LA JUSTICE

Rate this item
(0 votes)
LA JUSTICE
*  ان اللَّهَ لَا يَظْلِمُ مِثْقَالَ ذَرَّةٍ ۖ وَإِنْ تَكُ حَسَنَةً يُضَاعِفْهَا وَيُؤْتِ مِنْ لَدُنْهُ أَجْرًا عَظِيمًا*

*« DIEU ne lèse [personne], fût-ce du poids d’un atome. Si [vous faites] une bonne action, DIEU la double et donne de Sa part une magnifique récompense. » ,*
*Coran 4:40*
                                           
* *Au moment où nous qualifions *Dieu de juste*, *on sous-entend ces deux sens :* 
*- Dieu est juste, *il place chaque chose à sa place*, *car, il est le sage par excellence, et le sage ne met la chose que là où elle convient d’être.*
*- Il est juste, c’est-à-dire *il donne à chacun ses droits*, *il ne distribue pas de la même manière, il donne selon les capacités et mérites de chacun. 
 
**Lorsque nous voulons prouver la justice divine, dans le sens de rejeter tout genre d’injustice concernant Dieu le Glorieux, la meilleure voie est de déterminer avant tout les facteurs et causes de l’injustice, et s’ils sont réfutés, non applicables à l’égard de Dieu, cela prouve automatiquement qu’il ne commet pas d’injustice.*   
 
 
* * La justice veut dire donner à chacun son droit, parce que nous croyons que Dieu a donné à chacun de nous ses droits dont personne n’a le pouvoir de nous les ravir ou de nous les interdire. C’est pourquoi, le juste est celui qui donne à qui de droit, et l’injuste est son contraire. Si nous regardons attentivement la première définition de la justice, nous allons nous rendre compte que, ici la justice renvoie à la sagesse, parce que le sage est quiconque place les choses à leur place.*         
 
 
** Beaucoup de gens pensent que la justice veut dire donner à tout le monde une part ou donner à tout le monde. Ce sens exige qu’il y ait égalité entre les personnes, que personne ne soit meilleur par rapport aux autres, qu’aucune personne ne reçoive une part plus grande que les autres. Cependant, cette conception n’est pas du tout vraie, parce que ceci est appelé égalité et non  la justice. Pour percer cette différence, il suffit de se rappeler que les gens se différencient en ce qui concerne les capacités, de là ; leurs mérites varient aussi naturellement d’une personne à l’autre,*                                                                     
*La justice n’est pas synonyme de l’égalité parce que cette première respecte les capacités de chacun.*
*par exemple : un élève radieux et actif aura une cote plus élevée par rapport à celle d’un paresseux.*
*Si l’enseignant donne à ces élèves une même côte, on n’appellera pas son acte « justice », mais plutôt « égalité », parce que cet élève qui s’applique mérite plus que le paresseux. Par conséquent, nous pouvons déclarer que la justice fusionne de fois avec l’égalité dans un même sujet du fait que l’on peut donner à quelqu’un une part et qu’elle soit égale à ce que gagne l’autre. Tout comme, un acte posé peut contenir la justice et non l’égalité, par exemple ; si on donne à chacun ce qu’il mérite pendant qu’ils ont de capacités différentes, les uns recevront une grande part par rapport aux autres. Tout comme on peut parler de l’égalité et non de la justice et cela lorsqu’on donne à tout le monde une même part.*
 
 
* *Les causes de l’injustice :*
 *L’ignorance :* *lorsqu’une personne ignore ce qu’est la justice, cette ignorance peut la conduire à commettre l’injustice. Il en est de même lorsqu’un juge est ignorant, il peut perpétrer l’injustice à travers ses jugements.*
- *Le besoin :* *dans la plupart des cas, nous pouvons envier quelque chose, mais le manque de moyen légitime pouvant nous permettre de l’acquérir peut nous amener à recourir à l’injustice pour l’avoir. Pendant que Dieu gloire à Lui est riche vis-à-vis du monde et n’a besoin de rien.* 
- *Le manque de sagesse :* *dans ce sens que, quelqu’un peut commettre un acte injuste sans s’en apercevoir.* 
 
*Rien n’est caché à Dieu le Glorieux, Il est omniprésent, le premier et le dernier.*
*Et quant à la deuxième cause :* *le besoin*, *il est impossible que Dieu soit besogneux, parce que ce besoin implique que ce soit envers un autre créateur comme lui ou soit envers une créature. Mais, la première hypothèse n’est pas possible à Son égard à cause de l’argument que nous avons avancé au chapitre consacré à l’unicité où nous avons démontré qu’il est impossible de déclarer un associé à Dieu.*
*La deuxième est aussi impossible parce que le Créateur est riche envers les créatures, tout ce que les créatures possèdent vient de Lui, comment aurait-il encore besoin d’elles.*
*En ce qui concerne la troisième cause : Dieu gloire à lui est *sage*, *une simple méditation sur la création des cieux et de la terre prouve cette sagesse, Il est l’auteur de ce merveilleux acte qui montre la cohésion la plus parfaite.*
━━━━━━━༺༻━━━━━━━ 
*Résumé :*
*la justice signifie donner à chacun ce qui lui appartient. Elle diffère de l’égalité. Un acte peut contenir la justice et l’égalité au cas où les capacités sont les mêmes. Tout comme il peut arriver qu’il renferme la justice et non l’égalité au cas où quelqu’un reçoit une grande part par rapport aux autres. On peut aussi commettre l’injustice en usant de l’égalité suite à une distribution égale à tout le monde pendant que l’un d’eux méritait une grande part.*
Read 125 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir