Législatives au Liban: l’aide militaire juteuse de la France à l’armée

Rate this item
(0 votes)
Législatives au Liban: l’aide militaire juteuse de la France à l’armée

La France a accordé une tranche d’aide militaire estimée à 14 millions d’euros (17,2 millions de dollars) à l’armée libanaise.

« Le gouvernement français a octroyé 14 millions d’euros d’aide militaire à l’armée libanaise », a déclaré hier jeudi 8 mars, l’un des responsables auprès du ministère français des Armées.

Cette aide englobe une centaine de missiles HOT (missiles anti-chars) et plusieurs équipements associés (simulateurs, pièces de rechange...).

La France projette de former les forces armées libanaises, en particulier dans le domaine de la lutte contre les IED (engins explosif improvisés). Elle fournit également à l’armée libanaise une série d’équipements spécifiques à certaines unités, à l’instar des tireurs d’élite, des troupes de montagne et des forces d’intervention, rapporte l'AFP. 

Aux dire de ce responsable français, l’objectif de cette aide consiste à renforcer les institutions libanaises ainsi que la sécurité du pays.

Les équipements de l’armée libanaise sont restreints pour faire face à l'instabilité tout au long de ses frontières avec la Syrie. Par conséquent, le Liban essaie de moderniser ses équipements militaires.

« Riyad ne veut plus investir des milliards de dollars au Liban et l’actuel leadership saoudien ne montre pas autant d’intérêt à établir les mêmes relations du passé avec Beyrouth. Par conséquent, nous sommes dans un stade où nous essayons d’aider l’armée libanaise à être raffermie », a-t-il énoncé.

Le régime saoudien a décidé de suspendre l’aide militaire destinée à l’armée libanaise et aux Forces de sécurité intérieures (FSI). La raison en est "la position d'hostilité dont le Liban montre à l'encontre de l’Arabie saoudite, dont celle du Hezbollah qui s'approprie l’État libanais".

En réaction à cette décision de l’Arabie saoudite, le mouvement de la Résistance islamique libanais, le Hezbollah, estime que la décision saoudienne n’a rien de surprenant.

« Elle révèle la réelle politique du royaume, celle de parrainer le terrorisme et de semer des scissions dans tout le monde arabo-musulman », lit-on dans le communiqué du Hezbollah.

Toujours selon le Hezbollah, « le monde entier sait très bien que l’Arabie saoudite souffre d’une crise financière aiguë en raison de ses ingérences militaires au Yémen et de la baisse du cours de pétrole qu’elle a elle-même provoquée ». 

Des élections législatives libanaises doivent se tenir en mai au Liban sur fond des tensions sécuritaires liées notamment à la crise syrienne qui font rage dans le pays du Cèdre.

Read 81 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir