la justice est le fondement de tous les messages divins

Rate this item
(0 votes)


Au Nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

Comme la justice est le fondement de tous les messages divins,

Agissons tous pour l’Islam de la justice pour tous !

Dieu dit : ((Nous avons envoyé nos messagers avec des preuves évidentes. Nous avons fait descendre avec eux le Livre et la Balance afin que les hommes observent l’équité)) (Coran LVII, 25). La justice est donc le fondement de tous les messages ; c’est elle qui les unifie en unifiant leurs concepts et leurs lois. La foi en l’unicité est elle-même un fait de justice, car nous devons respecter le droit de Dieu en croyant à Sa divinité exclusive : Il n’y a pas d’autres divinités en dehors de Lui, Il n’a pas d’associés. Nous devons croire à Son unicité en l’adorant : Il n’y a pas d’être adoré en dehors de Lui. Nous devons croire en Son unicité en Lui obéissant : Il n’y a pas d’obéissance à quiconque en dehors de Lui.

Le rapport de l’homme à son Seigneur est un rapport de justice. Il en est de même pour ce qui est du rapport des Musulmans au Messager de Dieu (P). Car il est du droit du Messager (P), qui a été envoyé par Dieu, le Très-Haut, comme miséricorde pour les Mondes, qui a lutté pour Dieu de sa vraie lutte, qui a été maltraité comme ne l’a été aucun autre prophète, … il est de son droit d’être suivi par les Musulmans qui doivent respecter son Message et en faire la ligne directrice de leur vie et la loi de leurs lois. Ils doivent vivre le sens de son Message en tant que Messager, pour préserver la ligne du Message dans la ligne de l’unicité à travers les deux professions de foi : Je témoigne qu’il n’y a pas de divinité en dehors de Dieu, et je témoigne que Muhammad est le Messager de Dieu. Dieu, le Très-Haut, a lié l’amour que les hommes doivent Lui porter au fait du devoir qu’ils ont de suivre le Messager (P). Dieu a dit à ce propos : ((Dis : « Si vous aimez Dieu, suivez-moi pour que Dieu vous aime »)) (Coran III, 31).

Une Tradition rapportée du Prophète (P) dit : « Il n’y a pas d’injustice plus grande que celle où celui qui est injustement traité ne trouve de soutien autre que Dieu ». Une autre Tradition rapportée du Prophète (P) dit : « Évitez d’être injustes car l’injustice est ténèbres au Jour de la Résurrection ». Dieu, le Très-Haut, veut que nous arrachions l’injustice des profondeurs de nos cœurs, que nous la bannissions loin de nos langues et de notre comportement. L’Imâm Ja’far as-Sâdiq (p) a dit : « Celui qui commet l’injustice, celui qui l’aide et celui qui l’accepte sont, tous les trois des associés ». Une Tradition dit à ce propos « Contre celui qui excuse un injuste pour son injustice, Dieu envoie quelqu’un qui le traitera injustement. S’il invoque Dieu, Il ne l’écoutera pas et ne l’assistera pas contre celui qui le traiterait injustement ». Une autre Tradition dit : « Celui qui s’empare injustement d’un bien appartenant à son frère mangera une braise de l’enfer au Jour de la Résurrection ».

L’Imâm ‘Alî (p) a dit : « Il existe trois sortes d’injustice : l’injustice qui ne sera pas pardonnée, l’injustice qui sera pardonnée et l’injustice qui ne sera pas abandonnée. L’injustice qui ne sera pas pardonnée est le fait d’associer d’autres divinités à Dieu, et c’est ce qui est évoqué dans les recommandations de Luqmân à son fils : ((Mon fils, n’associe à Dieu personne. Lui associer quiconque est une grande iniquité)) (Coran XXXI, 13). Dieu a dit aussi : ((Dieu ne pardonne pas qu’on Lui associe d’autres personnes, mais Il remettra un crime moins grave à qui Il veut)) (Coran IV, 48). Car associer des divinités à Dieu, c’est être injuste envers Lui. Le droit de Dieu est d’être adoré Seul par Ses serviteurs. Pour ce qui est de l’injustice qui peut être pardonnée, elle est celle commise par le serviteur lui-même contre lui-même. Pour ce qui est de l’injustice qui ne sera pas abandonnée, elle est celle qui est commise par les gens les uns contre les autres. Le châtiment en sera cruel : Il ne sera pas des blessures avec des couteaux, ni des coups de fouet mais des choses dont les douleurs en sont incomparables ».

Read 2385 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir