Le Khalifat de Imam Hassan (as)

Rate this item
(0 votes)
Le Khalifat de Imam Hassan (as)
En l’an 40 de l’Hégire, après le martyre de Imam Ali ibn Abitalib, Imam Hassan assuma la tâche du Califat.

Quand il est devenu le 5e Khalife, il a fait un discoure dans laquelle il s'est présenté en ces termes:

Je suis le fils de celui qui vous apportait le bon présage.

Je suis le fils de celui qui vous prévenait.

Je suis le fils de celui qui rappelle à Dieu par Son ordre.

Je suis le fils de la lampe lumineuse !

Je suis d'une famille que Dieu a purifiée et a éloignée d'elle toute souillure.

Je suis d'une famille dont Dieu a imposé l'amitié dans Son Livre en disant : " Dis : Je ne vous demande pour cela aucune rémunération sauf l'amitié pour mes proches. Quiconque manifeste une bonté d'œuvre, nous l'augmenterons pour lui "

Est-il que la bonté d'œuvre est notre amitié, nous Ahloul Beyt !

Ici, Abdullah Ibn Abbas, cousin et compagnon du prophète(p) se leva et dit : "ô , les gens, c'est celui-ci le fils de votre prophète et le tuteur désigné par votre Imam, allez-y, prêtez-lui serment de fidélité et d'obéissance."

Les gens répondirent favorablement à l'appel d'Ibn Abbas et dirent : "Comme il est aimable ! Et comme elle est obligatoire son obéissance !" Et ils s'avancèrent, l'un après l'autre pour prononcer la formule de la bèy'âh (serment d'obéissance). Et c'est ainsi que l'Imam Hassan (Psl) fut désigné comme 5e calife des musulmans.

Son Khalifat a durée que 5 mois, due au complots et la révolte de Muawyah, soucieux de l’unité des musulmans et pour éviter une guerre inter musulmane et faute de combattants,Imam Al-Hassan a conclu un traité de réconciliation avec Muawyah et renonça au califat.

Son attitude entraîna la réconciliation des deux groupes belligérants, ce qui réalisa ainsi la parole du Prophète (p), qui a dit : « Mon que voici est un maître. Et Allah réconciliera grâce à lui deux parties musulmanes  » (Boukhari).

 

Mu’awiyah était le fils d’Abou Sufiyãn et appartenait au Clan des Bani Omayyah. Ce clan était toujours hostile à la famille du Prophète. En l’an 8 de l’Hégire, le prophète a conquis la Mecque et anéanti la force des idolâtres. En ce moment-là, beaucoup de gens ont embrassé l’Islam. Mu’awiyah et sa famille ont accepté l’Islam mais en réalité beaucoup d’entre eux n’avaient pas de réelle inclination à cette religion.

Depuis l’époque du second Calife, Mu’awiyah était le gouverneur de Syrie mais sa puissance s’accrut sous le troisième Calife .Lorsque l’Imam Al-Ali assuma les affaires du gouvernement Islamique, il ne confirma pas Mu’awiyah dans son poste. Mais celui-ci se rebella contre l’Imam. D’autre part, il désirait devenir le gouverneur tous les territoires Islamiques. Il avait refusé d’observer les règles de la justice Islamique.
Lorsque l’Imam Al-Hassan assuma le poste du Califat, Mu’awiyah qui était un homme rusé essayait d’attirer les partisans de l’Imam Al-Hassan et quelques notables de Kuffa avec l’argent pour qu’ils deviennent hostiles à l’Imam.

L’Imam décida d’accepter un pacte avec Mu’awiyah Pour prévenir des guerres internes et de la destruction du fondement de l’Islam. Ce pacte eut les remarques suivantes :

1- Il faut que Mu’awiyah respecte les préceptes du Coran et la Sunna du Saint Prophète.

2- Il faut que les Musulmans de l’empire Islamique (Syrie, Iraq, Hédjàz, Yémen, Egypte) vivent en paix.

3- Il faut que Mu’awiyah ne désigne aucun successeur.

4- Il faut que les amis, les compagnons et les partisans de l’Imam-Al-Ali et toute leur famille vivent en paix.

5- Il faut que Mu’awiyah s’engage en tout cas à ne pas faire du mal et que ne complote (secrètement ou non) contre le deuxième Imam et son frère (Imam Al-Hussayn).

6- Il faut que Mu’awiyah ne damne pas l’Imam Al-Ali dans la prière du vendredi et etc.

Mu’awiyah dit à Imam Al-Hassan qu’il respecte toutes les conditions. Mais plus tard il déclara : je ne respecte pas ce pacte et Je fais ce que je veux.

Read 83 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir