espéré, le Juste et Attendu. Entoure-le lorsqu’il viendra , de Tes anges les plus proches et assiste-le de l’Esprit Saint, ô Seigneur des mondes ! Seigneurs ! Fais qu’il soit celui qui appelle à Ton Livre et qui se lève pour Ta religion ! », et fais que nous soyons parmi ses partisans et ses assistants

« Seigneur ! Fais qu’il soit celui qui appelle pour Ton Livre, qui se met en charge d’appliquer Ta religion. Fais lui Ton lieutenant (calife) sur terre comme Tu as fais califes ceux qui ont été avant lui. Affermis pour lui Ta religion que Tu as agréée pour lui. il t’adore et n’associe rien à Toi. Seigneur ! Rends-le glorieux et rends-Toi glorieux par lui. Fais-le triompher et triomphe-Toi par lui. Fais lui triompher d’une grande triomphe, assure-lui une conquête aisée et donne-lui de Ta part un pouvoir qui le fasse toujours triompher ». A cette occasion, demandons-nous : Sommes-nous parmi les partisans du Mahdî (A) ? Sommes-nous sincères lorsque nous disons : « Seigneur ! Fais que nous voyons le Visage noble et le Front sublime ! Fais que nous soyons parmi ses partisans, ses suivants et ses soldats !» ? Ses partisans sont les partisans de l’Islam car il n’a aucune proposition qui ne provient de l’Islam et l’Islam est l’unicité de Dieu, la foi en la prophétie de Muhammad (p) et l’engagement au Coran : ((Prenez ce que le Prophète vous donne, et abstenez-vous de ce qu’il vous interdit)) (Coran LIX, 7). Donc pour faire partie des partisans de l’Imâm (A), il faut que tout en nous soit musulman, notre cœur, notre âme, nos méthodes et nos conduites.

L’expression la plus éloquente de cette situation est, peut-être, ces paroles que nous lisons dans l’invocation dite de « l’Ouverture » (du’â’ al-iftitâh)du mois Ramadan : « Seigneur ! Nous T’implorons un Etat digne par lequel tu raffermis l’Islam et les Musulmans et tu humilies l’hypocrisie et les hypocrites ; dans lequel Tu fais de nous ceux qui appellent à T’obéir, ceux qui dirigent sur Ton Chemin ».

References

www.bostani.com

www.bayynat.org

www.imamalmahdi.com/htlm/fra

le livre de Mohammad Bâqer al-Sadr.LE MAHDI (Le Messie)OU LA FIN DU TEMPS

Read 7412 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir