Frappe US: 145 millions de dollars réduits en cendres

Rate this item
(0 votes)
Frappe US: 145 millions de dollars réduits en cendres

L’administration américaine et ses deux alliés français et britannique ont dépensé, au total, 145 millions de dollars de l’argent de leurs contribuables pour viser les bases en Syrie qui avaient déjà été détruites avant les frappes du samedi 14 avril, aux dires du porte-parole de l’état-major russe.

Le pire est que le général Sergueï Rudskoy a annoncé hier que la défense antiaérienne syrienne avait réussi, à elle seule, à intercepter les deux tiers des missiles tirés contre le territoire du pays.

De gauche à droite: le président français Emmanuel Macron, le président américain Donald Trump et la Première ministre britannique Theresa May. (Archives)

« 71 des 103 missiles lancés sur la capitale syrienne dans la nuit du 13 au 14 avril ont été interceptés par la DCA syrienne, a-t-il précisé dans un communiqué. Il a également déclaré que la Russie était prête à reprendre les pourparlers avec la Syrie concernant l’envoi de systèmes de défense antimissile S-300 dans ce pays.

Même le journal israélien Yediot Aharonot n’a pas pu cacher la colère des Israéliens de la non-réalisation des objectifs des frappes du trio américano-franco-britannique contre la Syrie et il a écrit : « Les missiles tirés en direction de la Syrie ont été intelligents et modernes, mais leur effet réel était nul, et ce n’est pas une bonne nouvelle pour Israël. »

Al-Manar citant Yediot Aharonot a souligné que les frappes américaines en coordination avec la France et le Royaume-Uni n’avaient pas satisfait les exigences de Tel-Aviv.

Les experts des questions militaires savent très bien que les frais du tir d’un missile de croisière à moyenne portée de Tomahawk pour viser des cibles à une distance allant de 800 à 1500 miles avec une capacité du port d’une ogive de 450 kg s’élèveraient à 1.4 million de dollars. Cela veut dire que Washington et ses deux alliés, Paris et Londres, ont dépensé, au total, 145 millions de dollars de l’argent de leurs contribuables pour lancer des missiles intelligents en direction des bases qui avaient été,déjà, détruites avant les attaques du 14 avril.

Read 65 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir