Avant la bataille d’Idlib, Paris accuse déjà Damas de crimes de guerre

Rate this item
(0 votes)
Avant la bataille d’Idlib, Paris accuse déjà Damas de crimes de guerre

Sous prétexte de l’éventualité du bombardement des cibles civiles à Idlib, le ministre français des Affaires étrangères a exprimé sa vraie inquiétude concernant le sort des terroristes et des groupes armés pris au piège dans cette ville.

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a prétendu ce mercredi devant l’Assemblée nationale à Paris que « l’hypothèse de crimes de guerre n’est pas exclue » à Idlib, dernier fief des terroristes en Syrie.

Read 13 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir