Commander le Bien et Interdire le Mal

Rate this item
(0 votes)
Commander le Bien et Interdire le Mal

L’ordonnance du bien et l’interdiction du mal sont un devoir pour les musulmans et font partie de la profession de foi. Nombreux sont les versets coraniques et les hadiths authentiques qui montrent l’importance et la valeur de l’ordonnance du bien et l’interdiction du blâmable.

وَلْتَكُن مِّنكُمْ أُمَّةٌ يَدْعُونَ إِلَى ٱلْخَيْرِ وَيَأْمُرُونَ بِٱلْمَعْرُوف 
وَيَنْهَوْنَ عَنِ ٱلْمُنكَرِ وَأُو۟لَٰٓئِكَ هُمُ ٱلْمُفْلِحُونَ


Sourate 3 : verset 104 - Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. 

 

Coran (9 : 71) : وَ اَلْمُؤْمِنُونَ وَ اَلْمُؤْمِنٰاتُ بَعْضُهُمْ أَوْلِيٰاءُ بَعْضٍ يَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَ يَنْهَوْنَ عَنِ اَلْمُنْكَرِ وَ يُقِيمُونَ اَلصَّلاٰةَ وَ يُؤْتُونَ اَلزَّكٰاةَ وَ يُطِيعُونَ اَللّٰهَ وَ رَسُولَهُ أُولٰئِكَ سَيَرْحَمُهُمُ اَللّٰهُ إِنَّ اَللّٰهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ

Sourate 9, verset 71: « Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salât, acquittent la Zakât et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage.»


?Le Messager d'Allah (sawas):

 -« Tant que mon peuple respectera le devoir d’ordonner le Bien et d'interdire le mal et tant que les musulmans seront unis, ils jouiront de la meilleure situation sociale et du plus grand respect. S’ils abandonnent ces devoirs, le bien-être et l’abondance disparaîtront de leur vie quotidienne, certains domineront les autres, sans qu’aucune aide ne leur vienne, ni du ciel ni sur terre » (Hor Amoli, Vol.16, p.123, hadith 17)

-"Quiconque parmi vous voit un acte détestable, qu'il essaie de le changer avec sa main, et à défaut avec sa langue, sinon, et c'est dans le pire des cas, avec son cur".(Rapporté par AHMAD et MUSLIM en citant Abû Sa'îd.)

-"Chacun de vous est le berger et chacun de vous est responsable de ses ouailles". (Rapporté par al-Chaykhân et d'autres.)

-"Les gens verront une époque où le cur du croyant fondra comme le plomb fond dans le feu, et ce à force d'assister à des troubles et des événements dans sa Religion, sans pouvoir y rien changer.(Al-Wasâ'il": 11/411.)

-"Celui qui prie sans agir est pareil à quelqu'un qui tire (une flèche) sans corde.("Bihâr al-Anwâr": 77/83.)

-"Il est parmi vous certains qui remarquent un fétu dans l'il de leur frère, mais ne voient pas un tronc dans leur propre il. ( Rapporté par Ibn al-Athîr dans "Al-Nihâyah": 1/251).

-"Le Jour du Jugement, on emmène un homme et on le jette dans le feu, où les boyaux de son ventre sortant alors avec impétuosité, il les fait tourner comme un âne fait tourner le moulin. On lui demande alors: «Qu'as-tu fait donc (pour mériter ce châtiment)?» Et il répond: «Je commandais (aux gens de faire) le bien, sans le faire moi-même, et j'interdisais (aux gens de faire) le mal, alors que je le faisais moi-même».("Gharîb al-Hadîth": 2/30-32.)

-"Lorsque ma Communauté exaltera le dinar et le dirham, lui sera ôté le prestige de l'Islam, et lorsqu'elle cessera de commander le bien, elle sera privée de la bénédiction de la Révélation".(Rapporté par Ibn Abî-l-Dunyâ dans "Kitâb al-Amr bi-l-Ma'rûf).

-"Commandez le bien et interdisez le mal, autrement Allah vous soumettra tous à une torture (...). Quiconque d'entre vous voit une action blâmable, qu'il la désapprouve (l'empêche) avec sa main, s'il le peut, sinon avec sa langue, sinon dans son cur, afin qu'Allah apprenne de son cur qu'il la désapprouve.("Bihâr al-Anwâr": 100/85).

 

?Imam Ali:                                
 *En vérité l'ordonnance du bien et l’ interdiction du mal ne rapprochent pas de la mort, ni ne diminuent les moyens de subsistance.*
*Ces actes multiplient la récompense et la magnifient ; mieux encore que ces deux est une parole juste adressée à un dirigeant tyrannique (dans l'optique de le faire abandonner son injustice).*   

 ?Imam Ali:                                
 *Lorsque l'un d'entre vous est témoin d'un mal et ne peut l'interdire par sa main ou par sa langue et l'interdit et le désavoue dans son cceur, Allah Exalté soit-Il, connait précisément la sincérité de son intention, et considère qu'il l'a interdit.*
*?Ghurar ul-Hikam Wa Durar ul-Kalim*   

?Imam Ali ar-Reza a dit: « Ordonnez le Bien et interdisez le mal, si vous ne respectez pas ces devoirs, les malfaisants vous domineront et ni les prières des bienfaisants, ni leurs lamentations, n’auront de résultat ».(Hor Amoli, Vol.16, p.117, hadith 4)

 

Read 126 times