Pourquoi la France a bombardé l'Irak ?

Rate this item
(0 votes)
Pourquoi la France a bombardé l'Irak ?

Il y a quelques jours, le ministre français des AE se rendait en Irak demander au Premier ministre Adel Abdel Mahdi de maintenir dans les prisons irakiennes les daechistes français. Aucune logique n'accepte qu'ils aient pu s'engager dans les combats contre l'État syrien ou irakien sans l'appui explicite ou implicite des services secrets français et occidentaux. Or Paris demande à Bagdad de faire le sale boulot pour, dit-on, éviter que « l'hydre islamiste » n'affecte le territoire français.

Mais est-ce la vraie raison ? Il y a lieu de s'en douter quand on sait que les États-Unis mènent une double opération de déstabilisation contre l'État irakien via des manifestations manipulées et des terroristes de Daech évacués depuis la Syrie voisine.

Détenir les terroristes français n'est peut être pas une très bonne idée. La France d'Emmanuel Macron a mené vendredi des raids aériens contre le Nord irakien, une première depuis l'annonce du soi-disant retrait US du Nord-Est syrien. Et qui dit que les prochains raids ne viseraient pas par erreur les prisons bourrées de daechistes français un peu comme la Turquie qui, « Source de paix » aidant, a frappé les prisons kurdes et provoqué l’évasion massive de centaines de daechistes. Ankara et Paris ayant tous deux un seul objectif : ne quitter ni l'Irak ni la Syrie. 

Une source politique irakienne a révélé à la chaîne Russia Today que récemment une délégation européenne s’était rendue à Bagdad pour demander au gouvernement irakien d’accepter le transfert de 13 000 membres de l’organisation terroriste de Syrie vers l’Irak pour qu’ils soient jugés dans ce pays. Selon cette source, Bagdad a rejeté cette demande.

« Ces individus n’ont pas commis de crimes sur le sol irakien pour qu’ils soient jugés en Irak », aurait répondu Bagdad pour justifier son rejet, selon cette source politique.

Le 10 octobre, le président américain Donald Trump a annoncé que l’armée des États-Unis avait transféré deux terroristes extrêmement dangereux de Daech (Alexanda Kotey et Shafee el-Sheikh) de Syrie en Irak.

Par ailleurs, l’agence syrienne SANA a rapporté que depuis le déclenchement de l’agression militaire turque contre le nord de la Syrie, les forces américaines ont transféré 1 500 femmes, épouses des membres de Daech, du camp d’al-Hol en Syrie vers l’Irak.

 
Read 14 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir