Le savoir de Imam Mohammad al-Baqir(as)

Rate this item
(0 votes)
Le savoir de Imam Mohammad al-Baqir(as)

L’Imam Muhammad Bâqir (as) était l'un des plus grands juristes et
savants de son temps. Le Messager de Dieu (sawas) avait déjà parlé de
sa position scientifique.
Jâbir ibn ‘Abdullâh Ansârî a rapporté l'Envoyé de Dieu (sawas) qui lui a
dit: «Ô Jâbir! Tu pourras rencontrer l'un de mes descendants de la
génération de Hussayn, dont le nom est comme le mien. Il fendra la
science pour découvrir la vérité. Lorsque tu le rencontras, salue-le
de ma part. » Jâbir était vivant jusqu'à ce qu'il ait rencontré l'Imam
Muhammad Bâqir (as) et l’ait salué de la part du Prophète (sawas).
Beaucoup de grands savants ont loué sa position scientifique dont
les suivants:
Ibn Barqî l'appelait un juriste savant, et Nisâî l’appelait l’un des
juristes et grands disciples du Prophète Muhammad (sawas) à Médine.
‘Abdullâh ibn ‘Atta Makkî dit: «Les savants se montraient si
humbles devant Muhammad ibn ‘Ali ibn Hussayn qui ne le faisaient
devant personne d'autre. J'ai vu Hakam ibn ‘Utaybah. Si savant et
honorable qu’il était, pourtant, il se comportait comme un apprenti
devant son maître Muhammad ibn ‘Ali. »
Lorsque Jâbir ibn Yazîd Ju’fî voulait rapporter un hadith de l'Imam
Muhammad Bâqir (as), ainsi commençait-il son discours: «Le
successeur des amis et l'héritier de sciences des prophètes,
Muhammad ibn ‘Ali ibn Hussayn m'a dit .... »
Ibn Abil Hadîd écrit: «Muhammad ibn ‘Ali ibn Hussayn était le plus
grand juriste à Hijâz. Les gens ont appris la jurisprudence de lui et
de son fils, Ja’far. Il avait été intitulé Bâqirul ‘Ulûm (celui qui fend la
science). Avant sa naissance, l'Envoyé de Dieu (sawas) lui a donné ce
titre, ayant donné une bonne nouvelle à Jâbir ibn Abdullâh Ansârî
de le rencontrer à l’avenir avec ces mots : « Salue-le de ma part.»
Shaykh Mufîd écrit: «Certains hadiths de l'Envoyé de Dieu (sawas) ont
été rapportés par l'Imam Abû Ja’far (as) sur le début de la création
de monde , l'histoire des Prophètes (as), les guerres , les traditions,
et les rituels du hadj, ainsi que sur l'exégèse du Coran par des
narrateurs généraux et particuliers. Il avait des débats avec certains
des dissidents et faiseurs de fausses opinions. Les gens ont
raconté de diverses sciences de la part de cet Imam. »
Le meilleur témoin pour prouver la position scientifique de l'Imam
Bâqir (as) est les nombreux hadiths émis par lui dans les différents
domaines, les croyances, la théologie, la philosophie, la
jurisprudence, l'éthique, l'histoire, les questions sociales, l'exégèse,
… etc. Ces hadiths ont été rapportés par des narrateurs, qui sont
enregistrés dans des livres de hadith.
Les hadiths attribués à l'Imam Bâqir (as) sont très nombreux. Après
son fils, l'Imam Jafar Sâdiq (as), il a le plus grand nombre de hadiths par
rapport aux autres Imams infaillibles (as).

 

Lorsque l'Imam Al-Baquir (as) prit sa place dans la Mosquée de Médine afin d'enseigner et de réhabiliter les préceptes de l'Islam authentique de son aïeul. Il relata les Hadiths et la récitation du Saint Coran pour les musulmans. Cette attitude fut l'inauguration d'une page nouvelle dans l'histoire des sciences des Musulmans.
L’Imam (as) ne refusait jamais une demande scientifique. Nous pouvons citer le récit d'un homme syrien qui assistait aux cours de l'Imam (as) et méprisait la famille de Prophète. Il assistait aux cours avec une insolence particulièrement rude. Un jour cet homme tomba malade et l’Imam (as) lui rendit visite lui-même et lui proposa un médicament qui lui rendit la santé. Après sa guérison, le syrien devint l'un des partisans de l'Imam (as).
A cette époque, beaucoup de fils d'anciens compagnons du Prophète (que le salut de Dieu sur lui) prétendaient détenir la Science alors qu'ils n'avaient pas la compétence et imitaient l'Imam (as) dans les enseignements. L'un d'entre eux, Abdallah fils d'Oumar fils de Khattab avait été étourdi  par une question, il ne savait pas la réponse. Il indiqua l’Imam (as) à celui qui lui avait posé la question pour qu'il puisse  recevoir une réponse.
Comme ses prédécesseurs, l'Imam (as) représentait parfaitement la religion Islamique à ses interlocuteurs qui étaient d'autres religions. Bien que l'Imam (as) et son fils Dja'ffar As' Sadiq (as) furent sous la pression des Omeyyades ils  voyageaient  beaucoup en Syrie. Ce qui permettait à  nombreux Syriens qui étaient Chrétiens avoir une connaissance de l'Islam.

Un jour Imam (as) et son fils arrivèrent en Syrie et vit une foule de Chrétien qui patientaient devant une porte, ils se demandèrent de quoi s'agissait-il ? On leur dit qu'ils attendaient  leur grand Prêtre qu'ils ne voyaient qu'une seule fois par an pour lui poser des questions. L’Imam (as) attendit parmi la foule. Le Patriarche Chrétien remarqua  que l’Imam (as) ne faisait pas partie des siens et lui demanda s'il était Chrétien ou Musulman. L’Imam (as)  lui répondit qu'il était Musulman.

Le Prêtre voulut alors tester l'Imam (as) afin de savoir s'il était un ignorant ou un Savant. 
Le Prêtre : "Comment pouvez-vous prétendre que les gens du paradis boivent et mangent sans uriner ?»
L’Imam (as):
 "Le foetus est nourri dans le ventre de sa mère sans uriner !"
Le Prêtre : " Connais-tu un moment qui ne soit ni du jour, ni de la nuit ?"
L’Imam (as) : "Entre le commencement de l'aube et le lever du soleil où  le malade se calme et  le veilleur s'endort !"
Le Prêtre : "Parle-moi de 2 personnes qui naissent le même jour et meurent le même jour, mais l'âge de l'un est  150 ans quand il meurt et l'âge de l'autre n'est que 50 ans quand il meurt ?"
L’Imam (as): "Il s'agit d'Ouzayr et son frère, lorsque Ouzayr avait 25 ans, il passa près d'un village ravagé et dit " Comment Dieu va-t-Il redonner la vie  après la mort ?" Dieu voulait qu'il meurt pendant 100 ans puis il l'a ressuscité et retrouva son frère âgé et vécurent encore 25 ans ensemble"
Le Prêtre : "Comment Dieu va-t-Il redonner la vie à Ouzayr après sa mort ? "
 L’Imâm : "Dieu le fit mourir et le garda ainsi pendant cent ans. Puis il le ressuscita en disant :"Combien de temps as-tu demeuré ainsi ? Je suis resté un jour, dit l'autre, ou une partie de la journée. Non ! dit Dieu, tu es resté cent ans."

Le Patriarche Chrétien  s'étonna  car il pensait que seuls les Patriarches savaient ces secrets. Il se convertit  l'Islam. Les Savants Chi'ites formés par l'Imam (as) sont  actuellement des  gens de référence pour les Savants actuels.

 

 


L’Imam Bâqir (as) a formé des disciples remarquables et bien
informés au cours de sa vie, qui sont les narrateurs de ses hadiths,
dont certains sont mentionnés ici-bas:
Abû Hamza Thumâlî, Thâbit ibn Dînâr, Qâsim ibn Muhammad ibn
Abî Bakr, ‘Ali ibn Rafî’, Zahhâk ibn Muzâhim Khurâsânî, Hamîd ibn
Mûsâ Kûfî, Abul Fazl Sadîr ibn Hakîm ibn Sahîb Sîrafî, ‘Abdullâh
Barqî, Yahyâ ibn Ummi Tawîl Mut’amî, Hakîm ibn Jubayr, Farazdaq,
Furât ibn Ahnaf, Ayyûb ibn Hassan, Abû Muhammad Quraychî
Suday Kûfî, Tâwûs ibn Keysân Hamidânî, Abân ibn Taghlab ibn
Rîyâh, Qays ibn Ramânah, Abû Khâlid Kâbulî, Sa’îd ibn Mûsâyyib
Makhzûmî, ‘Umar ibn ‘Ali ibn Hussayn, et son frère, ‘Abdullâh, et
Jâbir ibn Muhammad ibn Abî Bakr.
Asad Haydar a présenté les disciples et les narrateurs des hadiths
de l’Imam Bâqir (as) comme suit:
‘Umar ibn Dînâr Hajmî, ‘Abdur Rahmân ibn ‘Umar Awzâ’î, ‘Abdul
Mâlik ibn ‘Abdul ‘Azîz, Qurrat ibn Khâlid Sadûsî, Muhammad ibn
Munkadir, Yahyâ ibn Kathîr, Abû Bakr Muhammad ibn Muslim ibn
‘Ubayd Zahrî, Abû ‘Uthmân ibn Rabî’at ibn ‘Abdur Rahmân, Abû
Muhammad ibn Suleyman ibn Mihrân Asadî, Abû Muhammad
‘Abdullâh ibn Abî Bakr Ansârî, Zayd ibn ‘Ali ibn Hussayn, Mûsâ ibn
Sâlim Abû Jahzam, Mûsâ ibn Abî ‘Isâ Hanât, Abul Mughayrat
Qâsim ibn Fazl, Qâsim ibn Muhammad ibn Abî Bakr Taymî,
Muhammad ibn Sawqah, Hajjâj ibn Mûsâ ibn Abî Artâh, Ma’rûf ibn
Kharbûz Kûfî, Abân ibn Taghlab, Barîd ibn Mu’âwîyah ‘Ajlî, Abû
Hamzah Thumâlî, Thâbit ibn Dînâr, Jâbir ibn Yazîd Ja’fî,
Muhammad ibn Muslim ibn Rîyâh, Hamrân ibn A’yun Cheybânî,
Zarârat ibn A’yun Cheybânî, Abdul Mâlik ibn A’yun Cheybânî.

Read 179 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir