La Chine pourra sauver l'économie turque à condition que...

Rate this item
(0 votes)
La Chine pourra sauver l'économie turque à condition que...

Il y a un lien subtil entre l’adhésion de la Turquie à l’Organisation de coopération de Shanghai et la nouvelle approche politique établie par Erdogan par rapport à la Syrie, les intérêts nationaux de la Turquie obligeant le président turc à dissoudre au plus vite la base où sont stationnées les forces de l’Armée syrienne libre (ASL).

Dans un article publié par l’agence de presse Tasnim dimanche 14 août, Mehmet Ali Guller, analyste turc, offre une perspective nouvelle et innovante quant aux développements en Syrie : il fait une proposition audacieuse au président Erdogan en insistant que l’adhésion de la Turquie à l’Organisation de coopération de Shanghai dépend du changement de l’approche politique par rapport à la Syrie.

À son retour de Sotchi, indique-t-il, Erdogan a déclaré aux journalistes que Poutine l’avait invité à assister à la réunion de l’Organisation de coopération de Shanghai, qui doit se tenir en Ouzbékistan en septembre. Pour la Turquie qui a reçu le « statut de partenaire du dialogue » lors du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai en juin 2012, l’invitation de Poutine à Erdogan n’accélérera-t-elle pas le processus de son adhésion à l’OCS ?, a-t-il interrogé.

 
Read 75 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir