Irak: l'achat de S-400 en mode accéléré

Rate this item
(0 votes)
Irak: l'achat de S-400 en mode accéléré

Le Premier ministre irakien a été chargé de négocier d’urgence avec la Russie de l’achat du S-400. Les députés du Parlement irakien ont autorisé le Premier ministre à discuter immédiatement avec la Russie de l’acquisition du système de défense aérienne S-400. Ces systèmes devront protéger l’espace aérien irakien de toute menace extérieure, tandis que les négociations devraient se tenir dans les plus brefs délais.

Selon le journal américain The Wall Street Journal, Bagdad envisage sérieusement la possibilité d’acquérir des systèmes de défense aérienne S-400 russes, ce qui est dû aux récentes actions de Washington qui ont conduit à un grave conflit militaire entre l’Iran et les États-Unis, et à la violation de la souveraineté de l’Irak.

Étant donné que les États-Unis refusent de vendre leurs systèmes de défense aérienne à l’Irak, les plus appropriés dans ce cas sont les systèmes de défense russes qui lui permettront de prendre le contrôle complet non seulement de son espace aérien, mais aussi de l’espace aérien des pays voisins, du territoire duquel la menace peut provenir.

Compte tenu du coût assez élevé du S-400 russe, l’Irak pourrait acquérir une version moderne du S-300, sur laquelle des négociations sont déjà en cours entre Bagdad et Moscou.

Cependant, les experts estiment que la Russie pourrait bien fournir à l’Irak le S-400 Triumph, par exemple, en échange de la fourniture de ses bases en Irak ou la combinaison des systèmes de défense aérienne russes en Syrie avec les Irakiens, qui permettront de contrôler la majeure partie de l’espace aérien au Moyen-Orient.

Read 160 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir