Syrie : les USA cherchent à implanter des bases permanentes à l’est de l’Euphrate

Rate this item
(0 votes)
Syrie : les USA cherchent à implanter des bases permanentes à l’est de l’Euphrate

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a mis en garde contre les agissements des États-Unis sur la rive est de l’Euphrate en Syrie. Les bases permanentes que les USA veulent implanter dans cette région déstabilisent la Syrie et y attisent les litiges ethniques, d’après la diplomatie russe. 

Lors d’une conférence de presse ce mercredi 10 octobre, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a exprimé les inquiétudes de Moscou quant aux agissements des militaires américains à l’est de l’Euphrate. En créant des bases permanentes à l’est de l’Euphrate, Washington offre effectivement son appui à certaines forces opposées au gouvernement syrien, d’après la responsable russe.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova. (Archives)

Citée par l’agence de presse Sputnik, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a parlé d’une « préoccupation grandissante » provoquée par « la situation sur la rive orientale de l’Euphrate où stationnent les Américains qui s’efforcent de former une administration spéciale, en violation de la Constitution en vigueur en Syrie ».

Maria Zakharova a déploré cette inquiétude croissante qui est due à la situation sur la rive est de l’Euphrate « où les Américains mènent la danse en s’appuyant sur leurs alliés parmi les Kurdes ».

Ces agissements qui, selon Mme Zakharova, vont à l’encontre de la Constitution syrienne « sont loin de donner des résultats positifs ».

Elle a affirmé que la formation d’une structure « quasi étatique » provoquerait l’irritation de la population non kurde, plus précisément des Arabes, des Assyriens et des Turcomans, conduisant les habitants locaux à exprimer leur mécontentement envers l’arbitraire des membres du service de sécurité relevant des Américains.

Maria Zakharova a également rappelé que les médias recevaient de plus en plus d’informations faisant part d’attaques armées ou terroristes dans cette région, notamment à Raqqa, pourtant reprise depuis longtemps aux terroristes de Daech.

Dans une interview toujours à l’agence Sputnik, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Verchinine, avait auparavant affirmé que la présence militaire américaine à l’est de l’Euphrate déstabilisait la situation en Syrie et minait les efforts pour la faire revenir à la normale.

 
Read 66 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir