Mission du nouveau navire iranien?

Rate this item
(0 votes)
Mission du nouveau navire iranien?

En présence des commandants militaires de la Force navale de l’armée de la RII, la 80e flotte de la marine de l’armée a quitté, jeudi 27 janvier, le port de Bandar Abbas pour les eaux libres et internationales.

Selon ce rapport, jeudi matin, le convoi de la 80e flotte navale de l’armée iranienne a été envoyé au stage des étudiants de l'Université des sciences et technologies marines de l’Imam Khomeiny. Dans cette mission, le navire logistique Tonb, le navire logistique Bandar Abbas et le destroyer de classe Alvand de la marine stratégique de l'armée de la République islamique d'Iran sont présents.

La 80 flotte iranienne lève l'ancre alors même que sa mission relève du renseignement. D'autres missions seront lancées en mer Rouge bientôt? Probable. Le navire Soleimani que l'Iran promet de mettre a l'eau avant mars révèle rien que par ses armements embarqués la nature de sa mission. 

Des images satellites montrent le processus d'achèvement des navires de la catégorie de Shahid Soleimani, qui sont construits simultanément à Bouchehr, Bandar Abbas et Qeshm par les industries de Shahid Mahallati du CGRI, le ministère de la Défense et le secteur privé.

Nous avions déjà spéculé les emplacements de divers missiles antinavires et de défense du navire Shahid Soleimani. De toute évidence, les emplacements horizontaux et fixes ne sont pas bons pour les missiles de défense aérienne, et les missiles de croisière sont susceptibles d'être installés sur deux positions inclinées de chaque côté du fuselage.

En conséquence, les emplacements restants pour les missiles de défense aérienne seront à deux endroits près du pont de commandement et se lanceront naturellement verticalement.

Dans le domaine des missiles offensifs, les navires du CGRI sont depuis longtemps équipés d'une variété de missiles de croisière à courte et longue portée. Du prototype de Kowsar avec une portée de 15 km dans les années 1370 (calendrier iranien) à Zafar avec une portée de 25, Nasr avec une portée de 35 et ces dernières années des missiles Nasir avec des moteurs à réaction et une portée de 90 km ont été installés et utilisés sur des vedettes rapides de la Marine du CGRI.

Lors de la livraison massive de nouveaux navires de la Marine du CGRI en décembre 2021, il a été révélé que les vedettes rapides de ces forces étaient équipées de nouveaux missiles de croisière d'une portée de 150 km. Il n'est pas clair si les missiles de croisière à longue portée de 700 et 2000 km, ont été développés pour être montés sur des navires ou une plate-forme littorale, cependant, étant donné que l'industrie de la défense du pays est hautement qualifiée dans la fabrication de divers types de missiles de croisière d'une portée de plus de 1300 km, il est fort possible que le missile de croisière à longue portée de la Marine du CGRI soit lancé à partir de navires.

Le missile de croisière avec une portée de 2 000 km du CGRI peut être similaire au missile antinavire d’Abou Mahdi avec une portée de plus de 1 000 km, qui a été dévoilé à l'occasion de l'anniversaire de l'industrie de la défense du pays fin août 2020.

Chacun des trois missiles Qadir d'une portée de 300, de 700 et de 2000 km ou une combinaison d'entre eux peut être utilisé comme missile de combat dans le navire de Shahid Soleimani.

Dans le domaine des missiles de défense, jusqu'à l'année dernière, seuls des missiles MANPADS ont été observés sur des navires du CGRI, mais le test du système avancé de « Khordad 3 » sur le navire de ravitaillement de Shahid Siavashi et plus tard l'observation de ce système sur le navire polyvalent de Shahid Roudaki ont montré que les systèmes de défense aérienne indigènes construits par le CGRI peuvent être facilement montés sur ses navires de guerre.

Il est à rappeler que le système Khordad 3 et la génération précédente, à savoir Raad, utilisent des missiles d'une portée de 50 et de 75, et dispose désormais d'une portée de plus de 100 km. Le Khordad 3 utilise un radar d'engagement à réseau actif en bande X, chaque Khordad 3 peut simultanément détecter 100 cibles, engager 4 et guider 2 missiles sur une cible.

Chaque batterie du système Khordad 3 se compose d'un TELAR et de deux TEL et dispose donc de 9 missiles prêts à tirer, chaque bataillon dispose de quatre batteries et peut donc engager 16 cibles simultanément.

Chaque bataillon comprend également un radar de surveillance à réseau phasé en bande S Bashir 3-D qui a une portée de détection de 350 km. Le bataillon dispose également d'une unité de commandement et de contrôle (C2) qui assure la communication avec d'autres systèmes de défense aérienne et établit ainsi un réseau de défenses aériennes. Il peut également fournir une liaison de données supplémentaire en cas de brouillage radar.

En mai 2021, le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a dévoilé ses nouveaux missiles, dont le système de défense aérienne « 9-Dey ». Ce système est conçu à partir de la combinaison de nouveaux missiles avancés « 9-Dey » avec le radar et le lanceur du système « Khordad 3 ». Le système de missiles de défense aérienne à courte et moyenne portée 9-Dey est chargé de détruire une variété de cibles ordinaires, telles que des chasseurs, des hélicoptères et des drones, en plus de la mission spécialisée de détruire les missiles de croisière rapides et les bombes larguées par les avions ennemis.

Dans les vidéos publiées lors de la visite du général de division Salami à la chaîne de production de missiles 9-Dey, l’expression « guidage de commande » peut être vue sur certains missiles. Le sens de cette phrase est que la méthode de guidage de ce missile consiste à recevoir des commandes de correction pour se déplacer vers la cible. En termes de poids, le missile 9-Dey pèse environ 200 kilogrammes. Les ailes et les ailerons de ce missile sont fixes et les lanceurs de ce missile ont une section transversale carrée.

Ce missile utilise des propulseurs à combustible solide et sa vitesse peut être estimée à plus de 3 à 4 fois la vitesse du son (Mach 3 à Mach 4) selon les exemples de la même classe dans le monde. Dans ce cas, le temps nécessaire pour atteindre la portée finale de 30 km peut être calculé entre 22 à 32 secondes. Les missiles 9-Dey ont également des fusibles de proximité laser avancés pour obtenir la meilleure position par rapport à la cible.

 

Read 95 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir