Le Prophète (psl) fut le premier à pleurer le Martyre de Imam al Houssein (as)

Rate this item
(0 votes)
Le Prophète (psl) fut le premier à pleurer le Martyre de Imam al Houssein (as)

Par le nom d’Allah Le Tout miséricordieux Le Très miséricordieux

✒️Le Prophète (psl) fut le premier à pleurer le Martyre de Imam al Houssein (as) ?

"Un jour, en entrant chez le Messager de Dieu, j'ai vu que ses yeux débordaient de larmes. Aussi lui demandai-je:
Qu'est-ce qui te fait pleurer Ô Messager de Dieu?
L'Ange Gabriel, dit-il, vient de me quitter. Il m'a informé qu'Al-Houssein, ton fils, serait tué près de l'Euphrate. Et me demandant, "veux-tu sentir la terre où il sera tué"? il tendit sa main, ramassa une poignée de terre et me la donna.
Je n'ai pu alors empêcher mes yeux de déborder de larmes".
Imam Ali(as) ??

Lorsque le Prophète (psl) , Allah SWT le bénisse lui et les siens, informa sa fille Fatima al Zahra' (as) que son fils Houssein serait tué et que des épreuves s'abattront sur lui, elle pleura intensément et dit:
"Père , quand cela aura t il lieu?
En un temps, répondit-il, où ni moi, ni toi, ni Ali ne serons là.
Ses pleurs s'intensifièrent alors et elle dit:
"Père,  qui donc le pleurera? Et qui donc se chargera de la cérémonie de deuil?
O Fatima, répondit-il, en vérité les femmes de ma communauté pleureront les femmes de ma famille et les hommes pleureront les hommes de ma famille. Ils renouvelleront ce deuil chaque année, génération après génération. Et lors de la Résurrection, tu intercéderas pour les femmes et moi pour les hommes: nous prendrons par la main chacun d'entre eux qui aura pleuré sur le malheur de Houssein et le ferons entrer au Paradis."
(Bihâr, 44/292-293)
Seydatena Zaynab ( as) , la sœur de l’Imam al Hassan et de l’Imam al Houssein ( 3aleyhome al Salam), a joué un rôle important dans l’histoire du Martyre de l’Imam al Houssein et de la tragédie de Karbala.
À sa naissance , le Messager de Dieu s’adressa à sa fille:
«Ô ma fille Fatima! Apporte-moi ta fille!»
Le Messager de Dieu la prit dans ses bras, la serra contre lui, posa sa joue contre la sienne et se mit à pleurer, les larmes coulèrent à flots sur ses joues bénies.
«Quelle est la raison de tes pleurs, mon cher père ?»
«Ô ma fille! Ô Fatima! Sache que ta fille Zaynab  sera très  éprouvée et supportera de nombreuses difficultés!
Sache ô joie de mes yeux que celui qui s’attristera du sort de Zaynab sera au même rang que celui qui s’attristera du sort de ses frères Hassan et Houssein !»
Et notre noble Prophète ( psl)l ’informa du futur destin de sa fille: ses épreuves, son rôle et sa participation aux côtés de son frère Houssein dans la tragédie de Karbala.
Zaynab qui était encore petite , dit au Prophète (psl):
«Ô Grand-Père! La nuit dernière, j’ai rêvé qu’une tempête soufflait. Elle obscurcit le monde et tout ce qu’il contenait et l’enténébra. Le vent me faisait vaciller ça et là. Soudain, je vis un arbre immense, le vent était si fort que je m’y accrochai. Mais le vent arracha l’arbre qui tomba sur le sol. Je me rattrapai à l’une de ses branches, la plus forte d’entre elles mais elle se cassa aussi. Je m’accrochai encore à une autre branche mais celle-ci aussi se cassa. Je m’accrochai à l’une des deux divisions de cette même branche mais elle se cassa aussi. Puis je me réveillai…»
Le Messager de Dieu pleura et lui expliqua son rêve:
«L’arbre c’est ton Grand-Père, la première des branches ta mère Fatima, la seconde branche ton père Ali et les deux autres branches tes frères Hassan et Houssein. Le monde s’obscurcira par leurs disparitions et tu porteras l’habit du deuil.» ?
Le rêve de son enfance et l’amour qu’elle portait à son frère témoignaient de sa future présence à ses côtés à Karbala.
 Oum Salama, la femme du Prophète (psl) raconta:
« le Prophète sortit une nuit de chez nous. Après un long moment, il revint, échevelé et couvert de poussière. J’ai vu qu’il avait croisé ses doigts. Je lui ai dit: « Ô l’Envoyé d’Allah, qu’est-ce que qui ne va pas? » Le Prophète me répondit:
« On m’a emmené à un endroit en Irak nommé Karbala. J’ai vu l’endroit de la mort de Houssein et de plusieurs de mes enfants et de ma famille. Je ramassais sans cesse leurs sangs; en voici une poignée dans mes mains. Il ouvrit sa main et m’a dit:
« Prends ça et garde le( cette poignée ressemblait à une poussière rouge) . Je l’ai pris et l'ai conservé dans un flacon »

"A l’époque de l’imam Houssein, lorsqu’il prit la route vers Karbala, je regardais sans cesse ce flacon. Quand le jour de Achoura arriva, je l’ai observé à midi et j’ai vu que ce flacon est devenu du sang frais. J’ai commencé à crier "
(Al Îrchad, V2 p130).

 Que la paix et le salut soient sur notre bien-aimé Mohammad al-Mustapha et sur sa sainte progéniture ...Amine 

Paix sur toi, O l'élu d'Allah et fils de Son élu! Paix sur toi,  O Abâ Abddullah Al-Hussein!!!! 

Read 566 times