De violents affrontements entre Palestiniens et militaires israéliens à l’est de Jabaliya

Rate this item
(0 votes)
De violents affrontements entre Palestiniens et militaires israéliens à l’est de Jabaliya

Selon Palestine al-Youm, suite au meurtre de deux adolescents palestiniens par l'armée israélienne lors de la Marche du grand retour du vendredi 8 février, des jeunes Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, se sont rassemblés près de la barrière de la séparation  pour dénoncer Israël. Le rassemblement a provoqué la panique puisqu'il s'agit de l'une des premières manifestations où les jeunes cisjordaniens et gazaouis se tiennent les uns à côté des autres. En effet, le régime de Tel-Aviv fait face désormais à un nouveau front de combat ouvert en plein cœur des colonies sionistes en Cisjordanie.  

Selon cette source, les affrontements nocturnes aux frontières orientales de Gaza ont causé de violentes explosions dans la région d’al-Sayfa.

Les sources israéliennes ont également annoncé que les Palestiniens avaient brûlé des pneus de voiture et que les soldats israéliens avaient bénéficié des bombes incendiaires et des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Lors de la Marche du grand retour de vendredi dernier un adolescent palestinien de 14 ans a été tué à l’est de Khan Younès dans le sud de Gaza et un autre Palestinien de 17 ans a été abattu dans le camp de Malaka à l’est de Gaza. Mais les tensions ont très vite gagné la Cisjordanie où la population ne reste plus différente aux victimes de l'agression israélienne à Gaza. Ces tensions ont poussé l'armée israélienne à arrêter ces derniers jours 22 autres Palestiniens dans différentes régions de la Cisjordanie.

Des sources israéliennes ont affirmé aussi avoir confisqué des armes aux Palestiniens, exprimant ainsi leur crainte suprême de voir la Cisjordanie entièrement "militarisée".

Poursuivant leurs exactions à l’encontre des peuples palestiniens qui ont renoué avec la lutte armée, les forces du régime israélien ont ainsi lancé une vaste offensive contre Ramallah, samedi, où elles ont pris d’assaut les domiciles et enlevé un Palestinien alors qu’il priait dans la mosquée Jamal Abdel Naser. Le Palestinien, selon les sources israéliennes, serait impliqué dans l'élimination  d’une femme colon , la dénommée Ori Anssbacher, tué à Qods.

Read 31 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir