À réfléchir : La complainte du Messager de Dieu (sawas) durant la nuit*

Rate this item
(0 votes)
À réfléchir : La complainte du Messager de Dieu (sawas) durant la nuit*
La complainte du Messager de Dieu (sawas) durant la nuit*
 
*Le Messager de Dieu (sawas) passait la nuit dans la maison d’Oum Salama quand cette dernière se réveilla et ne vit pas le Prophète Mohammed (sawas) à ses côtés. Inquiète, elle se leva et partit à sa recherche. Elle le trouva dans un coin de la maison, debout, en train de supplier Dieu, les mains levées et pleurant à chaudes larmes. 
Il (sawas) disait: “Mon Dieu! Ne retire jamais de moi tout bien que Tu m’as donné! Mon Dieu! Ne laisse jamais un ennemi ou un envieux se réjouir de moi! Mon Dieu! Ne me renvoie jamais à un mal dont Tu m’as sauvé! Mon Dieu! Ne me laisse jamais compter sur moi-même, même le temps d’un clin d’œil!” Oum Salama se retira en pleurant, au point que le Messager de Dieu (sawas) se retira à cause de ses pleurs. 
Le Prophète Mohammed (sawas) lui demanda: “Qu’est-ce qui te fait pleurer ainsi?” Elle lui répondit: “Que mon père et ma mère soient en rançon pour toi, ô Messager de Dieu! Et comment ne pleurais-je pas! Toi qui es là où Dieu t’a placé, à qui Dieu a déjà pardonné les “péchés” accomplis et ceux à venir, tu Lui demandes qu’aucun ennemi ne se réjouisse jamais de toi, qu’Il ne te renvoie pas à un mal dont Il t’a sauvé, qu’Il ne te retire jamais un bien qu’Il t’a donné, qu’il ne te laisse jamais compter sur toi-même le temps d’un clin d’œil!?” Il (sawas) lui dit: “Ô Oum Salama, qu’est-ce qui me donne une assurance? Dieu a laissé Younes fils de Mattâ (le Prophète Jonas) compter sur lui-même le temps d’un clin d’œil, et il lui arriva ce qui arriva.”*
 
*De l’Imam Jafar as-Sâdiq (as) in Bihar al-Anwâr, v.16, p217-218, H6*
 
*[Celui qui parle est le Messager de Dieu (sawas), la personne la plus parfaite qui n’ait jamais existé, qui a été envoyé sur terre pour parfaire la morale des hommes et les élever à la Proximité de Dieu! Et le Prophète Younes (as) dont il (sawas) fait allusion fut avalé par une baleine après avoir fui sa communauté, désespéré d’elle, accablé sous le poids des 'épreuves.
Read 119 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir