Peut-on faire la prière en commun avec les sunnites ?

Rate this item
(0 votes)
Peut-on faire la prière en commun avec les sunnites ?

Un des grands conseils que les Ahl-ul-bayt (as) faisaient aux chiites pour l’union des musulmans, était la participation aux réunions des musulmans et surtout aux prières en commun.

Ces revayats montent le souci des Ahl-ul-Bayt (as) pour la question de l’union islamique et l’Imam Sajad (as) a déclaré à ce sujet :

مَنْ صَلَّى مَعَهُمْ فِی الصَّفِّ الْأَوَّلِ فَکَأَنَّمَا صَلَّى مَعَ رَسُولِ اللَّهِ، صلی الله علیه وآله، فِی الصَّفِّ الْأَوَّل

« Celui qui participe avec eux aux prières en commun au premier rang, sera semblable à celui qui aurait fait la prière derrière le prophète (as), au premier rang »

Eshagh ben Amar Seyrafi a aussi déclaré que l’Imam Sadegh (as) lui avait dit :

یَا إِسْحَاقُ أَتُصَلِّی مَعَهُمْ فِی الْمَسْجِدِ؟ قُلْتُ: نَعَمْ قَالَ: صَلِّ مَعَهُمْ فَإِنَّ الْمُصَلِّیَ مَعَهُمْ فِی الصَّفِّ الْأَوَّلِ کَالشَّاهِرِ سَیْفَهُ فِی سَبِیلِ اللَّهِ « Eshagh ! Est-ce que tu pries avec nos opposants dans la mosquée ? J’ai répondu que oui. L’Imam a dit alors : « Fais la prière avec eux car celui qui prie avec eux au premier

rang, sera comme celui qui aura combattu pour Dieu »

Dans une autre revayat, l’Imam Sadegh (as) a déclaré :

إِذَا صَلَّیْتَ مَعَهُمْ غُفِرَ لَکَ بِعَدَدِ مَنْ خَالَفَک « Dieu pardonne, si tu pries avec eux, un nombre de péchés égal au nombre de tes opposants.

Il est intéressant de noter que lorsqu’on interrogea l’Imam Sadegh (as) sur les raisons pour lesquelles les prières des voyageurs à la Mecque et à Médine, se font de façon complète, il déclara : « C’est pour éviter que les chiites ne quittent vite le lieu de prière car il y a des chiites qui après avoir récité

les prières raccourcies du voyageur, quittent les rangs de la prière, ce qui est considéré par les sunnites, comme un manque de respect envers eux ».

En plus de cela, les témoignages historiques et les revayats montrent que l’Imam Ali (as) participait aux prières en commun à l’époque des trois premiers califes.

Ces revayats sont si nombreuses que le Cheikh al-Hur al-Aamili, auteur du livre Wasā'il al-Shī'a, a consacré une partie de son livre à cette question et rassemblé les hadiths et les revayats sur la nécessité de faire les prières avec les sunnites.

Les jurisconsultes et les références religieuses en fonction de ces nombreuses revayats, ont toujours prononcé des fatwas favorables à la participation des chiites aux prières des sunnites, chose qui selon eux, encourage l’union des musulmans.

C’est ainsi que l’Ayatollah Khou’i, après avoir cité plusieurs de ces ravayats, précise que ces ordres ne viennent pas d’une peur ou d’une nécessité de cacher ses positions, car les amis de l’Imam (as) à cette époque, étaient connus et célèbres.

A ce sujet, il écrit : «Ces revayats nous montrent que l’ordre de participer aux prières en commun des sunnites ne vient pas d’une peur quelconque mais est dans

l’intérêt général et contribue à l’union des musulmans, alors que l’absence de participation n’aurait pas eu d’effets négatifs étant donné que les compagnons de l’Imam (as) à cette époque, étaient connus pour leur appartenance chiite. L’ordre de l’Imam (as) à ses partisans, de participer à leurs prières, ne venait pas du fait que ces gens étaient inconnus mais était une façon de les éduquer et de montrer que les chiites n’étaient pas des gens butés et obstinés, et pour que les sunnites disent que « Ja’far », c'est-à-dire l’Imam Sadegh (as), avait bien éduqué ses disciples».

L’Ayatollah Khou’i par la suite, précise aussi que cette ordre concerne toutes les époques

ajoutant : « La raison de ces revayats est que l’Imam (as) voulait par là, protéger l’union des musulmans et distinguer les chiites par leur tolérance. Ces conseils valent encore à notre époque, et la présence dans les mosquées des autres écoles permet aux chiites de se distinguer par leur tolérance et de préserver l’union des musulmans »

Pour conclure, nous dirons que ces revayats rapportées des Saints Imams (as), nous encouragent à avoir des relations avec les sunnites et en participant avec eux aux prières en commun, permettent d’attirer leur sympathie.

Il est évident que ce genre de comportement contribuera à l’union des musulmans et à un plus grand accord dans la communauté islamique.

Read 11 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir