Le droit chemin (Sirât al-Mustaqîm)

Rate this item
(0 votes)
Le droit chemin (Sirât al-Mustaqîm)

AS-Sirât (en arabe : الصِّراط) est un pont sur l’Enfer que tout le monde doit traverser au jour de Jugement Dernier. D’après certains hadiths, il y a des stations sur le Sirât, dans lesquelles, on juge sur les actes et les croyances des êtres humains. Les gens qui n’ont pas commis de péchés dans ce bas-monde et ceux qu’ils ont commis peu de péchés, traversent ce pont plus rapidement que les autres.

Pourtant, ceux qui ont fait beaucoup de péchés dans ce monde, resteront même des milliers d’années sur le pont pour recevoir le résultat du jugement sur leurs actions et certains d’entre eux, tomberont en Enfer.

D’après les chiites, la question la plus importante sur le Sirât, sera la Wilâyat des Imams.


Allâma Téhérânî dit dans son livre Ma’âd Shinâsî :


        « Sirât signifie une voie qu’en la traversant, on peut atteindre quelque chose. Aussi, le Sirât signifie l’intermédiaire entre deux choses. Allah a désigné un chemin pour que les êtres humains puissent se rapprocher de Lui et qu’ils puissent atteindre le statut de l’Homme Parfait. Le Sirât est le chemin vers Allah et du fait qu’Allah n’a pas de lieu. Donc, le Sirât concerne un chemin qui lie l’âme humaine à la connaissance d’Allah. Il y a un chemin dans l’âme de tous les êtres humains qui peut les rapprocher d’Allah. Ce chemin interne, apparaît devant les hommes au jour du Jugement Dernier comme un pont vers le Paradis. Les infaillibles (le Prophète (s), Fâtima (s) et les Imams) ont traversé le chemin le plus rapide, le plus court et le plus proche vers Allah. C’est pourquoi ils sont nommés : Le droit chemin (Sirât al-Mustaqîm) ».

Le mot Sirât est employé 45 fois dans le Coran dont dans 32 fois, il est suivi par le mot : Mustaqîm (droit).
D’après les Imams, la croyance en le Sirât fait partie des principes fondamentaux des chiites. Les hadiths et les exégètes du Coran ont beaucoup parlé à propos du Sirât, en interprétant le verset 6 de la sourate al-Hamd :
ٱهْدِنَا ٱلصِّرَٰطَ ٱلْمُسْتَقِيمَ
Guide-nous dans le droit chemin.

Les stations qu’il y a dans le Sirât sont difficiles à traverser, car là, on juge sur nos actions, commises dans l’ici-bas. D’après Cheikh as-Sadûq, les stations dans le Sirât sont au nombre des ordres divins qu’on n’a pas respectés dans ce bas-monde. Alors, on nous arrêtera dans le Sirât au nombre des obligations divines qu’on n’a pas faites dans ce bas-monde et au nombre des interdictions qu’on n’a pas respectées. C’est pourquoi, le fait de traverser le Sirât, dure des milliers d’années pour ceux qui ne pratiquaient pas la religion dans d’ici-bas.

Certaines stations dans le Sirât dans lesquelles, on nous arrêtera et nous interrogera sont les suivants :

    Wilâyat de l’Imam Ali (a)
    Les liens de parenté
    La fidélité à l’égard de confiance des gens
    Secourir les persécutés
    La prière
    La manière de dépenser nos biens
    Le Khoms
    La Zakat
    Le pèlerinage
    Le jeûne

Clés de la délivrance du Sirât

D’après les versets coraniques et les hadiths, il y a des solutions pour traverser le Sirât, le plus rapidement possible et pour être heureux dans cet état. Ce sont les suivants : [16]

    Avoir l’espoir à la miséricorde d’Allah
    L’intercession des infaillibles (a)
    Prier sur le Prophète (s) et les Ahl al-Bayt (a)
    Avoir la croyance en la Wilâyat des Ahl al-Bayt (a)
    Aimer les Ahl al-Bayt (a) de tout son cœur
    Faire la visite pieuse du Prophète (s) et des Ahl al-Bayt (a)
    Être toujours en état de la purification (en faisant les ablutions)
    Ne pas manquer les cinq prières obligatoires hebdomadaires.
    Participer continuellement aux prières collectives
    La prière nocturne (Salât al-Layl)
    Aider les croyants
    Aider financièrement les croyants
    Enlever la tristesse du cœur des croyants
    Donner l’aumône surtout pendant les nuits du destin (Laylat al-Qadr)
    Jeûner dix jours pendant le mois de Rajab
    Jeûne 26 jours pendant le mois de Sha’bân
    Demander pardon à Allah, surtout pendant le mois de Sha’bân
    Veiller la 23 ème nuit du mois de Ramadan et prier 100 rak’at
    Soigner les malades
    Avoir honte de commettre des péchés devant son Seigneur
    Être satisfait de la volonté divine
Read 173 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir