Les Iraniens aux urnes pour élire un nouveau Parlement et l'Assemblée des experts

Rate this item
(0 votes)
Les Iraniens aux urnes pour élire un nouveau Parlement et l'Assemblée des experts

Les Iraniens se rendent aux urnes pour élire un nouveau Parlement (Majlis islamique) et l’Assemblée des experts du pays ce vendredi matin.

Les bureaux de vote ont ouvert ce vendredi 1er mars à 8h, heure locale, dans tout l'Iran, avec plus de 61 millions d'électeurs éligibles à travers le pays.

Le Leader de la Révolution islamique, l'honorable Ayatollah Seyyed Ali Khamenei, a voté dans un bureau de vote à Téhéran dès les premières minutes suivant le début du scrutin avant de prononcer un discours.

« Ma première recommandation à notre cher peuple est que le Coran nous dit de rivaliser dans les bonnes actions et d'être en avance sur les autres ; je l'ai dit lors des dernières élections et je souligne aujourd'hui que vous devriez profiter de cette opportunité au mieux possible et voter le plus tôt possible », a-t-il Affirmé.

« Nous demandons à Dieu Tout-Puissant de faire d'aujourd'hui un jour béni », a déclaré l’Ayatollah Khamenei espérant que la nation iranienne et ceux impliqués dans le déroulement des élections atteindront les résultats souhaités.

« Notre chère nation devrait, dit le Leader, savoir qu’aujourd’hui, les yeux du monde entier sont tournés vers l’Iran et vers vous. »

« Ils veulent voir ce que vous faites lors de cette élection et quel sera le résultat de votre élection ; nos amis, ceux qui s’intéressent à la nation iranienne, mais aussi les malveillants suivent les évènements en Iran, rendez vos amis heureux et décevez les malveillants », a-t-il souligné.

Le Leader a appelé tous les électeurs à participer le plus nombreux possibles au scrutin et voter pour le nombre requis de personnes dans chaque circonscription, pas pour moins. A titre d’exemple, a-t-il précisé, à Téhéran, « votez pour 30 personnes au Parlement et pour 16 personnes à l'Assemblée des experts ».

« Mon dernier mot à ceux qui hésitent encore, mon dernier conseil est qu'il n'est pas nécessaire de recourir à l'istikhara (attendre dans l’hésitation) pour faire le bien », a conclu l’Ayatollah Khamenei.

De son côté, le président iranien Ebrahim Raïssi a salué la tenue des élections dans le pays et l’a considérée comme une célébration nationale et un symbole d’unité.

« Le vote du peuple est décisif, [car] tous les secteurs du pays sont déterminés par le vote du peuple, et c'est l'un des honneurs de l'ordre islamique », a déclaré le président de la RII. « Cette élection est une célébration nationale et un symbole de cohésion et d'unité nationales, et tous les groupes politiques sont venus aujourd'hui avec leurs candidats pour marquer un jour glorieux pour la nation iranienne », a-t-il dit.

Selon lui, le gagnant de ces élections est la nation iranienne et il n’y a pas de perdant ni même parmi les candidats puisque ces derniers ont rempli leur devoir de participer aux élections.

Par ailleurs, le porte-parole de la police iranienne, le général de brigade Saeed Montazer Al-Mahdi, a déclaré que 190 000 policiers étaient en service pour assurer la sécurité des élections et qu'aucun problème n’a jusqu'à présent été signalé : « Tout est sous contrôle depuis les frontières jusqu'au centre du pays. »

 
Read 65 times