Les problèmes de l’enseignement religieux à l’époque des extremismes

Rate this item
(0 votes)
Les problèmes de l’enseignement religieux à l’époque des extremismes
Ali Akbar Zia’i, chercheur et spécialiste des questions islamiques, dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, a déclaré au sujet des objectifs de la mission prophétique, que Dieu avait envoyé les prophètes pour appeler les gens au monde invisible.آماده/شنبه/وصول به عالم غیب؛ هدف از بعثت نبوی/ معضلات تبلیغ دین در عصر افراط‌گرایی

Il a indiqué : «Selon le prophète (as), l’objectif de la révélation est le perfectionnement moral. Si l’objectif est la connaissance de Dieu et la concrétisation des noms divins, les autres sciences sont celles qui contribuent à l’amélioration de la vie matérielle des êtres humains.»

« Cependant, a-t-il ajouté, pour arriver à la réussite dans la vie éternelle, la raison ne suffit pas, mais elle est cependant nécessaire avec les sciences exactes, pour accéder à la connaissance spirituelle, et ces deux domaines ont toujours été au centre de l’attention du prophète et des Saints Imâms (as).»

Ali Akbar Zia’i  a souligné : « La connaissance de l’esprit dans les religions abrahamiques, est une chose qui exige un lien avec le monde métaphysique, et cette connaissance dépend directement de l’aide divine et de l’existence de prophètes. Les anciens philosophes divisaient les sciences en quatre parties, les sciences perceptibles par l’ouïe, les sciences perceptibles par la vue, les connaissances perceptibles par le cœur et les connaissances métaphysiques transmises aux prophètes par l’archange Gabriel. Par conséquent, la révélation fait partie de la 4ème catégorie et il semble que les musulmans n’ont pas réussi à transmettre ces vérités spirituelles et à s’en servir pour une invitation au niveau international. » 


 Le chercheur et spécialiste des questions islamiques a dit : « Il existe à cela deux raisons qui sont le manque d’efforts pour la connaissance du message prophétique, de la part des prédicateurs et des intellectuels du monde de l’islam, et l’absence, malgré les grandes possibilités de communication, de reconnaissance des éventuels auditeurs dans le monde, l’absence d’informations suffisantes sur le message prophétique et sa continuité avec l’Imam Ali (as) et les Saints Imams (as) qui sont, comme l’a dit le prophète (as), « Les portes de la science ». » 


« Un des problèmes de la propagande religieuse à notre époque, est l’éloignement par rapport aux enseignements des Ahl-ul-bayt (as), et le recours à des interprétations extrémistes de la religion », a-t-il dit.   

Read 3 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir