L’Europe aurait accepté la double condition de l’Iran

Rate this item
(0 votes)
L’Europe aurait accepté la double condition de l’Iran

L’Union européenne confirme avoir reçu la réponse de l’Iran à un texte modifié proposé par l’UE visant à relancer l’accord nucléaire de 2015, connu sous le nom de Plan global d’action conjoint (PGAC), affirmant que le bloc « étudie » la réponse avec les parties à l’accord et les États-Unis. Citant une source diplomatique souhaitant maintenir l’anonymat, la chaîne de télévision américaine CNN a annoncé que l’Iran demanderait une compensation si les États-Unis se retiraient à nouveau de l’accord sur le nucléaire.

Nabila Massrali, porte-parole du chef de la politique étrangère de l’Union européenne Josep Borrell - qui a coordonné les pourparlers entre l’Iran et le groupe de pays P4+1 dans la capitale autrichienne Vienne - a fait ces remarques lors d’un entretien avec l’IRNA ce mardi 16 août.

« Nous l’étudions et consultons les autres participants du PGAC et les États-Unis sur la voie à suivre », a-t-elle déclaré.

Tard lundi, l’Iran a déclaré avoir fourni à l’UE sa conclusion finale sur les pourparlers visant à relancer le PGAC, soulignant que « c’est maintenant au tour des États-Unis de faire preuve de réalisme et de flexibilité s’ils veulent vraiment qu’un accord final soit trouvé ».

Read 86 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir