Euphrate est: la tension est de plus plus forte entre les Russes et les Américains

Rate this item
(0 votes)
Euphrate est: la tension est de plus plus forte entre les Russes et les Américains

L’aviation russe a lancé, mercredi soir, une attaque massive dans l’est de la Syrie, a confié une source militaire à Al-Masdar News.

Selon cette source, au moins cinq avions russes ont bombardé, le 12 septembre, les positions des résidus de Daech dans la région de Badiya al-Cham de Deir ez-Zor et des collines d'al-Safa à Soueïda.

Les frappes aériennes russes ont été lancées en coordination avec les nouvelles offensives de l’armée syrienne sur les collines de Badiya al-Cham et al-Safa.

Plus tôt mercredi, une source militaire a déclaré à Al-Masdar que l'armée de l'air russe avait déplacé son attention du gouvernorat d'Idlib vers l'est de la Syrie.

Les frappes russes se produisent alors que les FDS (Forces démocratiques syriennes) et les agents américains de l’OTAN continuent de progresser dans l’est de l’Euphrate.

Les FDS soutenues, militairement, par les États-Unis sont entrées dans une ville stratégique de la vallée de l'Euphrate.

Les sources proches de l’Occident ont prétendu que « les Forces démocratiques syriennes ont fait une nouvelle avancée dans la vallée de l'Euphrate, hier mercredi, après de vifs affrontements avec le groupe terroriste de de Daech », mais l’objectif principal de cette formation militaire dirigée par les Kurdes est de progresser dans l’est de l’Euphrate et de s’approcher des positions de l’armée syrienne et des forces de la Résistance qui avancent, elles aussi, vers l’Euphrate.

Soutenues par les frappes aériennes américaines et françaises, les FDS ont pu pénétrer dans la ville stratégique de Baghouz-Fouqani après avoir avancé sur l'axe Baghouz Tahtani au sud-est de Deir ez Zor.

Ces forces prétendent avoir réussi à « pénétrer dans Baghouz-Fouqani, en s'emparant du bâtiment du conseil local et de l’école primaire de Cheikh Hamad ainsi que des positions de Daech ».

Les FDS tentent de s'emparer de tout Baghouz Fouqani dans le but d’atteindre, pleinement, la frontière irakienne où sont installées, d’ailleurs, les forces de la résistance irakienne, Hachd al-Chaabi, les unités de la mobilisation populaire, un supplétif incontournable pour les forces irakiennes face à Daech. L'objectif en est, également, d'empêcher l’infiltration des terroristes.

Le samedi 8 septembre, deux avions américains F-15 ont frappé la localité de Hajin, dans le gouvernorat de Deir ez-Zor en Syrie, près des frontières irakiennes, avec des munitions au phosphore, provoquant d'importants foyers d'incendie, rapporte la Défense russe.

Rien n’a filtré sur d’éventuels morts et blessés.

Ce n'est pas la première fois que la soi-disant coalition anti-Daech internationale, dirigée par les États-Unis, est accusée de mener des opérations de ce genre en Syrie. En août dernier, le gouvernement syrien avait accusé la coalition américaine d'avoir, à nouveau fait, usage de bombes au phosphore blanc contre un hôpital à Raqqa et d'avoir bombardé des quartiers résidentiels, en «violation flagrante du droit international».

Selon la Défense russe, des éléments armés, membres des Forces démocratiques syriennes (FDS) ont rallié les terroristes de Daech.

À l'approche de l'heure H pour la libération d'Idlib, et alors que le monde a les yeux rivés sur Idlib, une autre guerre autrement "stratégique" se déroule à l'Est de la Syrie. Depuis leur base militaire à al-Tanf, désormais encerclée par les forces de la Résistance, les Américains procèdent à un remplacement des terroristes de Daech par les FDS (Forces démocratiques syriennes) à l’est de l’Euphrate. Le processus a déjà commencé depuis des mois, mais désormais les villages récalcitrants au déploiement des Forces US/OTAN/FDS semblent avoir cédé sous les frappes américaines.

Read 46 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir