Les missiles iraniens ne violent aucune résolution

Rate this item
(0 votes)
Les missiles iraniens ne violent aucune résolution

Pour le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Ghassemi, "le programme balistique iranien ne regarde pas les États-Unis car il a une dimension nationale et un caractère défensif et dissuasif et qu'en ce sens, il ne viole pas du tout la résolution 2231."

Au cours de son point de presse hebdomadaire, Ghassemi est revenu sur les dernières allégations du secrétaire d'État américain concernant le test du lance-satellite, Simorgh, qualifiant  ces propos de "sans fondement". Le diplomate a reconnu que la RII avait du mal à faire confiance aux États-Unis en ce qui concerne l'accord nucléaire, ce qui est loin d'être une nouveauté."

Évoquant les directives du Guide suprême de la révolution islamique concernant "l'interaction avec le monde", le diplomate iranien a affirmé que les propos de l'Ayatollah Khamenei étaient d'une importance primordiale et sous tendaient la politique du nouveau gouvernement.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a ensuite affirmé que les États-Unis rêvaient de détruire le Plan global d'action conjoint, mais que cette illusion ne se réaliserait jamais.

« L'administration américaine tente d'inciter l'Iran à transgresser l'accord nucléaire mais l’Iran ne franchira jamais le premier pas vers la violation de cet accord international. La RII agit de manière vigilante face aux désengagements de l'Occident. Nous nous efforçons de respecter le Plan global d'action conjoint et nous ne serons pas les premiers à violer l'accord nucléaire. Dans ce cadre, nous gardons notre contact avec les pays impliqués dans l’accord, a dit Ghassemi.  

Dans une autre partie de ses propos, Ghassemi a jugé "ridicule" la proposition américaine de visiter les centres militaires iraniens: "Tout ce qui était nécessaire pour la conclusion de l'accord nucléaire a été adopté et la nouvelle proposition de Washington n'est qu'un rêve qui ne sera jamais concrétisé."  

Concernant la coopération militaire Iran-Russie après l'adoption des sanctions américaines contre l'Iran et la Russie, le diplomate iranien a insisté sur la poursuite de la coopération bilatérale dans divers domaines.

En allusion à la question des missiles S-300, le porte-parole de la diplomatie iranienne a indiqué: " Par rapport à d'autres pays de la région, le budget militaire de la RII n'est pas considérable. L’Iran s'appuie sur ses propres capacités défensives, capacités auxquelles travaille avec sérieux la jeunesse iranienne".

Read 12 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir