"La Turquie n'a d'autre choix que de se rendre"

Rate this item
(0 votes)
"La Turquie n'a d'autre choix que de se rendre"

Quelque chose de déjà-vu: la trêve que les Américains disent avoir arrachée aux Turcs pour "sauver la vie des Kurdes" a servi surtout à l'armée turque largement appuyée par l'OTAN dans son entreprise de conquête du nord est syrien : Sans tirer une seule balle les miliciens des YPG se sont retirés samedi d'Al-Shokriyah dans la banlieue de Ras al-Aïn pour laisser place aux mercenaires d'Ankara qui à bord des convois de blindés ont débarqué dans la ville. Ce scénario, les USA l'ont déjà joué plus à l'est à savoir à Deir ez-Zor quand leurs agents takfiristes de Daech abandonnaient sans se battre réellement leurs positions aux miliciens des FDS qui une fois installés ont ouvert les vannes des puits de pétrole de la province aux Américains. 

La Turquie qui n'a pas du tout respecté les 120 heures de trêve dans le nord de la Syrie, s'était emparée du village d’Om al-Assafir, située là aussi dans la banlieue nord de la ville de Ras al-Aïn », selon Sana.

 
Read 36 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir