Qu'est ce que c'est Aqiqah pour le nouveau né et l'invocation à lire

Rate this item
(0 votes)
Qu'est ce que c'est Aqiqah pour le nouveau né et l'invocation à lire

‘Aqîqah désigne l’animal égorgé le septième jour de la naissance d’un enfant. Toutefois, étymologiquement, ce terme désignait les cheveux (ou poils) qui couvrent les bébés (humains ou animaux) à leur naissance. Par extension on désigne comme ‘aqîqah l’animal prescrit et sacrifié pour le nouveau-né.

Lorsqu’on s’apprête à égorger l’animal de ‘aqîqah, on doit réciter préalablement l’invocation suivante :

بِسْمِ اللهِ وَ بِاللهِ اَللّهُمَّ عَقيقَةٌ عَنْ فُلان لَحْمُها بِلَحْمِهِ وَ دَمُها بِدَمِهِ وَ عَظْمُها بِعَظْمِهِ اَللّهُمَّ اجْعَلْها وَِقاءً لاِلِ مُحَمَّد عَلَيْهِ وَ آلِهِ السَّلامُ

(Au Nom d’Allah et par Allah ! O Allah, c’est une ‘aqîqah (sacrifice protecteur) pour Untel... (prononcez le nom du nouveau-né): sa chair contre sa chair, son sang contre son sang, ses os contre ses os ! O Allah fais-en (de cette ‘aqîqah) un préservatif (protection) pour les Membres de la Famille de Muhammad, que la paix soit sur lui et sur les siens !)

Ou

يا قَوْمِ اِنّى بَرىٌ مِمّا تُشْرِكُونَ اِنّى وَجَّهْتُ وَجْهِىَ لِلَّذى فَطَرَ السَّمواتِ وَالاَْرْضَ حَنيفاً مُسْلِماً وَ ما اَنَا مِنَ الْمُشْرِكينَ اِنَّ صَلوتى وَ نُسُكى وَ مَحْياىَ وَ مَماتى للهِِ رَبِّ الْعالَمينَ لا شَريكَ لَهُ وَ بِذلِكَ اُمِرْتُ وَ اَنَا مِنَ الْمُسْلِمينَ اَللّهُمَّ مِنْكَ وَ لَكَ بِسْمِ اللهِ وَ بِاللهِ وَاللهُ اَكْبَرُ َللّهُمَّ صَلِّ عَلى مُحَمَّد وَ آلِ مُحَمَّد وَ تَقَبَّلْ مِنْ فُلانِ بْنِ فُلان

(O gens ! Je suis innocent de votre associationnisme ! Moi, j’ai dirigé ma face, en vrai monothéiste et musulman, vers Celui qui  a créé les cieux et la terre, et je ne suis pas au nombre des associationnistes. Ma prière, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, le Seigneur des mondes; Il n’a nul associé. Voilà ce qui m’a été ordonné, et je suis au nombre des Musulmans. O Allah, il est de Toi et à Toi ! Au Nom d’Allah, par Allah et Allah est le Plus-Grand !O Allah ! Prie sur Muhammad et sur les Membres de sa Famille et accepte ceci de la part de...(prononcez le nom du nouveau-né)

Selon de nombreux hadith, la ‘aqîqah est obligatoire pour quiconque a un nouveau-né. En effet beaucoup de hadith laissent entendre que “tout nouveau-né est hypothéqué par sa ‘aqîqah”, ce qui veut dire que si on n’égorge pas pour lui l’animal prescrit à cet effet, il sera exposé à divers malheurs et même à la mort. Selon l’Imam al-Sâdiq (p) : “La ‘aqîqah est obligatoire pour quiconque a les moyens financiers de le faire. Quant au pauvre, il devrait le faire, s’il venait à devenir économiquement à l’aise un jour; autrement, il en est dispensé”. Selon un autre hadith, on a demandé à l’Imam (p) : “Nous avons cherché un mouton pour la ‘qîqah, mais nous n’en avons pas trouvé. Que devrions-nous faire à votre avis ? Pourrions-nous offrir en aumône le prix de ce mouton de ‘aqîqah ? ” L’Imam al-Sâdiq répondit : “Cherchez-le jusqu’à ce que vous le trouviez, car Allah aime que l’on offre la nourriture et qu’on sacrifie un animal”.

A la question de savoir si on doit offrir la ‘aqîqah pour un bébé mort le septième jour de sa naissance, l’Imam la-Sâdiq répondit : “S’il meurt avant midi, on n’a pas à offrir la ‘aqîqah pour lui, mais s’il meurt l’après-midi de ce jour, il faut l’acquitter”.

Selon un autre hadith attribué à l’Imam al-Sâdiq (p): “On nomme le nouveau-n

Read 326 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir