Comment s’habillaient les femmes à l’époque du prophète (as) et de l’Émir des croyants ?

Rate this item
(0 votes)
Comment s’habillaient les femmes à l’époque du prophète (as) et de l’Émir des croyants ?

Un chercheur en histoire a décrit la situation de l’hijab à l’époque du gouvernement du prophète (as) et de l’Imam Ali (as), signalant qu’à ces époques, la question de l’hijab ne posait pas de problème.

Mohammad Hossein Rajabi Davani, chercheur en Histoire de l’islam et professeur à l’université « Imam Hossein (as) », dans un article, a fait allusion à la situation de l’hijab à l’époque du gouvernement du prophète (as) et de l’Imam Ali (as), et déclaré :

« Avant l’islam, malgré les déviations morales qui étaient coutumières à cette époque, les hommes et les femmes, à cause des conditions géographiques et climatiques, devaient se couvrir la tête. Les

hommes portaient des keffiehs et les femmes des foulards. Avec l’arrivée de l’islam, la situation resta la même pendant un certain temps et les hommes et les femmes se couvraient la tête pour sortir de chez eux. Après l’émigration du prophète (as) à Médine et l’instauration du gouvernement islamique, le verset sur l’hijab fut révélé et les femmes qui nouaient leur foulard par derrière, comme les hommes, durent se couvrir la gorge et le cou, et l’hijab devint une règle dictée par Dieu pour les femmes musulmanes. Il faut savoir que cette règle s’appliquait aux femmes musulmanes libres et non aux femmes des autres religions et aux esclaves qui se couvraient la tête par habitude, et à cause des conditions climatiques. La question d’absence d’hijab ou d’entorses aux règles de l’hijab ne se posait donc pas à cette époque.

À l’époque du gouvernement de l’Imam Ali (as), avec les conquêtes et l’agrandissement des territoires islamiques, un mélange ethnique apparut entre musulmans et non

musulmans, qui introduisit chez les musulmans, des questions relatives à d’autres cultures et civilisations. On a rapporté que l’Imam Ali (as) au pouvoir à Koufa, avait critiqué les époux de certaines femmes qui ne s’habillaient pas convenablement, bien que le problème de l’habillement ne soit pas à cette époque, un problème sérieux dans la société musulmane.

Il faut aussi préciser que si la règle de l’hijab ne concernait pas les esclaves et les adeptes des autres religions, cela ne signifiait pas qu’elles puissent sortir maquillées ou s’exhiber dans la société, ces comportements étant opposés à la morale islamique et considérés comme des délits ».

Read 36 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir