Une confrontation Russie/USA à Deir ez-Zor n'est pas exclue (Washington Examiner)

Rate this item
(0 votes)
Une confrontation Russie/USA à Deir ez-Zor n'est pas exclue (Washington Examiner)

En début de semaine les agences de presse ont fait état du déploiement des forces spéciales ainsi que des équipements militaires russes dans la banlieue d'Abou Kamal, ville stratégique située dans le triangle frontalier qui se situe entre la Jordanie, la Syrie et l'Irak. C'est là où l'armée syrienne et ses alliés de la Résistance irakienne ont pris position depuis la libération de la ville d'al-Mayadin pour empêcher les infiltrations terroristes depuis le territoire syrien vers l'Irak. Quelques jours plus tard, les marines US ont débarqué à Hajin à bord de 6 véhicules militaires, de 4 camions transportant des missiles et des équipements. Des analystes n'exclut pas désormais l'escalade du conflit entre la Russie et les États-Unis à al-Mayadin, le long de l'Euphrate, dans la province de Deir ez-Zor. 

 

« La Russie vient d’accentuer le conflit contre l’Amérique », écrit le magazine numérique Washington Examiner qui suit de près les moindres évolutions sur le terrain des combats en Syrie. 

Selon le site, les forces russes se sont rassemblées près de la ville d'al-Mayadin en vue de "faire face aux forces américaines" : "Les forces russes se sont déployées près d’al-Mayadin sur la ligne de démarcation de l’Euphrate qui sépare la Russie et ses alliés syriens et iraniens des forces américaines dans le nord et l’est de la Syrie. Située le long d’une autoroute clé en provenance de l’Irak, reliant deux autres autoroutes importantes, la ville d'al-Mayadin revêt une position stratégique. Puisque c'est une artère située au confluent des voies de communication irako-syrienne, voies qui permettent aux alliés pro-iraniens d'Assad de s'approvisionner. Or les États-Unis ont bien l'intention de prendre le contrôle d'al-Mayadin".

 
Read 41 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir