Retrait des B-52 de Guam sera-t-il récompensé par l'optimisation du THAAD? non, selon les experts.

Rate this item
(0 votes)
Retrait des B-52 de Guam sera-t-il récompensé par l'optimisation du THAAD? non, selon les experts.

Entre les "Patriot" plantés en Syrie et en Irak et les THAAD que les Américains viennent de renforcer et de moderniser en Corée du Sud, il y a sans doute un lien : une Amérique qui veut intimider puisqu'elle n'est plus sûre de ses capacités militaires. Aussi bien en Irak qu'au Yémen, la Résistance a apporté un total discrédit au fonctionnement des Patriot, en mer de Chine, cette infériorité militaire a poussé les Etats-Unis à retirer leurs B-52. Le 16 avril en effet, les cinq bombardiers stratégiques quittent l'île de Guam au bout de 16 ans de présence. 

De nouveaux missiles d'interception ont été transportés vers la base du système de défense antimissile à haute altitude THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud ce vendredi, a déclaré le ministère sud-coréen de la Défense, lors d'une opération surprise menée avant l'aube afin de contourner l'opposition des résidents locaux.

L'équipement de production d'énergie et d'autres éléments utilisés pour améliorer la qualité de vie des troupes stationnées là-bas ont été également acheminés vers la base située à Seongju, toujours selon le ministère.

L'USFK (le QG conjoint des forces armées US en Indopacifique) opère une batterie de six lanceurs THAAD dans le comté de Seongju, situé dans le sud-est du pays, depuis 2017. En raison de la forte contestation des résidents locaux, l'armée américaine avait utilisé le transport aérien pour déplacer les équipements.

Read 42 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir