S-300 en Syrie: la Russie agit contre Israël (Wall Street Journal)

Rate this item
(0 votes)
S-300 en Syrie: la Russie agit contre Israël (Wall Street Journal)

Selon Wall Street Journal, les optimistes qui pensent que Vladimir Poutine va travailler avec Israël et les États-Unis pour pousser l’Iran hors de Syrie, devraient reconsidérer leur réflexion. Lundi, la Russie a annoncé son intention de livrer ses systèmes antiaériens très performants S-300 à l’armée syrienne, dans un délai de deux semaines.

Lundi 17 septembre, un Iliouchine Il-20 a été accidentellement abattu au-dessus de la Méditerranée par une batterie antiaérienne de l’armée syrienne dans le secteur de Lattaquié tandis que l’aviation israélienne effectuait une mission dans la même région. L’avion de reconnaissance de l’armée russe collectait des informations sur les drones pilotés par des terroristes opérant dans la zone de désescalade d’Idlib.

Pour plus d'informations: Il-20 abattu: Poutine se prononce

Or, les tensions entre la Russie et Israël ont monté d’un cran. Après avoir haussé le ton envers Tel-Aviv, le président russe Vladimir Poutine est revenu sur ses propos lors d’une conversation téléphonique, le lundi 24 septembre, avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, soulignant qu’il remettait en cause « précisément les actions » de l’armée israélienne, balayant ainsi la version précédemment apportée par Israël qui avait rejeté toute responsabilité dans la destruction de l’avion russe.

L’incident de Lattaquié a donc persuadé le président russe de l’urgence de fournir à la Syrie des S-300, dans l’objectif de renforcer les moyens de défense de l’armée syrienne. Il en a personnellement informé, dimanche, son homologue syrien, Bachar al-Assad.

Et pour cause : le Wall Street Journal rapporte que le S-300 russe est un système de défense antiaérienne ultrasophistiqué et « meurtrier », qui rate rarement ses cibles. Il représente « une vraie menace pour les avions israéliens ».

« Pour Tel-Aviv, c’est un coup dur : l’idée même du renforcement militaire de l’Iran en Syrie et des 150 mille missiles qui sont en la possession du Hezbollah libanais est insoutenable », indique le journal américain.

Les États-Unis et Israël tentent vainement d’écarter l’Iran du conflit syrien et la livraison des S-300 russes à la Syrie est un nouveau défi pour les Américains et leurs alliés, ajoute-t-il.

Le site israélien DEBKAfile a par ailleurs souligné l’incapacité de la force aérienne d’Israël à contrer une guerre électronique russe en mer Méditerranée.

Read 64 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir